Bref - page 2

Cet été, l’ONCF mobilise plus de trains et crée des services

in Uncategorized
Cet été, l’ONCF mobilise plus de trains et crée des services

L’ONCF s’est préparé et mobilise toutes ses équipes pour assurer, dans les meilleures conditions de sécurité et de confort, la mobilité de plusieurs milliers de passagers au cours de la période estivale qui connaît une grande affluence de voyageurs.

Concrètement, ce sont 230 trains qui sont programmés chaque jour à partir du lundi 24 Juin jusqu’au dimanche 15 septembre 2019, avec un renforcement sur les destinations les plus sollicitées Casablanca, Rabat, Fès, Marrakech, Tanger, Oujda et Nador. Cette offre se ventile par catégorie de trains comme suit :

OFFRE AL BORAQ

Elle sera renforcée de 50% en termes de fréquence avec un train chaque heure de 6h à 21h, totalisant ainsi 30 voyages sur l’axe Tanger-Ville – Casa Voyageurs (15 dans chaque sens). Que les voyageurs partent de Casablanca ou de Tanger, le train fera son départ aux heures « H00 » facilement mémorisable (6H00, 7H00, 8H00, …..21H00) rendant la mobilité encore plus simple et plus pratique.

De même, et pour permettre à un plus grand nombre de voyageurs de vivre une expérience de voyage inédite à bord d’AL Boraq, l’ONCF met en vente des milliers de billets à tarif ‘Al Boraq PROMO’ : 99 Dh pour Casablanca-Tanger (2h10 min), 89 Dh pour Rabat-Tanger (1h20 min) et 79 Dh pour Kenitra-Tanger (50 min). Il suffit de réserver le billet au moins une semaine avant la date du voyage pour bénéficier de ces tarifs attractifs.

Aussi, l’ONCF lance à partir de cet été une nouvelle carte de restauration à bord. Celle-ci propose une grande variété de choix de repas et de menus, avec des recettes développées et préparées exclusivement pour les voyageurs Al Boraq qui sont invités à les découvrir en voiture Cafétéria se trouvant au milieu de chaque train.

OFFRE AL ATLAS

Elle sera étoffée vers Marrakech, grâce à l’injection de 6 trains supplémentaires à partir de Casablanca venant accompagner la croissance de la demande due au gain en temps de parcours (Casablanca Oasis – Marrakech en 2h30mn) et la nette amélioration de la ponctualité. Au total, 24 trains relieront la capitale économique et la première destination touristique du Royaume avec des horaires couvrant toute la journée.

Sur l’axe de l’oriental, des liaisons directes seront programmées au départ d’Oujda et de Nador vers Tanger et vers Casablanca en offrant 4 départs par jour dans chaque sens, à des tarifs promotionnels à 99Dh seulement en 2cl et 149 Dh en 1cl pour un voyage de bout en bout (offre soumise à conditions).

« TRAIN HOTEL »

Toujours sur l’axe de l’Oriental et pour améliorer davantage les conditions de voyages nocturnes à bord des compartiments agencés en chambres d’hôtels mobiles dotées de toutes les commodités nécessaires et offrant un niveau de service optimal, les voyageurs pourront profiter d’une nuit de sommeil en toute quiétude à partir de 499 Dh en voiture single, bénéficiant d’un petit déjeuner offert en gare pour mieux entamer leur journée.

MOBILISATION ET RELOOKING DES EQUIPES FRONT OFFICE

Pour être facilement repérés par les voyageurs dans un hall ou à bord d’un train, les 1000 collaborateurs ONCF de front office qui seront mobilisés pendant cette période pour accompagner et assister les voyageurs, vont enfiler le nouvel uniforme d’été chic et décontracté, offrant un outil de travail moderne confortable et fonctionnel adapté aux spécificités du métier. L’uniforme est inspiré du modèle hiver lancé en novembre 2018 et qui avait été favorablement accueilli par les voyageurs.

TARIF « YALLA »

Pour voyager sans modération, des milliers de billets ‘YALLA’ seront mis en vente tous les jours permettant aux clients de découvrir le plaisir de voyager par train à 49 Dh seulement à bord des trains « Al Atlas » desservant les axes Marrakech – Casa – Rabat – Fès et Tanger- Fès – Oujda – Nador.

