Maroc - page 22

IDE : le Maroc classé 3è en Afrique selon Financial Times

in Uncategorized
IDE : le Maroc classé 3è en Afrique selon Financial Times

Maroc

IDE : le Maroc classé 3è en Afrique selon Financial Times

Enseignement supérieur : CSEFRS a déposé ses recommandations

in Uncategorized
Enseignement supérieur : CSEFRS a déposé ses recommandations

Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) dans le cadre d’un projet de rapport présenté ce jeudi lors d’une rencontre d’information annoncé les recommandations sur l’enseignement supérieur et la formation.

D’attaque, le CSEFRS estime qu’il faut « impulser une dynamique qualitative au développement de l’enseignement supérieur au Maroc. »

Rapporté par le site Le Matin, voici les principales recommandations du CSEFRS

Nécessité d’adopter un nouveau modèle qui préserve les missions universelles de l’université tout en la rendant attentive aux enjeux et aux défis des grandes transformations de l’environnement national et international et ce en se basant sur les acquis de l’histoire de l’université marocaine.

Nécessité d’investir dans les nouvelles missions de l’université, la formation et la recherche, particulièrement, celles qui ont émergé ces dernières décennies et qui orienté l’université vers « le modèle entrepreneurial ».

Nécessité de réaliser un saut qualitatif qui installe une compétition, entre les universités, autour de l’excellence pour rehausser leur statut et leur image dans la société, la formation des lauréats compétents et qualifiés, la contribution au renforcement du capital humain, le développement de la recherche scientifique et l’innovation pour contribuer au savoir, et être à l’écoute des besoins de la société en vue de répondre à sa demande et lui rendre service.

Nécessité d’encourager la formation en temps partiel dans le cadre de la formation tout le long de la vie, le développement de la prestation des services et la collaboration avec des laboratoires privées et groupes de recherche internationaux, pour mener la recherche et l’innovation, qui garantissent à l’université un gain de reconnaissance de la part de la société et à l’échelle internationale et lui procurent un financement supplémentaire qui s’ajoute à la dotation de l’État.

A noter que ce projet de rapport a été élaboré par la commission permanente de la recherche scientifique et technique et de l’innovation, en étroite collaboration avec l’Instance nationale d’évaluation, ce rapport autour de « l’enseignement supérieur à l’horizon de 2030 ». Il est fondé sur une approche méthodologique ainsi que sur trois documents majeurs, à savoir la constitution de 2011, l’article 168 de la loi n°105.12 relative au conseil ainsi que sur la « vision stratégique de la réforme 2015-2030, pour une école de l’équité, de la qualité et de la promotion ».

La rédaction

« Le gouvernement marocain n’a pas exprimé de position sur l’Algérie » El Khalfi

in Uncategorized
« Le gouvernement marocain n’a pas exprimé de position sur l’Algérie » El Khalfi

Maroc

« Le gouvernement marocain n’a pas exprimé de position sur l’Algérie » El Khalfi

Le Plan climat du Maroc entre dans sa phase d’achèvement

in Uncategorized
Le Plan climat du Maroc entre dans sa phase d’achèvement

Maroc

Le Plan climat du Maroc entre dans sa phase d’achèvement

AUSIM et la FME lancent « Bourses d’Excellence » destinés aux étudiants

in Uncategorized
AUSIM et la FME lancent « Bourses d’Excellence » destinés aux étudiants

L’Association des Utilisateurs des Systèmes d’Informations au Maroc (AUSIM) lance le programme de Bourses d’Excellence « AusAiducation by AUSIM » en partenariat avec la Fondation Marocaine de l’Etudiant.

La signature de la convention de partenariat AUSIM / FME qui marque le lancement du programme « AusAiducation by AUSIM » en partenariat avec la FME a eu lieu le 16 mai 2019 à Casablanca en marge de la quelle un Ftour réunissant membres et partenaires de l’AUSIM autour d’un panel sur la thématique « La quête du bonheur dans un monde Digital », animé par Dr Hassan Charaf– VP CIDEC (centre International pour le Développement et la Coopération) Chercheur de sagesse et Dr. Naji Al Amjad – Expert en éducation, communication et développement personnel

Le programme qui d’étale sur 10 ans englobera un montant de 10 millions de dirhams et a pour objectif de contribuer à faire émerger les talents, notamment du secteur digital, parmi les bacheliers marocains brillants et socialement démunis, par le renforcement de leurs capacités.

Cette action, inscrite dans l’ADN de l’Association, comme les autres missions au service de la société et de la communauté en général, a pour objectif de contribuer à l’activation de l’ascension sociale en outillant la jeunesse marocaine en compétences et opportunités, en renforçant ses capacités et son intégration sociale, contribuant ainsi à la création de valeur pour tous.

En droite ligne avec ces convictions, l’AUSIM s’est associée à la Fondation Marocaine de l’Etudiant pour concrétiser la mise en place du Programme de Bourses d’Excellence « AusAiducation by AUSIM ». Ce programme complet offre, à des jeunes bacheliers particulièrement excellents académiquement mais issus de conditions sociales désavantagées, un soutien financier et un dispositif d’accompagnement et de renforcement des compétences.

