Uncategorized - page 65

Bayer enquête sur Monsanto

in Uncategorized
Bayer enquête sur Monsanto

Depuis quelques mois déjà la société spécialisée dans les biotechnologies agricoles est dans la tourmente. Dernière affaire en date, le jugement en faveur d’un couple américain atteints d’un cancer après l’utilisation du produit phare, Roundup.

L’allemand Bayer qui a racheté la firme en 2018 pour 56 milliards d’euros, a engagé mardi des avocats pour enquêter sur un programme européen de collecte de données géré par sa filiale Monsanto, qui visait entre autres des journalistes et des responsables politiques en vue d’influencer le débat sur les pesticides.

Le groupe allemand a reconnu la semaine dernière que Monsanto, avait rassemblé des informations non publiques dans le cadre d’une campagne destinée, à influencer le débat sur les pesticides et les produits génétiquement modifiés.

Bayer fait face à des coûts juridiques qui risquent d’être lourds en raison de plusieurs procédures judiciaires engagées aux Etats-Unis contre Monsanto, dont l’herbicide Roundup, qui contient du glyphosate, est accusé de provoquer des cancers, ce que Bayer conteste.

Dans un questions-réponses publié mardi sur son site internet, Bayer déclare que l’agence américaine de relations publiques FleishmanHillard, au nom de Monsanto, a établi des fichiers en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne, au Royaume-Uni et dans les institutions de l’Union européenne.

Sidley Austin cherchera à savoir combien de personnes ont été incluses dans ces fichiers et si d’autres pays pourraient également être touchés, précise Bayer.

Le cabinet d’avocats prendra ensuite contact avec les personnes concernées, pour la plupart des journalistes, des responsables politiques et des scientifiques, au plus tard d’ici la fin de la semaine à venir.

Bayer a mis fin à sa collaboration avec FleishmanHillard en ce qui concerne les relations publiques mais continue de travailler avec la société sur des projets de marketing.

A la Bourse de Francfort, l’action Bayer a perdu plus de 40% depuis un jugement défavorable au Roundup en août dernier aux Etats-Unis, ce qui a fait tomber sa capitalisation boursière en dessous du prix auquel il a payé Monsanto.

Avec Reuters

Gestion de l’eau au Maghreb : Le Cirad lance le projet Massire

in Uncategorized
Gestion de l’eau au Maghreb : Le Cirad lance le projet Massire

Lancé début mai à l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II à Rabat (Maroc), ce projet de 4 ans, coordonné par le Cirad, sera mis en œuvre avec ses partenaires au Maghreb, grâce à un don de 2 millions du Fond International pour le Développement Agricole (FIDA, a rapporté le site Agrimaroc.

Le projet Massire est porté par les différentes institutions du dispositif en partenariat : Sirma, qui accompagne les acteurs de l’eau agricole au Maghreb depuis bientôt 20 ans. L’INAT et l’INRGREF en Tunisie, le CREAD et le CU de Tipaza en Algérie, l’ENA de Meknès et l’IAV Hassan II au Maroc, et le CLERSE/Lille et l’Irstea en France. Il a pour principal objectif de sélectionner à travers une approche participative des innovations à fort potentiel en matière de gestion de l’eau et à évaluer leurs conditions d’adoption en Afrique du Nord, et contribuera au renforcement des capacités des jeunes ruraux issus de l’agriculture familiale, par de la formation et de la mise en réseau.

« L’eau joue un rôle fondamental dans tous les écosystèmes. La gestion des ressources en eau est donc une préoccupation au cœur des stratégies et des politiques mondiales pour le développement durable et la sécurité alimentaire », a rappelé Stéfano Farolfi, spécialiste de la gestion de l’eau au Cirad, durant le lancement du projet Massire à Rabat le 2 mai dernier. Contribuer à améliorer l’efficience de l’eau dans ses utilisations agricoles, notamment collectives, et faciliter la coordination entre acteurs pour son partage entre différents usages et la préservation de sa qualité est de plus l’un des 15 engagements du Cirad dans sa nouvelle « vision stratégique » , a–t-il précisé.

«Avec le changement climatique, la gestion de l’eau constitue un enjeu scientifique et de développement majeur», a également insisté Michel Eddi, PDG du Cirad, lors de la signature de l’accord-cadre avec le FIDA le 29 avril pour le financement du projet Massire.

D’une durée de 4 ans, ce projet vise à identifier et expérimenter de manière concertée avec les acteurs locaux – en particulier les jeunes femmes et hommes ruraux, issus de la petite agriculture familiale – des innovations techniques (goutte à goutte enterré, nouvelles technologies de pompage solaire, réutilisation des eaux usées) et organisationnelles (gouvernance de l’eau, systèmes d’innovation). «L’enjeu du projet est de positionner les petits agriculteurs familiaux au cœur de systèmes d’innovations agricoles et ruraux durables, où ils pourront agir continuellement avec les acteurs de l’innovation » , précise Marcel Kuper du Cirad, coordinateur du projet Massire.

