Dernières nouveautés Choix de l'éditeur

Vidéo. Algérie: pénurie de carburant, une file de plusieurs centaines de mètres pour s'approvisionner

in Uncategorized
Vidéo. Algérie: pénurie de carburant, une file de plusieurs centaines de mètres pour s'approvisionner
Par Mar bassine le 07/04/2020 à 09h13

Vidéo. Algérie: pénurie de carburant, une file de plusieurs centaines de mètres pour s'approvisionner

© Copyright : DR

C’est une scène que l’on ne pouvait pas penser possible dans un pays qui exporte près de 38 milliards de dollars en hydrocarbures, soit l’équivalent de deux fois le PIB du Sénégal.

Par Mar bassine



lire la suite

Covid-19: les Ramedistes bénéficieront des aides financières du Fonds spécial dès le 6 avril

in Uncategorized

Le Fonds de gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), créé sur hautes instructions du roi Mohammed VI, servira les aides financières pour les dossiers acceptés des Ramedistes à partir du lundi 06 avril, annonce le Comité de veille économique (CVE).

« Les Ramedistes, ayant effectué leurs déclarations sur le 1212 et dont les dossiers ont été acceptés, seront informés, à partir du lundi 06 avril, par SMS du lieu de retrait des aides servies par le Fonds de gestion de la pandémie du covid-19 créé sur hautes instructions du roi Mohammed VI », indique un communiqué du ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration.

 

Afin d’éviter l’encombrement des points de retrait, en cette période de confinement, les messages vont être étalés sur plusieurs jours à compter du 6 avril, fait savoir la même source, notant que les dossiers des Ramedistes, qui ont déjà reçu un SMS d’enregistrement de leurs demandes, sont en cours de vérification.

 

 

« Toute personne n’ayant pas reçu de message est invitée à ne pas se déplacer. Elle peut, en revanche, appeler le numéro 1212 pour tout renseignement », souligne le ministère, précisant que les règles strictes de confinement en vigueur restent valables y compris pour l’accès à ce soutien.

 

Ainsi, la procédure de retrait démarre par la réception d’un SMS comprenant un code et le nom du réseau où le bénéficiaire peut effectuer le retrait. Ce bénéficiaire, qui se présente à un réseau autre que celui indiqué dans le SMS, ne pourra pas récupérer le montant de son aide.

 

D’après le ministère, deux cas se présentent. Si le réseau indiqué dans le SMS est une agence de paiement, il faut se présenter à l’agence muni de sa carte d’identité nationale pour retirer le montant de l’aide.

 

Au cas où le réseau indiqué est un guichet automatique d’une banque donnée, il y a lieu d’introduire le numéro reçu par SMS et d’introduire les quatre derniers chiffres de sa carte d’identité nationale pour le code PIN (à l’exception du crédit agricole pour lequel le code PIN est de six chiffres).

 

 

Si le numéro de CIN est composé de moins de quatre chiffres, il faut compléter les quatre chiffres du code PIN par des zéros à la fin. Exemples: CIN: B12 – Dans ce cas le code PIN à introduire est 1200.

 

CIN: B123 – Dans ce cas le code PIN à introduire est 1230.

 

CIN : B123456 – Dans ce cas le code PIN à introduire est 3456.

 

Pour toute demande d’information au sujet du retrait, le bénéficiaire peut appeler le numéro de téléphone qui sera indiqué par SMS.

 

Concernant les non-Ramedistes, la procédure les concernant sera annoncée incessamment, conclut le communiqué.



lire la suite

La Société Marocaine des Carburants ZIZ fait don de 30 millions de DH au Fonds de gestion de la pandémie du coronavirus

in Uncategorized
ZiZ
Par Khalil Ibrahimi le 02/04/2020 à 09h50

ZiZ

Logo de la Société Marocaine des Carburants ZiZ.

© Copyright : DR

La Société Marocaine des Carburants ZIZ s’associe à l’élan de solidarité nationale contre le coronavirus et fait don de 30 millions de dirhams au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie au Royaume.

La Société Marocaine des Carburants ZIZ s’associe activement à l’élan de solidarité nationale et la mobilisation en cours pour limiter l’impact du coronavirus en faisant don de 30 millions de dirhams au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie au Royaume, créé sur Hautes instructions de Sa Majesté le roi Mohammed VI.
 

Monsieur Aouni Hachemi, Président Directeur Général de ZIZ, a également contribué en tant que personne physique en faisant don de 1 million de dirhams.

