Dernières nouveautés Choix de l'éditeur

« Le gouvernement marocain n’a pas exprimé de position sur l’Algérie » El Khalfi

in Uncategorized
« Le gouvernement marocain n’a pas exprimé de position sur l’Algérie » El Khalfi

Maroc

« Le gouvernement marocain n’a pas exprimé de position sur l’Algérie » El Khalfi

Le Plan climat du Maroc entre dans sa phase d’achèvement

in Uncategorized
Le Plan climat du Maroc entre dans sa phase d’achèvement

Maroc

Le Plan climat du Maroc entre dans sa phase d’achèvement

AUSIM et la FME lancent « Bourses d’Excellence » destinés aux étudiants

in Uncategorized
AUSIM et la FME lancent « Bourses d’Excellence » destinés aux étudiants

L’Association des Utilisateurs des Systèmes d’Informations au Maroc (AUSIM) lance le programme de Bourses d’Excellence « AusAiducation by AUSIM » en partenariat avec la Fondation Marocaine de l’Etudiant.

La signature de la convention de partenariat AUSIM / FME qui marque le lancement du programme « AusAiducation by AUSIM » en partenariat avec la FME a eu lieu le 16 mai 2019 à Casablanca en marge de la quelle un Ftour réunissant membres et partenaires de l’AUSIM autour d’un panel sur la thématique « La quête du bonheur dans un monde Digital », animé par Dr Hassan Charaf– VP CIDEC (centre International pour le Développement et la Coopération) Chercheur de sagesse et Dr. Naji Al Amjad – Expert en éducation, communication et développement personnel

Le programme qui d’étale sur 10 ans englobera un montant de 10 millions de dirhams et a pour objectif de contribuer à faire émerger les talents, notamment du secteur digital, parmi les bacheliers marocains brillants et socialement démunis, par le renforcement de leurs capacités.

Cette action, inscrite dans l’ADN de l’Association, comme les autres missions au service de la société et de la communauté en général, a pour objectif de contribuer à l’activation de l’ascension sociale en outillant la jeunesse marocaine en compétences et opportunités, en renforçant ses capacités et son intégration sociale, contribuant ainsi à la création de valeur pour tous.

En droite ligne avec ces convictions, l’AUSIM s’est associée à la Fondation Marocaine de l’Etudiant pour concrétiser la mise en place du Programme de Bourses d’Excellence « AusAiducation by AUSIM ». Ce programme complet offre, à des jeunes bacheliers particulièrement excellents académiquement mais issus de conditions sociales désavantagées, un soutien financier et un dispositif d’accompagnement et de renforcement des compétences.

Ce programme de bourses comprend également la mise à disposition des jeunes d’une bourse de vie, d’un équipement informatique, d’un dispositif de coaching, de cours de soutien en langues et d’un tutorat professionnel par les membres de l’AUSIM.

Un programme amené à se démultiplier avec le soutien des acteurs de l’écosystème IT

Pour cette première promotion, la Bourse d’Excellence cible un jeune bachelier par grande région (5 au total), en privilégiant les jeunes filles (60%) et les zones hors des grandes agglomérations.

Pour les prochaines promotions, l’AUSIM compte sur la mobilisation de ses membres et partenaires afin de démultiplier le nombre de bénéficiaires, à travers la mise en place d’un fonds dédié qui aura pour rôle de collecter les dons et subventions issus de l’écosystème IT marocain.

MN

(Bac 2019) Rabat: un député du PJD a été surpris en flagrant délit de fraude!

in Faits divers/insolite
(Bac 2019) Rabat: un député du PJD a été surpris en flagrant délit de fraude!

Parmi les différents cas de fraude qui ont été détectés au cours des épreuves de l’examen régional du bac, celui d’un certain député du PJD qui a été pris en flagrant délit de triche, en possession de pas moins de 3 téléphones portables.


La scène s’est passée au collège Al Irfane (ville de Rabat). Noureddine Kchibel est un candidat libre admis à passer l’examen régional du baccalauréat; il est également député au parti du PJD et élu communal à Kariat Ba Mohamed (ville de Taounate). Cet homme a été surpris en flagrant délit de fraude par le comité de surveillance. Il était équipé de 3 mobiles.

