Dernières nouveautés Choix de l'éditeur

Libye : l’ONU craint de voir le pays tomber dans une « longue guerre »

in Uncategorized
Libye : l’ONU craint de voir le pays tomber dans une « longue guerre »

International

Libye : l’ONU craint de voir le pays tomber dans une « longue guerre »

Sara Moullablad lance son premier single « Ya Denya »

in Uncategorized
Sara Moullablad lance son premier single « Ya Denya »

Lancée en début de ce mois, la nouvelle chanson « YA DENYA » qui a été écrite, composée et interprétée par l’artiste en herbe Sara Moullablad a été très bien accueillie par la communauté musicale Égyptienne.

Ce single qui raconte la relation de l’artiste avec les différents défis de la vie met un focus sur l’amour porté par Sara pour son défunt père qu’elle chérissait tant.

Sara Moullablad, qui s’est installée en Égypte pour continuer sa carrière musicale, a choisi Reda Lahmouid pour réaliser son vidéo clip que vous pouvez découvrir ici

Née à Casablanca, Sara Moullablad s’est découverte très tôt une passion pour le chant. Elle a hérité de sa famille son amour pour la chanson française. À l’époque, Sara utilisait les cassettes de ses sœurs aînées pour s’enregistrer en train de chanter des chansons de Lara Fabian, Charles Aznavour, etc.

Sara Moullablad a rapidement commencé à s’ouvrir à d’autres genres musicaux, notamment le Flamenco, la bossa nova et le jazz.

Tout en étant une grande passionnée du chant et de la musique, Sara Moullablad est restée très bonne élève en classe. Poussée par ses parents qui voulaient qu’elle poursuive des études supérieures et se construise une carrière professionnelle, elle rejoint le monde de la finance après son master. Après trois ans, la mélomane alors partagée entre un emploi stable et son rêve de toujours, décide de mettre fin à sa carrière dans les finances pour se consacrer entièrement à sa passion. “J’avais le sentiment que si je ne prenais pas mon courage à deux mains tout de suite, je serais emprisonnée dans le système économique pour toujours”, déclare cette artiste marocaine qui mène aujourd’hui une vie artistique bohème, conciliant sa culture maghrébine et ses influences musicales dans l’écriture et la composition de ses chansons.

Après une rencontre providentielle avec de talentueux musiciens égyptiens lors d’une résidence artistique, elle décide de s’envoler pour l’Égypte et de s’installer au Caire où elle produit actuellement son album musical. Elle a été charmée par la culture égyptienne, la qualité des échanges entre musiciens et la scène underground vibrante.

Sara Moullablad écrit ses chansons en dialecte marocain. Elle définit sa musique comme un mélange de jazz, de bossa nova, de musique africaine et orientale et souhaite que ses chansons sillonnent les frontières du monde pour transmettre ses inspirations musicales et culturelles.

Indonésie : la réélection du président déplaît

in Uncategorized
Indonésie : la réélection du président déplaît

International

Indonésie : la réélection du président déplaît

Trois compagnies aériennes chinoises demandent des indemnités à Boeing

in Uncategorized
Trois compagnies aériennes chinoises demandent des indemnités à Boeing

International

Trois compagnies aériennes chinoises demandent des indemnités à Boeing

Projet solaire Noor Midelt : EDF France rapporte l’appel d’offres

in Uncategorized
Projet solaire Noor Midelt : EDF France rapporte l’appel d’offres

Suite à l’appel d’offre lancé pour le projet solaire Noor Midelt, Masen a déclaré e 21 mai, l’attribution de l’appel d’offres international, relatif à la conception, au financement, à la construction, à l’exploitation et maintenance, du projet Noor Midelt I, au consortium mené par EDF Renouvelables (France) et composé de Masdar (Emirats Arabes Unis) et Green of Africa (Maroc). « Chez Masen, nous sommes tout à fait satisfaits des résultats de cet appel d’offres et confiants dans les capacités du groupement retenu à mener à bien ce projet. Noor Midelt I est un projet technologiquement disruptif. Il y aura, dans le Monde, un avant/après Midelt, comme il y a eu un avant/après Ouarzazate », déclare Mustapha Bakkoury, PDG de Masen.

A rappeler que cinq soumissionnaires étaient dans la course : il s’agit de Acwa Power, EDF Energies Nouvelles, Engie, Innogy SE et JGC.

Noor Midelt I aura une puissance installée de 800 MW avec une capacité de stockage de 5 heures.

«Les deux technologies photovoltaïque et CSP s’y combineront pour produire de l’électricité durable. Cette hybridation innovante permettra non seulement d’améliorer le rendement de la centrale mais aussi d’optimiser le prix du kilowattheure. Ainsi, un tarif encore plus compétitif, de 0,68 dirhams le kwH en heure de pointe, a été obtenu», fait savoir Masen dans un communiqué.

Le lancement des travaux de la centrale est prévu courant l’automne 2019. A signaler que les travaux relatifs aux infrastructures communes du complexe Noor Midelt sont quasiment finalisés. En effet, une route de 40 kms est déjà réalisée, et permettra non seulement d’accéder au complexe et au barrage Hassan II, mais aussi de désenclaver les villages avoisinant le complexe. De même, 50 kms de ligne électrique de moyenne tension ont été achevés et un ouvrage d’art pouvant supporter plus de 500 tonnes.