 

Ces dons expriment non seulement un sens élevé du patriotisme et du devoir national qui anime l’entreprise. Ils ambitionnent de contribuer à porter main forte aux pouvoirs publics pour faire face à la pandémie du Covid-19 et ses répercussions sur l’économie nationale.

 

ZIZ a par ailleurs pris toutes les dispositions sanitaires nécessaires pour préserver la santé de son capital humain et pour assurer une pleine continuité de son activité et garantir ainsi un approvisionnement régulier en produits pétroliers au profit de ses clients et des pouvoirs publics.

Par Khalil Ibrahimi



lire la suite

L’Ajax Amsterdam verse 5 millions d'euros à la famille de Abdelhak Nouri

in Uncategorized
Van der Sar
Par Ismail El Fassi le 30/03/2020 à 21h52

Van der Sar

L’ancien gardien de but néerlandais et actuel patron de l’Ajax Amsterdam, Edwin Van der Sar.

© Copyright : DR

Kiosque360. Très critiqué pour ne pas avoir suffisamment soutenu son jeune joueur Abdelhak Nouri, récemment revenu d’un long coma de 33 mois, le club de l’Ajax Amsterdam a finalement réagi. Il vient de remettre un chèque de plus de 50 millions de dirhams à la famille du joueur maroco-néerlandais.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

Coronavirus: 13 nouveaux cas confirmés ce samedi 28 mars au matin au Maroc, le bilan grimpe à 358 (Infographie)

in Uncategorized
Coronavirus: 13 nouveaux cas confirmés ce samedi 28 mars au matin au Maroc, le bilan grimpe à 358 (Infographie)

Treize nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19) ont été confirmés au Maroc, portant à 358 le nombre total des cas de contamination, annonce le ministère de la Santé sur son portail ce samedi matin.

Treize nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19) ont été confirmés au Maroc, portant à 358 le nombre total des cas de contamination, annonce le ministère de la Santé sur son portail ce samedi matin.

 

Le nombre de décès et de rémissions n’a pas changé. On dénombre toujours ce samedi matin 23 décès et 11 guérisons.

 

La nouveauté, c’est le nombre de tests de dépistage effectués ces trois derniers jours. Alors qu’il peinait à dépasser le seuil de 1000 tests depuis trois semaines, le nombre de personnes dépistées au coronavirus s’élève désormais à 1813 ce samedi matin. En dépit de cette augmentation, le nombre de tests de dépistage effectués au Maroc demeure très bas.

 

Bilan 28-03-2020 à 08h00

© Copyright : DR

 

 

Vendredi 27 mars, le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration a annoncé l’allocation de 2 milliards de dirhams (MMDH) pour le renforcement du dispositif médical et ce, dans le cadre du Fonds spécial pour la gestion de la Pandémie du Coronavirus (Covid-19). Ce montant a servi essentiellement à l’achat d’équipement médical et hospitalier (1.000 lits de réanimation, 550 respirateurs, 100.000 kits de prélèvements, 100.000 kits testeurs, équipement de radiologie et imagerie…), indique ce ministère. L’acquisition de 100.000 kits de dépistage va renforcer considérablement la capacité du pays à faire des tests de dépistage pour limiter la propagation du nouveau coronavirus.

 

Rappelons que le Maroc a proclamé l’état d’urgence sanitaire, entré en vigueur le vendredi 20 mars dernier, à 18 heures. Un projet de décret fixant les modalités de cette situation exceptionnelle a été adopté, le dimanche 22 mars, par le Conseil de gouvernement. Le gouvernement a prévu la levée de ce confinement forcé le 20 avril. Mais l’évolution de l’épidémie au Maroc pourrait conduire à durcir davantage le confinement et à le prolonger bien au delà de cette date.

 

Le Maroc n’est pas le seul pays qui a appelé sa population à rester à la maison. Plus de trois milliards de personnes sont entrées samedi dans un nouveau weekend de confinement à travers le monde confronté à une accélération de la pandémie de coronavirus qui a déjà fait plus de 25.000 morts et frappe de plein fouet l’Europe, Italie en tête.

 

En Italie, la maladie de Covid-19 a tué près d’un millier de personnes en 24 heures, un bilan quotidien inédit pour un seul pays depuis le début de la crise. Après l’Italie (9.134 morts), c’est l’Espagne qui compte le plus de décès (plus de 4.858, dont 769 lors des dernières 24 heures) dans le monde.

 

Les Etats-Unis ont dépassé vendredi la barre des 100.000 personnes contaminées. La veille, ils avaient déjà dépassé l’Italie et la Chine pour devenir le pays du monde à compter le plus de cas déclarés d’infection au nouveau coronavirus.