Ce programme de bourses comprend également la mise à disposition des jeunes d’une bourse de vie, d’un équipement informatique, d’un dispositif de coaching, de cours de soutien en langues et d’un tutorat professionnel par les membres de l’AUSIM.

Un programme amené à se démultiplier avec le soutien des acteurs de l’écosystème IT

Pour cette première promotion, la Bourse d’Excellence cible un jeune bachelier par grande région (5 au total), en privilégiant les jeunes filles (60%) et les zones hors des grandes agglomérations.

Pour les prochaines promotions, l’AUSIM compte sur la mobilisation de ses membres et partenaires afin de démultiplier le nombre de bénéficiaires, à travers la mise en place d’un fonds dédié qui aura pour rôle de collecter les dons et subventions issus de l’écosystème IT marocain.

MN

CAN 2019: ambiance au beau fixe au stage des Lions de l’Atlas

in Uncategorized
Lions de l'Atlas 2004 entraînement
Par Ismail El Fassi le 07/06/2019 à 22h51

Lions de l'Atlas 2004 entraînement

© Copyright : DR

Kiosque360. Le stage de préparation à la Coupe d’Afrique des nations entamé cette semaine par la bande à Hervé Renard se déroule dans de bonnes conditions. Si le sérieux est de rigueur lors des séances de préparation, l’ambiance reste tout de même bon enfant.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

Menthe toxique: les présumés coupables face à la justice

in Uncategorized
menthe
Par Hassan Benadad le 07/06/2019 à 22h46

menthe

© Copyright : DR

Kiosque360. L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires indique que ses services régionaux ont détruit toutes les cultures de menthe déclarées toxiques. Des PV d’infractions ont été dressés à l’encontre des contrevenants et ont été envoyés aux tribunaux compétents.

Après le scandale provoqué par la découverte de champs de menthe traitée avec des pesticides non autorisés, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a révélé que les dossiers des contrevenants ont été remis à la justice. L’Office, qui a lancé une campagne de surveillance et de contrôle, à travers ses services régionaux, a détruit tous les champs de menthe incriminés en collaboration avec les autorités locales.

 

L’ONSSA a, par la suite, dressé des PV d’infractions à l’encontre des producteurs concernés et les a envoyés aux tribunaux compétents. Ces mesures ont été prises, ajoute le communiqué de l’Office, suite à la découverte par les services de contrôle d’échantillons non conformes à la loi et aux caractéristique en vigueur. Les résultats des analyses ont révélé l’utilisation de pesticides non autorisés dans la culture de la menthe.

Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du samedi 8 juin, que les services de l’ONSSA poursuivent leur programme de surveillance et de contrôle de la menthe en prenant toutes les dispositions nécessaires. L’objectif étant, ajoute le communiqué, de garantir la commercialisation des productions qui répondent aux normes de sécurité sanitaire.

 

L’ONSSA a par ailleurs demandé aux marchés de gros et aux grandes surfaces d’exiger des distributeurs les analyses confirmant la sécurité sanitaire de la menthe. Les services régionaux de l’Office avaient auparavant procédé à la surveillance et au contrôle des exploitations. Un programme qui a concerné les principales régions productrices, en l’occurrence Rabat, Kenitra, Tanger, Tétouan, Al Hoceima, Casablanca, Settat, Souss-Massa, Fès, Meknès, Marrakech et Safi.

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia a traité le même sujet, dans son édition du samedi 8 juin, en reprenant le communiqué de l’ONSSA. Le journal a mis l’accent sur le fait que ces résultats sur la menthe toxique ne concernent que les exploitations où les échantillons ont été prélevés. Le communiqué de l’ONSSA précise, en outre, que l’utilisation des pesticides constitue un moyen de lutter contre les dégâts que subit la plante (maladies, insectes et plantes nuisibles). Ce faisant, l’Office a appelé tous les producteurs à n’utiliser que les pesticides autorisés, faute de quoi ils seront exposés à des sanctions administratives et judiciaires.

 

Par Hassan Benadad



lire la suite

Menthe contaminée au Maroc: les précisions de l’ONSSA

in Photography/Uncategorized
Menthe contaminée au Maroc: les précisions de l’ONSSA

Les services régionaux de l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA), en collaboration avec les autorités locales, ont procédé à la destruction des cultures de champs de menthe ayant été traitées par des pesticides non autorisés pour cette culture afin d’éviter sa commercialisation sur les marchés nationaux.

Dans un communiqué parvenu vendredi à la MAP, l’ONSSA précise que parallèlement à cette mesure, des PV d’infractions ont été dressés à l’encontre des contrevenants et ont été envoyés à la justice.

Cette mesure intervient après que les résultats des analyses de plusieurs échantillons ont révélé l’utilisation de pesticides non autorisés sur la culture de la menthe, explique la même source, notant que ce constat ne peut être généralisé à toute la production de la menthe mise sur le marché local.