3ème édition de la Conférence annuelle sur la paix et la sécurité en Afrique

in Uncategorized
3ème édition de la Conférence annuelle sur la paix et la sécurité en Afrique

Bref

3ème édition de la Conférence annuelle sur la paix et la sécurité en Afrique

Haschisch: La DGSN fait une saisie record

in Uncategorized
Haschisch: La DGSN fait une saisie record

Bref

Haschisch: La DGSN fait une saisie record

SAEDM et REALITES signent un accord pour commencer un projet résidentiel

in Uncategorized
SAEDM et REALITES signent un accord pour commencer un projet résidentiel

La Société d’Aménagement et de Développement de Mazagan (SAEDM S.A), filiale du Groupe OCP et le groupe de développement territorial français REALITES, à travers sa filiale REALITES Afrique, ont signé un accord de partenariat pour le développement de la première composante résidentielle du projet du Pôle Urbain de Mazagan (PUMA).

La SAEDM et REALITES ont ainsi décidé de développer un projet commun en 3 phases, consistant à construire et commercialiser un programme mixte intégrant des logements individuels, collectifs et des commerces sur un terrain de 13 hectares au sein de PUMA.

Ce premier projet résidentiel de faible densité a été pensé autour d’une coulée verte et d’espaces paysagers, véritable poumon naturel. Il réservera à ses résidents un cadre de vie d’exception entre nature et océan avec une offre variée et qualitative :

  • 176 villas de standing sur des parcelles allant de 300 à 900 m².
  • 50 « townhouses » sur des parcelles de 330 m².
  • 156 appartements de standing, de 55 à 150 m².
  • 2 000 m² de commerces.

Les travaux de la phase 1 du programme débuteront d’ici début 2020.

PUMA, un modèle de cité éco-responsable mettant en avant le savoir, l’innovation et le sport

Lancé en 2013 à travers la création de la SAEDM, le Pôle Urbain de Mazagan est le fruit de la vision du Groupe OCP et du Ministère de l’Économie et des Finances. L’ambition commune est de faire de ce nouveau pôle urbain un modèle national de ville durable, éco-conçue et solidaire, capitalisant sur les forces vives de son territoire d’accueil. Autrement dit, une ville portée par des métiers orientés vers le savoir, l’innovation et le sport.

Mobilisant un budget de 5 milliards de dirhams (consacré à l’aménagement), le Pôle Urbain de Mazagan s’étend sur une superficie de 1 300 hectares. Il comprend près de 200 hectares de voiries principales, 300 hectares d’espaces verts privilégiant la préservation des forêts avoisinantes et la réalisation de grandes coulées vertes et plus de 600 hectares accueillant les différentes composantes du projet que sont : la zone résidentielle, le pôle académique, l’espace de recherche et d’innovation, les équipements touristiques, culturels & sportifs, ainsi que les zones d’activités tertiaires. Ce pôle urbain devrait accueillir, à l’horizon 2034, environ 134 000 habitants.

Le Pôle Urbain de Mazagan devrait intégrer quatre facteurs majeurs d’attractivité :

  • Une ville connectée, pionnière dans l’utilisation des nouvelles technologies au Maroc et parfaitement intégrée dans un territoire urbain et durable. Le nouveau pôle urbain sera doté d’une infrastructure de connectivité de qualité, visant à favoriser les usages innovants via notamment la mise en place de services « smart ».
  • Un cadre de vie d’exception, entre océan et forêt, offrant un ensemble de services et d’infrastructures de qualité. L’offre résidentielle moderne viendra ainsi répondre à une
    demande croissante en logements liée à l’essor de la région, deuxième pôle industriel du pays.
  • Un pôle académique reconnu permettant le développement de la recherche, du savoir et de l’innovation.
  • Une zone sportive qui devrait à terme contribuer à la diversification et l’extension régionales de l’offre de loisirs sportifs, la mise en place de terrains sportifs multiusage vouée à la valorisation du sport de haut niveau, le repérage et l’accompagnement de jeunes talents sportifs.

Développé selon les meilleurs standards internationaux de pôles urbains, PUMA sera construit dans sa globalité autour de quatre zones centrales définies comme des noyaux urbains, accueillant des équipements de proximité et offrant des environnements maîtrisables à pied.  Cette ville de demain se déclinera en quatre éco-quartiers qui disposeront d’équipements et de services de proximité de même type, mais ayant chacune leur propre identité.

La Centralité A sera davantage orientée vers la recherche, l’innovation et les infrastructures académiques. La B prendra place au cœur du pôle et assurera l’animation générale du site, autour d’un grand complexe commercial. Tout à côté de ce carrefour de rencontres, la Centralité C sera dédiée au bien-être et à la santé, avec l’implantation notoire de cliniques spécialisées. Le quatrième espace, lui, englobera notamment un parc des expositions (déjà opérationnel) ainsi que des commerces et hôtels.