 

Avec plus de 3.300 cas et plus de 90 décès, selon un bilan établi ce samedi matin par l’AFP, l’Afrique reste encore largement épargnée par la pandémie. Mais la propagation du virus suit une «évolution dramatique», a alerté la responsable régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Matshidiso Rebecca Moeti.



lire la suite

Médecins, infirmiers, secouristes: ces Marocains de la diaspora qui luttent contre l’épidémie

in Uncategorized
coronavirus
Par Hassan Benadad le 25/03/2020 à 21h39

coronavirus

© Copyright : DR

Kiosque360. En cette période de grave crise épidémiologique, nombreux sont les Marocains résidant à l’étranger qui se retrouvent à l’avant-poste dans la lutte contre le coronavirus. Ils sont médecins, infirmiers, secouristes et bravent le danger de la contamination pour venir en aide aux malades.

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) subissent, tout comme les ressortissants des pays d’accueil, les affres de la crise épidémiologique sans précédent qui fait trembler le monde entier. Le coronavirus, cet ennemi invisible qui guette tout un chacun, ne cesse de faire des milliers de morts et de contaminer des dizaines de milliers de personnes à travers le monde. Les Marocains vivant dans les pays rudement touchés par cette pandémie l’affrontent avec courage et abnégation. En effet, nombreux sont les MRE qui se distinguent dans les équipes de secouristes, d’intervention ou des forces de l’ordre, malgré la peur et le danger. 

 

Ils sont ainsi des centaines de Marocains à exercer dans le domaine hospitalier et à participer à la lutte contre la propagation du Covid-19. Les médecins et infirmiers marocains qui exercent dans les divers hôpitaux européens n’hésitent pas se mettre en première ligne pour combattre ce virus.

 

Dans son édition du jeudi 26 mars, le quotidien Al Massae ajoute que la population immigrée, notamment en Italie et en Espagne où le coronavirus fait rage, vit une situation difficile. L’instauration de l’état d’urgence sanitaire l’a privée de toute ressource financière. Mais ce sont les centaines de Marocains mineurs non accompagnés qui se trouvent dans la situation la plus précaire, malgré toutes les mesures prises pour assurer leur protection.

La cellule de vigilance, de suivi et d’orientation au ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger essaye tant bien que mal de répondre aux demandes d’informations et de renseignements de la diaspora marocain. Ce département indique qu’il continue d’assurer tous ses services électroniques à travers son site web, son adresse électronique et sa page officielle Facebook, suite aux répercussions de la pandémie de Covid-19.

Par Hassan Benadad



lire la suite

Vidéo. Coronavirus: en Suisse, des réservistes mobilisés pour la première fois depuis 1939

in Uncategorized
Vidéo. Coronavirus: en Suisse, des réservistes mobilisés pour la première fois depuis 1939

Romain est infirmier dans le civil, Gabrielle élève-ambulancière: comme des milliers de réservistes de l’armée suisse, ils ont été mobilisés pour monter au front de la bataille contre le nouveau coronavirus, une première dans le pays depuis la Seconde Guerre mondiale.

Un vent glacial souffle ce dimanche matin sur la place d’armes de la caserne de Bière, à quelques kilomètres du Lac Léman dans le Jura suisse. Hommes et femmes du « bataillon Hôpital 2 » s’aguerrissent aux techniques de lutte sanitaire, avant de partir en mission de soutien dans le pays, pour certains dès la soirée.

 

Dans un hangar, une quinzaine de militaires, certains portant des masques, apprennent les gestes simples de brancardier, comment allonger un patient sur un lit, comment le relever, etc. Sur une table près des instructeurs, des flacons de gel hydroalcoolique, des masques, des gants.

 

S’il évoque sa « fierté » de s’engager pour son pays, le sergent Romain Berset, 28 ans, reconnaît aussi « un peu d’inquiétude » d’avoir dû déserter son poste d’infirmier à la ville en pleine pandémie. « C’était toute une question, en tout cas pour moi, de voir comment je pouvais être remplacé », explique-t-il à l’AFPTV.

 

La Suisse a passé samedi la barre des 7.000 cas d’infection au Covid-19, dont 60 morts (37 dans le seul canton du Tessin, frontalier de l’Italie), selon les derniers chiffres publiés dimanche par l’Office fédéral de la santé publique.

