Migrants : le Maroc déploie « des efforts considérables »

Migrants : le Maroc déploie « des efforts considérables »

in Uncategorized

Selon l’Agence européenne des gardes-frontières et des garde-côte (Frontex), le Maroc déploie « des efforts considérables » pour lutter contre la migration irrégulière, ce qui lui permet d’assurer la stabilité au niveau des frontières.

L’Agence Frontex a été créée en 2004 pour aider les États membres de l’UE et les pays associés à l’espace Schengen à protéger les frontières extérieures de l’espace de libre circulation de l’UE.

En 2016, l’Agence a vu son mandat élargi et renforcé pour devenir l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes. Outre le contrôle des migrations, elle s’est vue attribuer un rôle de gestion des frontières et une responsabilité accrue dans la lutte contre la criminalité transfrontalière.

Dans une déclaration à la presse au terme de ses entretiens avec le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, et le wali, directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère de l’Intérieur, Khalid Zerouali, M. Leggeri, directeur de Frontex, a salué « l’effort considérable » déployé au quotidien par le Maroc et ses différents services opérationnels pour assurer le contrôle et garantir la stabilité des frontières.

Le directeur de l’Agence de l’UE a mis en relief le rôle régional « très important » joué par le Maroc dans ce domaine, soulignant que le fait que le Maroc accueillera l’Observatoire africain des migrations et du développement est une « preuve tangible » des responsabilités très importantes qu’il exerce au niveau régional sur le continent et qui a « un effet très important vis-à-vis de la stabilité des flux migratoires tels que nous pouvons les observer depuis la rive européenne ».

Développement de la coopération EU-Maroc

Conscient du « coût financier très important » que cela engendre, M. Leggeri a indiqué avoir examiné avec les responsables du ministère de l’Intérieur et les services opérationnels concernés les moyens de développer, « de façon très pratique », des coopérations dans l’intérêt commun du Maroc et de l’UE.

M.Leggeri a souligné avoir eu l’occasion de faire connaître « l’approche européenne de la gestion intégrée des frontières, qui, au-delà des questions migratoires, traite également des questions sécuritaires et notamment de la lutte contre toutes les formes de criminalité ».

« Cela représente un élément important dans le développement des capacités européennes de gestion de frontières et peut également constituer un élément important de notre dialogue et de notre coopération », a-t-il ajouté.

« Nous sommes voisins par la géographie, très proches par les liens affectifs liant l’Europe et le Maroc, et nous voulons bâtir un avenir de coopération partagé avec nos partenaires marocains, notamment dans un contexte où Frontex assume des responsabilités de plus en plus importantes en Europe », a-t-il fait savoir.

Il existe déjà des coopérations bilatérales avec certains Etats européens comme l’Espagne voisine, a-t-il fait remarquer, précisant que Frontex souhaite apporter « quelque chose de complémentaire qui rajoute des choses qui n’existent pas déjà ».

Avec MAP

Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Uncategorized

Go to Top
Aller à la barre d’outils