Economie - page 5

Les droits de douane seront réintroduits sur les importations de blé tendre

in Uncategorized
Les droits de douane seront réintroduits sur les importations de blé tendre

Economie

Les droits de douane seront réintroduits sur les importations de blé tendre

Redressement maintenu de l’activité du BTP à fin avril

in Uncategorized
Redressement maintenu de l’activité du BTP à fin avril

Economie

Redressement maintenu de l’activité du BTP à fin avril

Énergie électrique: production en hausse de 28% (T1-2019)

in Uncategorized
Énergie électrique: production en hausse de 28% (T1-2019)

Le secteur de l’énergie électrique a enregistré, au cours du premier trimestre 2019, une augmentation de sa production nationale de 27,9%, après +7,1% un an auparavant, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Cette hausse s’explique, essentiellement, par la consolidation de la production privée de 49,7%, atténuée par le retrait de la production de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) de 18,2%, précise la DEPF dans sa note de conjoncture de mai 2019, notant que 28,4% de la croissance enregistrée dans la production nationale de l’énergie électrique a profité à l’export, pour marquer une progression du volume de l’énergie exportée de 1.769,5% à fin mars 2019, après un retrait de 11,4% il y a une année.

Suite à cette évolution, le volume de l’énergie exporté s’est situé à 6,2% du total de l’énergie produite après une part de 0,4% un an plus tôt, relève la même source, ajoutant que le volume de l’énergie importé a, de son côté, poursuivi sa tendance baissière pour diminuer de 93,9%, dans un contexte d’amélioration de l’énergie nette appelée de 4,1% (après +3,5%).

Par ailleurs, la consommation nationale de l’énergie électrique a enregistré un léger repli au terme du T1-2019 de 0,9%, après +2,7% à la même période de l’année précédente, recouvrant une baisse des ventes de l’énergie de très haute, haute et moyenne tension de 2,6%, atténuée par le renforcement de celles de basse tension de 4,7%, fait savoir la DEPF.

La rédaction

Coopération Maroc/Chine : McKinsey délivre les clés

in Uncategorized
Coopération Maroc/Chine : McKinsey délivre les clés

Economie

Coopération Maroc/Chine : McKinsey délivre les clés

Hausse de 0,6% de l’indice des prix à la consommation à Avril 2019

in Uncategorized
Hausse de 0,6% de l’indice des prix à la consommation à Avril 2019

L’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois d’avril 2019, une hausse de 0,6% par rapport au mois précédent a annoncé le HCP dans un communiqué daté de mardi 22 mai. Pour le Haut commissariat, cette variation est le résultat de la hausse de 1,4% de l’indice des produits alimentaires et de la stagnation de l’indice des produits non alimentaires.

  Les hausses des produits alimentaires observées entre mars et avril 2019 concernent principalement les « légumes » avec 4,9%, les «fruits» avec 4,8%, les « poissons et fruits de mer » avec 2,2% et les « viandes » avec 1,8%, a déclaré le HCP. En revanche, les prix ont diminué de 0,6% pour les « huiles et graisses » et de 0,3% pour le « Café, thé et cacao». Pour les produits non alimentaires, la variation a concerné principalement la hausse des prix des « carburants » avec 2,6%.

 Les hausses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Beni-Mellal et Al-Hoceima avec 1,2%, à Marrakech avec 1,1%, à Settat avec 1,0%, à Agadir avec 0,8%, à Fès, Rabat, Meknès, Laâyoune, Dakhla et Safi avec 0,7%, à Casablanca, Tétouan et Tanger avec 0,6%.

 Comparé au même mois de l’année précédente, le HCP indique que, l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 0,2% au cours du mois d’avril 2019 conséquence de la hausse de celui des produits non alimentaires de 0,8%  et de la baisse de l’indice des produits alimentaires de 1,2%. Pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une hausse de 0,3% dans la «communication» à 3,4% dans l’ «Enseignement».

Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois d’avril 2019 une hausse de 0,3% par rapport au mois de mars 2019 et de 1,1% par rapport au mois d’avril 2018.