 

 

« La situation est grave (…). Les jours qui viennent vont être critiques pour le système de soins », a prévenu dimanche lors d’une conférence de presse le directeur général de la Santé du canton de Genève, Adrien Bron.

 

Afin de soulager les hôpitaux sous tension, l’armée a annoncé qu’elle pourrait mobiliser jusqu’à 8.000 militaires dans les 26 cantons de la Confédération helvétique, petit Etat de 8,5 millions d’habitants au coeur du massif alpin.

 

Gabrielle Ramseier, ambulancière de 24 ans, est venue former les soldats. Elle était de garde quand elle a reçu sa convocation. « Je ne m’y attendais pas donc il a fallu aller rechercher le matériel, préparer le paquetage dans un délai assez court, préparer aussi toute l’organisation familiale. Je n’ai pas d’enfants donc ma tâche était facilitée de ce point de vue là mais il y avait quand même beaucoup de choses à préparer », explique-t-elle.

 

Dans un second hangar, des réservistes – appelés miliciens en Suisse – suivent un cours sur l’utilisation des ambulances militaires et leur désinfection, tandis que d’autres s’entraînent à enfiler des tenues de protection intégrales.

 

 

Considérée comme l’un des piliers fondateurs de la Nation, l’armée suisse est organisée comme une milice. Ses effectifs, répartis entre armée de Terre et forces aériennes, ont été profondément revus à la baisse, de 625.000 en 1961 à environ 100.000 actuellement.

 

Encadrés par quelques milliers de professionnels, les conscrits effectuent un service de quatre mois minimum avant d’être appelés tous les ans à participer à des sessions de trois semaines d’entraînement.

 

« C’est la première fois que l’armée de milice est dans une mobilisation ‘réelle’. La dernière fois c’était en 1939 », explique le lieutenant-colonel Raoul Barca, qui commande le bataillon stationné à Bière et constitué d’environ 750 soldats.

 

 

Dans un des hangars d’entraînement, un espace « détente » a été aménagé pour leur permettre de consulter leur ordinateur ou téléphone portable. « Les militaires sont confinés, on ne sait pas pour combien de temps ils sont séparés de leurs familles, de leurs enfants. C’est indispensable de pouvoir garder le contact social », justifie le lieutenant-colonel Barca.

 

Le dernier engagement de l’armée suisse dans un contexte de crise sanitaire remonte à la canicule de 2015. Les troupes avaient alors été requises pour approvisionner en eau le bétail en pâturage dans les montagnes.

 

Ces dernières années, des débats ont régulièrement agité le pays sur la pertinence de conserver une importante armée de conscription, jugée par certains coûteuse et inutile, alors que la plupart de ses voisins européens ont professionnalisé la leur.

 

« Je ne rentre pas dans cette polémique », avertit Raoul Barca. « L’armée suisse a toujours répondu présente quand on lui a demandé, que ce soit pour des engagements d’appui comme actuellement ou l’appui lors de différentes conférences internationales comme le Forum économique mondial » tenu chaque année dans la station alpine de Davo



lire la suite

Vive l’Etat!

in Uncategorized
Vive l’Etat!


Kiosque360. Qui aurait imaginé qu’un jour les citoyens exigeraient la limitation de leur liberté de circulation et que des mesures répressives, et donc rejetées normalement, seraient approuvées et même exigées par les citoyens, un peu partout dans le monde?

lire la suite

Coronavirus: le Cameroun ferme ses frontières, ses écoles et suspend l’attribution des visas

in Uncategorized
Coronavirus. Sénégal: ni les touristes ni les Sénégalais de l'extérieur ne sont les bienvenus
Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem le 18/03/2020 à 09h33

Coronavirus. Sénégal: ni les touristes ni les Sénégalais de l'extérieur ne sont les bienvenus

© Copyright : DR

Le gouvernement vient d’édicter une série de mesures préventives pour éviter la propagation du coronavirus dans le pays. Cinq nouveaux cas d’infection ont été confirmés le mardi 17 mars 2020 au Cameroun.

Lire la suite de l’article sur notre site: le360afrique.com

 

Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem



lire la suite

La Botola se confine dans une trêve non programmée

in Uncategorized
FRMF Botola
Par Ismail El Fassi le 15/03/2020 à 21h27 (mise à jour le 15/03/2020 à 21h44)

FRMF Botola

© Copyright : DR

Kiosque360. Championnat suspendu, entraînements reportés, joueurs au chômage technique, cadres étrangers interdits de quitter le pays… Voici le rythme de la Botola en pleine crise du coronavirus.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

1 2 3 115
Go to Top