 

 

La maladie mentale affecte 1/5 des personnes vivant dans des zones de guerre

in Uncategorized
La maladie mentale affecte 1/5 des personnes vivant dans des zones de guerre

La maladie mentale touche un cinquième des personnes vivant dans des zones de guerre

Une personne sur cinq vivant dans une zone de guerre souffre de dépression, d’anxiété, de stress post-traumatique, de trouble bipolaire ou de schizophrénie, a annoncé mardi l’Organisation mondiale de la Santé. De nombreuses personnes souffrent de formes graves de ces maladies mentales, selon Reuters.

Les résultats soulignent l’impact à long terme des crises provoquées par la guerre dans des pays tels que l’Afghanistan, l’Irak, le Soudan du Sud, la Syrie et le Yémen, a déclaré l’agence de la santé des Nations Unies, et les chiffres sont nettement plus élevés qu’en population en temps de paix, où environ un sur 14 les gens ont une maladie mentale.

«Compte tenu du grand nombre de personnes dans le besoin et de l’impératif humanitaire de réduire les souffrances, il est urgent de mettre en œuvre des interventions de santé mentale évolutives pour faire face à ce fardeau», a déclaré l’équipe de recherche.

Mark van Ommeren, spécialiste de la santé mentale à l’OMS, qui a travaillé sur l’équipe, a déclaré que les conclusions « ajoutent encore plus de poids à l’argument en faveur d’un investissement immédiat et soutenu, de sorte qu’un soutien psychologique et psychosocial soit mis à la disposition de toutes les personnes dans le besoin en conflit et ses conséquences ».

En 2016, le nombre de conflits armés en cours a atteint un record de 53 dans 37 pays et 12% de la population mondiale vit dans une zone de guerre active, selon les chiffres des Nations Unies. Depuis la Seconde Guerre mondiale, près de 69 millions de personnes dans le monde ont été contraintes de fuir la guerre et la violence.

L’étude sur la santé mentale des conflits de l’OMS, publiée dans le journal médical The Lancet, a été réalisée par une équipe de chercheurs de l’OMS, de l’Université de Queensland, en Australie, et de l’Institute for Health Metrics and Evaluation de l’Université de Washington et de Harvard, aux États-Unis.

Il a analysé les recherches de 129 études et les données de 39 pays publiées entre 1980 et août 2017.

Les régions qui ont connu des conflits au cours des 10 dernières années ont été incluses et les maladies mentales ont été classées en trois catégories: légère, modérée et grave. Les catastrophes naturelles et les urgences de santé publique, telles qu’Ebola, n’ont pas été incluses.

Dans l’ensemble des zones de guerre, la prévalence moyenne était la plus élevée pour les problèmes de santé mentale bénins, à 13%. Environ 4% des personnes vivant dans un conflit armé avaient une maladie mentale modérée et, dans les cas graves, la prévalence était de 5%.

L’étude a également révélé que les taux de dépression et d’anxiété dans les situations de conflit semblaient augmenter avec l’âge et que la dépression était plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

L’étude a été financée par l’OMS, le ministère de la Santé du Queensland et la Fondation Bill & Melinda Gates.

La rédaction

Pêche et écologie : Le Maroc primé pour ses bonnes pratiques

in Uncategorized
Pêche et écologie : Le Maroc primé pour ses bonnes pratiques

Bref

Pêche et écologie : Le Maroc primé pour ses bonnes pratiques

Casablanca abrite 2éme  édition du salon de la radio

in Uncategorized
Casablanca abrite 2éme  édition du salon de la radio

Bref

Casablanca abrite 2éme  édition du salon de la radio

Bank Al Yousr organise la deuxième édition de « Moultaka Al Yousr »

in Uncategorized
Bank Al Yousr organise la deuxième édition de « Moultaka Al Yousr »

Bref

Bank Al Yousr organise la deuxième édition de « Moultaka Al Yousr »

Atlas Voyages, élue meilleure agence réceptive au Maroc

in Uncategorized
Atlas Voyages, élue meilleure agence réceptive au Maroc

Bref

Atlas Voyages, élue meilleure agence réceptive au Maroc

L’ONCF a pu assurer le déplacement de 1.000.000 de voyageurs

in Uncategorized
L’ONCF a pu assurer le déplacement de 1.000.000 de voyageurs

Bref

L’ONCF a pu assurer le déplacement de 1.000.000 de voyageurs

Go to Top
Aller à la barre d’outils