Dégradation de la notation souveraine : Le Maroc pas impacté

in Uncategorized
Dégradation de la notation souveraine : Le Maroc pas impacté

Economie

Dégradation de la notation souveraine : Le Maroc pas impacté

L’OCDE révise à la baisse la croissance mondiale pour 2019 (infographie)

in Uncategorized
L'OCDE révise à la baisse la croissance mondiale pour 2019 (infographie)

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a révisé à la baisse ses prévisions pour la croissance mondiale en 2019 à 3,2% dans ses estimations publiées ce mardi, soit une baisse de 0,1 point par rapport à son dernier rapport en mars.

Sur fond de tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, l’OCDE a également appelé les pays à éviter une guerre commerciale qui « menacerait les perspectives économiques mondiales pour 2019 et 2020 », exhortant les principales économies de la planète à renforcer la coopération internationale et le dialogue multilatéral tout en améliorant le cadre juridique international pour stimuler la croissance mondiale.

« Les tensions commerciales croissantes sont une source d’incertitude. Les investissements des entreprises sont donc affectés et la croissance mondiale est étouffée. Cela compromettra le bien-être de la population : les emplois seront perturbés et le pouvoir d’achat des consommateurs sera compromis », a indiqué le secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria.

« L’économie mondiale est dans une situation dangereuse. Sauf en cas de désescalade des tensions commerciales », a-t-il prévenu. « Nous devons renforcer un commerce transparent, prévisible et régi par des règles. La vague de libéralisation du commerce a profité à tous les peuples du monde. Un milliard de personnes environ ont été sorties de la pauvreté, de nouvelles industries et de nouveaux marchés ont été créés dans le monde entier », a-t-il souligné.

Les chiffres de l’organisation montrent que le commerce mondial, artère clé de l’économie mondiale, atteindrait son plus bas niveau en 10 ans avec 2,5% cette année contre 5,5% en 2017, ce qui aurait un impact négatif sur le secteur manufacturier, perturberait les chaînes de valeur mondiales et générerait une incertitude qui pèserait sur les décisions d’investissement.

Le projet du président américain Donald Trump annoncé ce mois-ci de relever de 10 à 25% les droits de douane sur l’équivalent de 200 milliards de dollars de marchandises chinoises importées devrait susciter des représailles de la part de la Chine.

Les prévisions de croissance américaine ont été revues à la hausse de 0,2 point à 2,8% en 2019 par rapport aux dernières prévisions de l’OCDE publiées en mars, et devraient baisser à 2,3% en 2020. L’OCDE a maintenu ses prévisions de croissance à 6,2% pour la Chine pour 2019 et à 6% en 2020. L’Organisation a également maintenu ses prévisions sans changement pour la zone euro à 1,2% cette année et 1,4% en 2020, dont 0,7% pour l’Allemagne cette année et 1,1% pour l’an prochain.

Toutefois, l’OCDE a déclaré que l’économie chinoise était vulnérable quant à un accroissement de tensions commerciales susceptible de ralentir l’activité et de miner les investissements et la confiance dans le monde. « La Chine reste la clé de la croissance économique mondiale (…) Un ralentissement plus marqué que celui déjà observé en Chine poserait des risques importants à la fois pour la croissance mondiale et les perspectives commerciales », a indiqué M. Gurria.

« L’économie mondiale fragile est déstabilisée par les tensions commerciales. La croissance se stabilise mais l’économie est faible et des risques très sérieux se profilent à l’horizon. Les gouvernements doivent redoubler d’efforts pour assurer le retour à une croissance plus forte et plus durable », a déclaré la chef économiste de l’OCDE, Laurence Boone.

MN

Traitement des chèques de garantie : piqûre de rappel aux agents de la DGI

in Uncategorized
Traitement des chèques de garantie : piqûre de rappel aux agents de la DGI

Economie

Traitement des chèques de garantie : piqûre de rappel aux agents de la DGI

La production de plomb a augmenté de 34,2% en 2018

in Uncategorized
La production de plomb a augmenté de 34,2% en 2018

Economie

La production de plomb a augmenté de 34,2% en 2018

Echanges commerciaux : Grisaille entre le Maroc et l’Espagne

in Uncategorized
Echanges commerciaux : Grisaille entre le Maroc et l'Espagne

Economie

Echanges commerciaux : Grisaille entre le Maroc et l’Espagne

Go to Top