Le Maroc, plaque tournante de la cocaïne en Afrique

in International/National

Les dernières conclusions du Rapport mondial sur la Drogue, révélées par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), sont très embarrassantes pour le Maroc.


Ainsi, 86% de la cocaïne saisie en Afrique, en 2017, se trouvait au Maroc. C’est l’une des conclusions du Rapport mondial sur la Drogue, publié, le mercredi 26 juin 2019, par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et relayée par le site HuffPost. Le Royaume est, à l’échelle du continent, une véritable plaque tournante de la “poudre blanche”.

Ce constat trouve sa source dans les nombreuses saisies de kilos ou de tonnes de cocaïne, réalisées, depuis quelques années. Pour preuve, 120 kilos de cocaïne ont été pris, en 2015. Pis, en 2016, ce nombre est passé à 1,6 tonne. L’année rouge a été 2017, avec près du double, plus précisément, 2,8 tonnes, dont une seule de ces tonnes de cocaïne, en provenance du Brésil, a rappelé l’ONUDC.

Une prise remarquable a été réalisée en 2018, avec plus d’une tonne de cocaïne, arrêtée en décembre dernier. Pour l’ONUDC, ce trafic est si bien organisé au Maroc, en Afrique du Sud et en Guinée- Bissau, au vu des dernières prises dans ces pays, au point d’en être sous-estimé.


À lire aussi:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*