La surveillance et le contrôle sanitaire des cultures de menthe resteront maintenus au niveau de la production et de la distribution, afin de garantir un produit conforme aux normes de sécurité sanitaire, assure le communiqué, faisant savoir que les marchés de gros, les grandes et moyennes surfaces, ont été appelés à exiger les bulletins d’analyse conformes à la sécurité sanitaire de la menthe.

Les services de l’ONSSA ont procédé au contrôle des exploitations de la menthe dans le cadre du contrôle sanitaire renforcé de la menthe, selon la même source qui relève que ce plan est mis en œuvre dans les principales régions productrices de la menthe à savoir la région de Rabat-Kénitra, Tanger-Tétouen-Al Hoceima, Casa-Settat, Souss-Massa, Marrakech-Safi et Fès-Meknès.

L’ONSSA met en œuvre annuellement, dans toutes les régions du Royaume, des plans de surveillance sanitaire des produits végétaux notamment les fruits, les légumes et les aromates, rappelle le communiqué.

L’utilisation raisonnée des pesticides contribue à la lutte contre les organismes nuisibles à la menthe (maladies, insectes ravageurs, mauvaises herbes), affirme en outre l’ONSSA, appelant les agriculteurs à utiliser uniquement les produits homologués et à respecter scrupuleusement le mode d’emploi.

Le non respect de la réglementation en vigueur en matière de pesticide entraînera des sanctions administratives et des poursuites judiciaires, conclut le communiqué.

La date de la prochaine rentrée scolaire connue

in Uncategorized
La date de la prochaine rentrée scolaire connue

Maroc

La date de la prochaine rentrée scolaire connue

Grâce royale au profit de 755 personnes

in Uncategorized
Grâce royale au profit de 755 personnes

A l’occasion de l’Aïd Al Fitr, le Roi Mohammed VI a accordé Sa grâce à 755 personnes, dont certaines sont en détention et d’autres en liberté, condamnées par les différents tribunaux du Royaume, indique un communiqué du ministère de la Justice.

Voici le texte du communiqué:

« A l’occasion de l’Aïd Al Fitr de cette année 1440 H. – 2019 G, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu perpétue Sa gloire, a bien voulu accorder Sa grâce à un ensemble de personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume. Ces personnes sont au nombre de 755 et se présentent comme suit :

Les bénéficiaires de la grâce Royale qui sont en détention sont au nombre de 576 détenus se répartissant comme suit :

Grâce sur le reliquat de la peine d’emprisonnement au profit d’un (01) détenu.

Remise de la peine d’emprisonnement ou de réclusion au profit de 554 détenus.

Commutation de la peine de mort en peine perpétuelle ou à temps au profit de 02 détenus.

Commutation de la peine perpétuelle en peine à temps au profit de 19 détenus

+ Les bénéficiaires de la grâce Royale qui sont en liberté sont au nombre de 179 personnes se répartissant comme suit :

Grâce sur la peine d’emprisonnement ou son reliquat au profit de 48 personnes.

Grâce sur la peine d’emprisonnement avec maintien de l’amende au profit de 05 personnes.

Grâce sur les peines d’emprisonnement et d’amende au profit de 06 personnes.

Grâce sur la peine d’amende au profit de 120 personnes.

Et en cette heureuse occasion, Sa Majesté le Roi, que Dieu perpétue Sa gloire, a bien voulu accorder Sa grâce à 11 personnes parmi les condamnés dans des affaires d’extrémisme et de terrorisme ayant participé à la troisième édition du programme “Réconciliation” (Moussalaha) qui intervient en réponse aux demandes de grâce que ces détenus soumettent à Sa Majesté, que Dieu L’assiste et Le glorifie, après avoir officiellement annoncé leur rejet de toute forme d’extrémisme et de terrorisme, ainsi que leur ferme attachement aux constantes et aux sacralités de la Nation et aux institutions nationales.

Les bénéficiaires de cette haute initiative Royale sont répartis comme suit:

Grâce sur le reliquat de la peine d’emprisonnement au profit de 08 détenus

Commutation de la peine perpétuelle en peine à temps au profit d’un (01) détenu

Remise de la peine d’emprisonnement au profit de 02 détenus.

Et pour la même occasion, et en considération des circonstances familiales et humaines des personnes condamnées dans le cadre des évènements de la région d’Al Hoceima et Jerada, et en concrétisation de la volonté Royale dans toutes les occasions, Sa Majesté le Roi a octroyé Sa grâce royale à plusieurs personnes condamnées qui n’ont pas commis des crimes et des actes graves lors de ces évènements, dont le nombre est de 107 se répartissant comme suit:

Grâce sur la peine au profit de 60 détenus dans le cadre des évènements de la région d’Al Hoceima

Grâce sur la peine au profit de 47 détenus dans le cadre des évènements de la région de Jerada

Puisse Dieu garder Sa Majesté le Roi, source de clémence et de miséricorde, perpétuer Sa gloire et préserver Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay Al Hassan, ainsi que tous les membres de la famille Royale ».

Avec MAP

Go to Top
Aller à la barre d’outils