Dernières nouveautés Choix de l'éditeur

MRE: Un livre sur les « Marocains de l’extérieur »

in International/MRE/National
MRE: Un livre sur les « Marocains de l’extérieur »

Dans le cadre de la présentation de la 4ème édition de l’ouvrage « Marocains de l’extérieur », la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger organise, le 13 juin à Rabat une rencontre.


Pour le compte de cette rencontre à laquelle sont attendus des autorités à divers niveaux, ainsi que plusieurs personnes ressources, il s’agit selon la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger, d’une nouvelle publication qui correspond à 2017 et réalisée en 2018. En clair, elle se veut « le prolongement des trois précédentes éditions parues en 2003, 2007 et 2013 ».

L’objectif de cet ouvrage désormais annuel et réalisé par 22 auteurs, dont 10 sont de jeunes chercheurs de l’émigration, est de « cerner les changements et les évolutions que la communauté marocaine qui vit partout dans le monde et ce, pour l’accompagner et la soutenir à faire face aux difficultés vécues dans les pays d’accueil ».

Ces auteurs ont abordé des thèmes aussi divers qu’instructifs, tels que la vieillesse en émigration, la migration féminine, la migration et le développement local et régional, l’enseignement de la langue et de la culture d’origine, le renouveau religieux et les productions culturelles et artistiques.

Le développement de ces sujets s’étale sur 736 pages réparties en 45 chapitres, qui traitent des cas de plusieurs pays, dont entre autres, l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, la Hollande, l’Italie, le Royaume-Uni, le Canada, les Etats-Unis, le Sénégal.

>> À lire aussi:





https://new.lepetitjournalmarocain.com/2019/05/12/mre-lespagne-compte-durcir-le-controle-des-bagages/



Commission de discipline de la CAF: l'Espérance de Tunis risque de lourdes sanctions

in Uncategorized
Meddeb, président de l'ES Tunis
Par Ismail El Fassi le 07/06/2019 à 23h24

Meddeb, président de l'ES Tunis

© Copyright : DR

Kiosque360. Alors qu’on croyait le dossier clos, en ce qui concerne le match à rejouer de l’Espérance de Tunis contre le Wydad de Casablanca, voilà que l’on apprend qu’une réunion de la commission de discipline de la CAF s’apprête à distribuer de lourdes sanctions contre l’EST et son patron.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

CAN 2019: ambiance au beau fixe au stage des Lions de l’Atlas

in Uncategorized
Lions de l'Atlas 2004 entraînement
Par Ismail El Fassi le 07/06/2019 à 22h51

Lions de l'Atlas 2004 entraînement

© Copyright : DR

Kiosque360. Le stage de préparation à la Coupe d’Afrique des nations entamé cette semaine par la bande à Hervé Renard se déroule dans de bonnes conditions. Si le sérieux est de rigueur lors des séances de préparation, l’ambiance reste tout de même bon enfant.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

Menthe toxique: les présumés coupables face à la justice

in Uncategorized
menthe
Par Hassan Benadad le 07/06/2019 à 22h46

menthe

© Copyright : DR

Kiosque360. L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires indique que ses services régionaux ont détruit toutes les cultures de menthe déclarées toxiques. Des PV d’infractions ont été dressés à l’encontre des contrevenants et ont été envoyés aux tribunaux compétents.

Après le scandale provoqué par la découverte de champs de menthe traitée avec des pesticides non autorisés, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a révélé que les dossiers des contrevenants ont été remis à la justice. L’Office, qui a lancé une campagne de surveillance et de contrôle, à travers ses services régionaux, a détruit tous les champs de menthe incriminés en collaboration avec les autorités locales.

 

L’ONSSA a, par la suite, dressé des PV d’infractions à l’encontre des producteurs concernés et les a envoyés aux tribunaux compétents. Ces mesures ont été prises, ajoute le communiqué de l’Office, suite à la découverte par les services de contrôle d’échantillons non conformes à la loi et aux caractéristique en vigueur. Les résultats des analyses ont révélé l’utilisation de pesticides non autorisés dans la culture de la menthe.

Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du samedi 8 juin, que les services de l’ONSSA poursuivent leur programme de surveillance et de contrôle de la menthe en prenant toutes les dispositions nécessaires. L’objectif étant, ajoute le communiqué, de garantir la commercialisation des productions qui répondent aux normes de sécurité sanitaire.