Selon nos informations, le présumé fraudeur a été expulsé du centre d’examen en attendant de décider de la sanction que prendra l’Académie régionale d’éducation et de formation.

Un procès verbal qui constate l’infraction a entre-temps été établi par le comité de surveillance.

De son côté, le parti de la lampe affirme dans un communiqué qu’il a entendu la version de son député et il assure avoir soumis son cas à la commission « Equité et transparence », une structure interne au PJD. Des mesures seront prises à l’encontre de ce député en cas d’établissement du délit de triche, a ajouté la même source.


Dans ses déclarations au site d’actualité de son parti, explique qu’il s’agit d’un simple oubli: «J’ai pris l’habitude de les avoir dans la poche parce que je suis également directeur d’une société.»

Par ailleurs, il se dit «prêt à soumettre les téléphones à une expertise de la police scientifique», jurant qu’il ne s’agit en aucun cas d’une volonté de sa part de tricher mais «juste d’un oubli et rien d’autres».

Pour rappel, le Maroc s’était doté d’une loi (n°02-13), entrée en vigueur depuis septembre 2016, pénalisant les actes de fraudes aux examens de six mois à cinq ans de prison et d’une amende allant de 5.000 DH à 100.000 DH.

«La possession ou l’usage de moyens électroniques, quel que soit sa forme, sa qualité, en activité ou non, entrent dans le cadre de la fraude» aux examens précise le texte.


>> À lire aussi:

 

Crises internationales: Rabat et Paris, des positions proches sur l’ensemble des dossiers

in International/National/Politique

Le Maroc et la France partagent la même vision au sujet de plusieurs question régionales et internationales, notamment la situation en Libye, en Afrique subsaharienne et en Méditerranée, ont souligné, samedi à Rabat, les ministres des Affaires étrangères des 2 pays, Nasser Bourita et Jean-Yves Le Drian.


Rabat et Paris ont des positions « extrêmement proches » et « avancent dans le même sens » dans la gestion des crises internationales, ont indiqué les 2 responsables lors d’un point de presse conjoint, tenu à l’issue de leurs entretiens.

Bourita a indiqué, dans ce cadre, qu’il a évoqué avec son homologue français la situation en Libye, en Afrique subsaharienne et en Méditerranée, précisant que « c’était l’occasion de constater que sur ces questions, nous avançons dans le même sens et nous poursuivons les mêmes objectifs ».

Il a réaffirmé, à cet égard, l’appui du Maroc à l’initiative française « importante » du Sommet des 2 rives, prévu les 23 et 24 juin à Marseille, une rencontre de nature à renforcer la pertinence de la Méditerranée et à créer un cadre de discussion autour de projets concrets des pays méditerranéens.

Le Sommet des 2 rives est un moment important pour réaffirmer que la Méditerranée peut être une zone de crise, mais peut demain être une zone de sérénité et de paix à condition que l’on est la volonté politique et qu’on y affecte les moyens nécessaires, a tenu à préciser le ministre français.

« Nos positions sont extrêmement proches sur l’ensemble des dossiers et nous agissons ensemble dans le multilatéralisme auquel nous sommes très attachés pour faire aboutir des solutions de paix sur l’ensemble des théâtres où il peut y avoir aujourd’hui des crises », a dit le chef de la diplomatie française.


À lire aussi:

Le nouveau chantier naval de Casablanca en cours d’achèvement

in Économie/National/Société
Le nouveau chantier naval de Casablanca en cours d’achèvement

La première phase de la construction du nouveau chantier naval de Casablanca est en cours d’achèvement, selon la Société maghrébine de génie civil (Somagec).


Faisant partie du projet Wessal Casa Port, ce nouveau chantier s’inscrit dans le cadre de la restructuration et la réhabilitation de la zone portuaire de la métropole en vue d’une reconfiguration d’une bonne partie du centre-ville, a souligné le président du directoire de la SOMAGEC, Roger Sahyoun, dans un entretien à la MAP, précisant que ce projet porte sur la réalisation de deux lots d’un coût total de près de deux milliards de dirhams (MMDH).