D’autres infrastructures d’évacuation électrique, hydriques et télécom sont en cours de développement. L’ensemble de ces travaux sont réalisés par des entreprises marocaines. Plus de 300 emplois ont été créés durant ces travaux. L’investissement afférent à Noor Midelt I est de près de 7,57 milliards de DH. Il devrait bénéficier du financement d’un pool d’institutions financières parmi lesquelles : la KfW, la Banque Européenne d’Investissement, l’Agence Française de Développement, la Commission Européenne, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement et le Fonds des Technologies Propres.

La rédaction

Dégradation de la notation souveraine : Le Maroc pas impacté

in Uncategorized
Dégradation de la notation souveraine : Le Maroc pas impacté

Economie

Dégradation de la notation souveraine : Le Maroc pas impacté

ONSSA : Plus de 120 000 T de produits alimentaires contrôlés (infographie)

in Uncategorized
ONSSA : Plus de 120 000 T de produits alimentaires contrôlés (infographie)

Maroc

ONSSA : Plus de 120 000 T de produits alimentaires contrôlés (infographie)

L’Iran ne cédera pas aux pressions américaines, selon le président iranien

in Uncategorized
L'Iran ne cédera pas aux pressions américaines, selon le président iranien

International

L’Iran ne cédera pas aux pressions américaines, selon le président iranien

Les épreuves du bac se dérouleront les 08 et 10 juin 2019

in Uncategorized
Les épreuves du bac se dérouleront les 08 et 10 juin 2019

Maroc

Les épreuves du bac se dérouleront les 08 et 10 juin 2019

Administration : Le gouvernement déterminé à poursuivre la réforme

in Uncategorized
Administration : Le gouvernement déterminé à poursuivre la réforme

Le chef du gouvernement, Saâdeddine Elotmani a affirmé, mardi à Rabat, que le gouvernement est déterminé à poursuivre la mise en œuvre des différents chantiers de réforme visant à moderniser l’administration et améliorer son rendement au service des citoyens et du développement socio-économique.

En réponse à une question centrale sur « la politique gouvernementale en matière de gestion du recrutement dans le secteur public et de modernisation de l’administration publique », lors d’une séance mensuelle sur la politique générale du gouvernement à la Chambre des conseillers, M. Elotmani a indiqué que conformément aux Hautes Instructions Royales et sur la base des différents diagnostics effectués, le gouvernement a mis le chantier de la réforme de l’administration et de la fonction publique en tête de ses priorités, dans le cadre de la mise en œuvre du programme gouvernemental qui met en avant l’engagement du gouvernement en faveur de la réforme de l’administration et de ses services publics.

Le chantier lié à la réforme de la fonction publique et la modernisation de l’administration constitue un des défis auxquels fait face le Maroc, d’où la nécessité de déployer tous les efforts et de mobiliser tous les moyens afin de gagner ce pari, ce qui permettra de rompre avec les stéréotypes selon lesquelles l’administration constitue une entrave au développement et à la modernisation et de l’intégrer dans la dynamique que connaît le pays à tous les niveaux, a-t-il souligné.

Il a, à cette occasion, mis en avant les différentes mesures entreprises par le gouvernement en vue de gérer le recrutement dans le secteur public, réformer la fonction publique et moderniser l’administration.

Concernant la réforme de la fonction publique, M. Elotmani a souligné que ce volet revêt une grande importance dans la politique du gouvernement, puisque ce dernier a entrepris une série de mesures visant son amélioration, notamment la révision du système de la fonction publique et la mise en place d’une politique publique intégrée dédiée à la gestion des ressources humaines au sein de l’administration publique.

La politique du gouvernement en matière de gestion du recrutement dans le secteur public est basée sur une approche visant le développement du système de recrutement afin de répondre aux besoins des différentes administrations publiques, consolider les principes de la bonne gouvernance, renforcer les valeurs de transparence et de mérite et consacrer le principe constitutionnel d’accès à la fonction publique selon le mérite, a-t-il expliqué.

Il a, dans ce sens, précisé que le gouvernement a entrepris une série de mesures visant une réforme globale du système de la fonction publique, à travers l’élaboration d’une vision stratégique dédiée à la révision de ce système (dont les grandes lignes ont été présentées lors du conseil du gouvernement du 14 mars dernier), la restructuration de la haute fonction publique et l’harmonisation des structures de la fonction publique avec la nouvelle orientation de l’État visant l’amélioration de l’environnement du travail, l’accroissement de la rentabilité et la promotion de la productivité au sein de l’administration publique.

S’agissant de la modernisation de l’administration publique, le chef du gouvernement a mis l’accent sur l’importance de ce chantier en tant que levier essentiel dans l’accompagnement de la dynamique institutionnelle socio-économique que connaît le Royaume et le soutien du modèle de développement auquel il aspire, notant qu’en vue de mettre en œuvre les engagements contenus dans le programme gouvernemental, l’exécutif a élaboré un plan qui vise à concrétiser les orientations générales susceptibles de propulser le processus de la réforme vers des transformations structurelles de l’administration sur les plans organisationnel, managérial, numérique et éthique.

Il a, également, fait observer que le gouvernement œuvre à la réalisation de ces transformations structurantes à travers la mise en œuvre du chantier de la déconcentration administrative, la consécration des principes de transparence et l’amélioration des services publics, la promotion de la transformation numérique de l’administration et l’amélioration du système de réception et de traitement des observations, propositions et doléances des usagers, ajoutant que grâce au portail de réclamations « Chikaya », lancé le 9 janvier dernier, le nombre des réclamations a atteint 121.000 jusqu’au 20 mai, dont 76% ont été traitées.

La rédaction

Go to Top
Aller à la barre d’outils