 

L’ONSSA a par ailleurs demandé aux marchés de gros et aux grandes surfaces d’exiger des distributeurs les analyses confirmant la sécurité sanitaire de la menthe. Les services régionaux de l’Office avaient auparavant procédé à la surveillance et au contrôle des exploitations. Un programme qui a concerné les principales régions productrices, en l’occurrence Rabat, Kenitra, Tanger, Tétouan, Al Hoceima, Casablanca, Settat, Souss-Massa, Fès, Meknès, Marrakech et Safi.

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia a traité le même sujet, dans son édition du samedi 8 juin, en reprenant le communiqué de l’ONSSA. Le journal a mis l’accent sur le fait que ces résultats sur la menthe toxique ne concernent que les exploitations où les échantillons ont été prélevés. Le communiqué de l’ONSSA précise, en outre, que l’utilisation des pesticides constitue un moyen de lutter contre les dégâts que subit la plante (maladies, insectes et plantes nuisibles). Ce faisant, l’Office a appelé tous les producteurs à n’utiliser que les pesticides autorisés, faute de quoi ils seront exposés à des sanctions administratives et judiciaires.

 

Par Hassan Benadad



lire la suite

(Vidéo) Violente agression et tentative de viol sur des supporters

in Faits divers/National/Société/Sport
Des supporters du l’Olympique de Safi ont agressé, dénudé et tenté de violer des fans du Kawkab de Marrakech, mardi dernier. La police judiciaire a interpellé neuf personnes dont un adulte, principal instigateur de ces actes d’une rare violence relatés par cette vidéo .


C’est une vidéo insoutenable qui montre les proportions dangereuses que prend le hooliganisme au Maroc. Dans le court extrait qui circule sur les réseaux sociaux, on voit des supporters du club marrakchi déshabillés par leurs rivaux. Les agresseurs ne leur laissent aucune porte de sortie : des coups, des insultes, des humiliations et même des tentatives de viol.

Cet épisode survient après une rencontre plus que tendue entre les deux formations sportives. Lors de la rencontre, l’arbitre avait été contraint d’arrêter le match pendant une vingtaine de minutes après l’envahissement du terrain par des supporters.

Aujourd’hui, quasiment tous les ultras marocains se sont désolidarisés de ces actes inqualifiables, à l’image de ceux du Raja Casablanca qui ont réagi sur leur page Facebook, apportant leur soutien aux supporters marrakchis et exprimant leur totale indignation. D’autres supporters se sont également exprimés.


Ce vendredi 7 juin, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a annoncé l’arrestation de 9 personnes, un majeur, qui serait l’instigateur et le meneur ainsi que 8 mineurs. « Les éléments du service provincial de la police judiciaire de Safi avaient interpellé neuf personnes dont un adulte, principal instigateur de ces actes de violence relatés par cette vidéo, lit-on dans ce communiqué publié sur Twitter, ajoutant « qu’il a été également procédé à l’arrestation de huit mineurs ayant pris part à ces actes, juste après la fin de la rencontre qui a opposé l’Olympique de Safi et le Kawkab de Marrakech, le 04 juin dernier ».

Ils ont tous été été placés en garde à vue et sont poursuivis pour « des crimes et des délits d’atteinte aux personnes et aux biens publics et privés, ainsi qu’à l’ordre public », indique la DGSN, selon laquelle le meneur avait déjà été condamné dans le passé pour hooliganisme.

« Les identités d’autres personnes impliquées dans ces actes criminels ont été déterminées et les recherches se poursuivent afin de les arrêter et de les soumettre à l’enquête judiciaire », est-il par ailleurs écrit.

À noter que le Maroc a durci ces dernières années les sanctions contre les hooligans, mais celles-ci ne semblent pas les dissuader.





À lire aussi:

 

Uber annonce un service de courses par hélicoptère à New-York

in insolite

Le groupe américain de Voitures avec chauffeurs (VTC) Uber proposera des courses par hélicoptère à la demande à New-York à partir du 9 juillet, desservant notamment l’aéroport international de John F. Kennedy (JFK).