Le premier lot est constitué d’une cale sèche, destinée principalement aux navires plus grands de 180m à 240m, d’un quai de 460ml dont 350ml pour réparation à flot et 110ml de liaison, d’un portique à sangle de 450 tonnes, outre l’aménagement d’un terre-plein de 21 hectares.

Le second lot consiste à réaliser un élévateur à bateaux et un système de guidage des bateaux, des voies de garages sur 450ml de profondeur, des travaux de fourniture et pose des rails et des réseaux divers ainsi qu’à construire un poste de commande de l’élévateur, traiter le sol de la zone de transbordement des navires et mettre en service le chariot élévateur du chariot de transfert des bers d’attinage pour des navires de 150m de longueur.


>> À lire aussi:

La vidéo insoutenable d’une agression de supporters du KACM indigne la toile

in Faits divers/National/Société

Indignation générale sur Facebook suite aux terribles actes auxquels se sont adonnés des supporters de l’Olympique de Safi sur des supporters du Kawkab de Marrakech.














Sur sa page officielle,les Green Boys ont exprimé leur soutien aux supporters marrakchis et leur indignation: “Dans le contexte de la concurrence entre les groupes ultras, nous remarquons toujours certaines choses qui n’ont aucun rapport avec le mouvement et qui contribuent à la destruction de sa réputation et à son développement en tant que culture footballistique (…). La rivalité ne peut jamais nous priver de nos valeurs humaines, ni faire de nous des monstres impitoyables. Ce crime a violé tous les principes humanitaires et religieux.”



À lire aussi:

(Vidéo) Sidi Ahmed: ils utilisent le VAR dans un match d’équipes amateurs

in National/Société/Sport

Depuis la finale très controversée entre le Wydad et l’Espérance, le VAR fait jaser tous les férus de ballon rond. Cette nouvelle technologie a visiblement été adoptée dans un match d’équipes amateurs au village de Sidi Ahmed, dans la province de Youssoufia. Le VAR semble bien respecté par l’arbitre du match.








À lire aussi:

Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

in International/MRE/National/Politique
Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

Une semaine avant les dernières élections en Belgique, Nathalie Dewulf, candidate du parti Vlaams Belang (extrême droite), a créé une vive polémique qui refait surface sur les réseaux sociaux.


En cause, un visuel qu’elle a publié sur Facebook, le 19 mai dernier, en énumérant «quatre bonnes raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain. Il est venu seul, il avait déjà un vélo, il a appris notre langue et il voulait rentrer chez lui.» a posté Nathalie Dewulf.

Aujourd’hui élue à la Chambre après obtention du deuxième plus grand nombre de voix du VB en Flandre-Occidentale, elle présente ses excuses en évoquant une «blague stupide», rapporte HLN, citée par 7sur7.be. «Si j’ai blessé des gens avec ça, je veux m’excuser. Je ne voulais pas, c’est pour ça que j’ai enlevé l’image entre-temps», explique-t-elle, tandis que son parti n’y voit aucune malveillance.



>> À lire aussi:

Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

in International/MRE/National/Politique
Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

Une semaine avant les dernières élections en Belgique, Nathalie Dewulf, candidate du parti Vlaams Belang (extrême droite), a créé une vive polémique qui refait surface sur les réseaux sociaux.


En cause, un visuel qu’elle a publié sur Facebook, le 19 mai dernier, en énumérant «quatre bonnes raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain. Il est venu seul, il avait déjà un vélo, il a appris notre langue et il voulait rentrer chez lui.» a posté Nathalie Dewulf.

Aujourd’hui élue à la Chambre après obtention du deuxième plus grand nombre de voix du VB en Flandre-Occidentale, elle présente ses excuses en évoquant une «blague stupide», rapporte HLN, citée par 7sur7.be. «Si j’ai blessé des gens avec ça, je veux m’excuser. Je ne voulais pas, c’est pour ça que j’ai enlevé l’image entre-temps», explique-t-elle, tandis que son parti n’y voit aucune malveillance.



>> À lire aussi:

Go to Top