Le service, Uber Copter, fonctionnera la journée en semaine et est réservé via l’application, mais uniquement accessible aux membres les plus actifs du programme de fidélité de l’entreprise, a déclaré Uber. Le trajet reliera le bas Manhattan et JFK pour au moins 200 dollars par passager. Il dure huit minutes, ce qui est nettement plus court qu’une heure (ou plus) que il prend en train ou en voiture.

Uper Copter servira de programme pilote pour la division aérienne d’Uber, Uber Elevate. « Uber Copter offre la première véritable démonstration de l’expérience Elevate », a déclaré dans un communiqué Eric Allison, président d’Uber Elevate. « Nous avons conçu Uber Copter pour nous fournir des informations et une expérience du monde réel tout en posant les bases d’Uber Air », a-t-il ajouté.

HeliFlite, une entreprise de location d’hélicoptères basée à Newark, assurera les trajets d’UberCopter. Les hélicoptères décolleront et atterriront aux héliports près de l’arrêt des ferries de Staten Island à Manhattan et près du terminal 8 à l’aéroport JFK. Ce service est réservé aux membres Platinum et Diamond du programme de fidélité de la société, Uber Rewards.

Basée à San Francisco, en Californie, Uber est une entreprise technologique qui développe et exploite des applications mobiles de mise en contact d’utilisateurs avec des conducteurs réalisant des services de transport.


À lire aussi:

Le Maroc toujours à la traîne en matière d’égalité des sexes

in International

Equal Measures 2030 vient de publier son étude annuelle sur la parité entre les sexes, et le Maroc se classe à la 88e place sur 129 pays.


Le Maroc est bien loin de réaliser son objectif en terme d’égalité des sexes. Là-dessus, Driss Jettou, premier président de la Cour des comptes, qui se targuait le mois dernier du bon niveau du Maroc dans l’atteinte des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies, vient d’essuyer un cinglant désaveu. Lequel vient du rapport Equal Measures 2030.

En effet, selon Hespress qui brandit les données dudit rapport, « le royaume a enregistré un score de 59,3 points », se retrouvant ainsi loin derrière des pays arabes de l’Afrique, notamment la Tunisie (66,0 points) et l’Algérie (66,9 points), mais reste assez proche de l’Égypte (59,7 points).

Pour montrer que le Maroc est encore loin de son but, la même source précise que « le classement visuel indique que le royaume est dans la case des pays qui devrait déployer plus d’efforts pour améliorer leur situation ». En clair, les initiatives prises pour améliorer la condition de la Femme, pour ce qui est de l’accès à l’emploi, ou à l’éducation la santé, et dans bien d’autres domaines, sont encore loin de produire des résultats satisfaisants.

Les 14 ODD pris en compte dans ce classement sont l’éradication de la pauvreté ; la lutte contre la faim ; l’accès à la santé ; l’accès à une éducation de qualité ; l’égalité entre les sexes ; l’accès à l’eau salubre et à l’assainissement ; le recours aux énergies renouvelables ; l’accès à des emplois décents et la croissance économique ; l’industrie, l’infrastructure et l’innovation ; la réduction des inégalités ; les villes et les communautés durables ; la lutte contre le changement climatique ; la justice et la paix ; les partenariats pour la réalisation de ces objectifs.

Toutefois, la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) se hisse à la 4e zone du classement, (avec un score de 60,8 points), avec comme entre autres meilleurs pays de la région, l’Algérie (66,9 points), la Tunisie (66,0 points). Pendant ce temps, l’Arabie Saoudite (57,4 points) et l’Iraq (52,3 points) « se retrouvent dans la case des mauvais élèves pour ce qui est de l’égalité des sexes », indique la même source.

Le classement établi par l’ONG est dominé par le Danemark (89,3), la Finlande (88,8), la Suède (88), la Norvège (87,7) et les Pays-Bas (86,8). En queue de peloton figurent le Niger (44,9), le Yémen (44,7), la République du Congo (44), la République démocratique du Congo (38,2) et, enfin, le Tchad (33,4).



>> À lire aussi:

Faiblement conscient, Abdelhak Nouri rentre chez lui

in International/National/Sport
Faiblement conscient, Abdelhak Nouri rentre chez lui

Un peu moins de 2 ans après une crise cardiaque en plein match, l’international hollandais d’origine marocaine Abdelhak Nouri va faire son retour à la maison. Sa famille vient de tout aménager pour qu’il puisse recevoir les soins nécessaires auprès d’eux.


Ce retour a été révélé cette semaine par un journaliste en contact permanent avec sa famille. « Ils rénovent maintenant la maison parce qu’ils veulent en prendre soin chez eux », explique Willem Vissers, journaliste au Volkskrant.

Malgré ce transfert de l’hôpital à la maison, l’état général du joueur ne s’est pas beaucoup amélioré depuis l’accident, précise le journaliste. « Il est faiblement conscient, est-ce qu’’il reconnaît quelqu’un si on l’appelle ? Il semble réagir parfois. Si un ami est à son chevet, il sourit parfois », tout en ajoutant que le Marocain ne retrouvera sans doute jamais son état.

En juillet 2017, alors que l’Ajax Amsterdam disputait un match amical contre l’équipe du Werder Brême, Abdekah Nouri s’était effondré soudainement sur le terrain et quelques heures plus tard un message laconique du club évoquait des dégâts irréversibles. « Nous sommes profondément attristés d’apprendre qu’Appie Nouri a été diagnostiqué avec des dégâts cérébraux graves et permanents. Toutes nos pensées et prières vont vers lui et tous ses proches dans ces moments difficiles ».



À lire aussi:

 

Beni-Mellal: braquage de banque et « relation illégale »

in Faits divers/National/Société
Beni-Mellal: braquage de banque et « relation illégale »

Accusé d’être l’auteur du braquage d’une banque le mois dernier dans la région de Beni Mellal, un suspect vient d’être interpellé par la police.


Âgé de 28 ans l’individu a été arrêté pour « son implication présumée dans le braquage d’une agence d’Al Barid Bank, le 29 mai dernier, sous la menace d’une arme blanche ». Il avait également utilisé, selon la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), une bombe lacrymogène lors du braquage de l’agence bancaire.

Lors des perquisitions menées chez lui, la police a réussi à mettre la main sur la cagoule, l’arme blanche, la bombe lacrymogène, ainsi que les vêtements qu’il portait lors de ce braquage. Une femme qui se trouvait avec lui a également été arrêtée. Elle est accusée d’entretenir une « relation illégale » avec le prévenu.

Et ce n’est pas fini puisque les agents ont arrêté son frère dont « l’opération de pointage » a révélé qu’il était sous le coup d’un mandat d’arrêt national pour une affaire de vol qualifié.

Tous les 3 individus ont été placés en garde à vue « pour élucider les actes criminels qui leur sont reprochés, alors que les recherches et les enquêtes se poursuivent pour déterminer et récupérer tous les objets dérobés par le principal suspect dans cette affaire ».


À lire aussi:


 

Sidi Bennour : La police tire plusieurs balles pour neutraliser un dangereux criminel

in Faits divers/National/Société
Sidi Bennour : La police tire plusieurs balles pour neutraliser un dangereux criminel

Nouvelle intervention musclée de la part de la police nationale, dont les agents ont dû user de leur arme de service pour neutraliser des malfrats présentant un danger pour eux et les citoyens. C’était hier soir à Sidi Bennour.


Les faits sont rapportés par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué publié ce vendredi. Ainsi, cinq balles de sommation ont été tirées pour tenter de mettre la main sur un individu en état d’ébriété avancé. Ce dernier « mettait gravement en danger la vie des citoyens et des policiers à l’aide d’une arme blanche ».

Auparavant, la police avait été appelée suite à une altercation entre deux individus, précise la même source, selon laquelle une fois les policiers sur place, « l’un d’eux a opposé une résistance violente à l’aide d’un grand coutelas, ce qui a contraint un inspecteur de police et son collègue brigadier à tirer cinq balles de sommation ayant permis de neutraliser le danger, de saisir l’arme blanche et d’interpeller le mis en cause ».

L’individu a été ensuite transféré à l’hôpital pour « soigner ses blessures » avant d’être placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête. Un fois au commissariat, la police découvrira qu’il faisait l’objet d’un avis de recherche au niveau national émis par « les services de sécurité de Youssoufia pour trafic de drogue et de psychotropes ».

Toujours selon la DGSN, l’autre individu a également été placé en garde à vue et tous les deux hommes doivent être présentés à la justice une fois l’enquête finalisée.


À lire aussi:


 

Go to Top