Il s’agit aussi d’explorer les pratiques d’irrigation et agricoles, souvent inspirées de l’agroécologie, qui présentent le plus fort potentiel pour renforcer la résilience de ces territoires. Le projet évaluera l’impact de ces innovations et les adaptations nécessaires à faire face aux changements environnementaux et sociétaux.

Tanger abrite le 1er Forum africain des ports

in Uncategorized
Tanger abrite le 1er Forum africain des ports

Business

Tanger abrite le 1er Forum africain des ports

Christchurch : Brenton Harrison Tarrant inculpé d’acte terroriste

in Uncategorized
Christchurch : Brenton Harrison Tarrant inculpé d’acte terroriste

International

Christchurch : Brenton Harrison Tarrant inculpé d’acte terroriste

Education : Renforcement des programmes pour les 3ème et 4ème années du primaire

in Uncategorized
Education : Renforcement des programmes pour les 3ème et 4ème années du primaire

Maroc

Education : Renforcement des programmes pour les 3ème et 4ème années du primaire

Interception de deux missiles tirés vers La Mecque depuis le Yémen (médias)

in Uncategorized
Interception de deux missiles tirés vers La Mecque depuis le Yémen (médias)

Maroc

Interception de deux missiles tirés vers La Mecque depuis le Yémen (médias)

L’ONU sonne l’alarme pour la Journée mondiale des abeilles

in Uncategorized
L’ONU sonne l’alarme pour la Journée mondiale des abeilles

L’organisation des Nations-Unies a appelé, lundi, les pays à intensifier leurs efforts visant à protéger les abeilles, « alliés cruciaux » dans la lutte contre la faim dans le monde, à l’occasion de la Journée mondiale des abeilles.

Cette année marque la deuxième célébration de cette Journée mondiale. A cette occasion, un événement a été organisé au siège de l’ONU à New York, en parallèle à une autre manifestation tenue par l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Rome.

« Les abeilles sont clairement essentielles à nos efforts pour atteindre les objectifs de développement durable. Pourtant, les populations d’abeilles et d’autres pollinisateurs ont considérablement diminué », a déploré la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, lors de l’événement à New York.

L’agriculture intensive et l’utilisation de pesticides exposent les abeilles à un danger toujours plus grand, et elles sont exposées à de nouvelles maladies et à de nouveaux ravageurs, a noté Amina Mohammed, ajoutant que le changement climatique est devenu aussi une menace majeure pour ces insectes.

En effet, le nombre d’abeilles et d’autres pollinisateurs est en forte baisse dans plusieurs régions du monde en grande partie à cause de pratiques agricoles intensives, de la monoculture, du recours excessif aux produits chimiques agricoles et aux températures en hausse associées au changement climatique, ce qui a pour effet de non seulement affecter les rendements agricoles mais aussi la nutrition, selon la FAO.

Si cette tendance se poursuit, les cultures nutritives telles que les fruits, les noix et autres légumes se verront remplacer par des cultures vivrières comme le riz, le maïs et les pommes de terre, favorisant ainsi des régimes alimentaires déséquilibrés.

Le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, a estimé, pour sa part, que « l’absence d’abeilles et d’autres pollinisateurs reviendrait à anéantir le café, les pommes, les amandes, les tomates et le cacao, qui à l’image d’autres cultures dépendent de la pollinisation ».

« Les pays doivent s’orienter vers des politiques alimentaires et des systèmes durables en faveur des pollinisateurs », a-t-il ajouté dans un message à l’occasion de cette journée.

La rédaction

Universités : 382 000 bourses octroyées eu titre de l’année scolaire 2018-2019

in Uncategorized
Universités : 382 000 bourses octroyées eu titre de l’année scolaire 2018-2019

Maroc

Universités : 382 000 bourses octroyées eu titre de l’année scolaire 2018-2019

(Billet 100)- Le problème n’est pas les jeunes qui partent mais ceux qui restent

in Uncategorized
(Billet 100)- Le problème n’est pas les jeunes qui partent mais ceux qui restent

Beaucoup d’encre indélébile, de salive et de bile, et même quelques larmes de crocodile ont été versées sur ces jeunes qui partent du Maroc et qui ne reviennent pas. Le royaume se vide de ses talents et de ses cerveaux, qu’il a formés avant d’en faire don aux étrangers, en l’occurrence aux Français, ravis, qui nous les ravissent. Mais le problème est plus marqué quand on voit ceux qui restent…

« Tout ce qui est excessif est insignifiant », disait Talleyrand… Aussi, ne soyons pas excessifs et ne généralisons pas pour garder du sens, mais pour autant, le constat est rude. Une grande partie de la jeunesse marocaine est tiraillée entre incivisme, fraude et violence. Où qu’on tourne la tête, on constate ces graves manquements au civisme.

Quand un match de foot se joue, la violence est souvent au rendez-vous. Les autorités publiques ont bien tenu des réunions, fait communion et même communiqué abondamment sur les périls de cette violence. Las… Un simple derby est synonyme de ville en état de siège et de sièges qui volent. En période d’examen, les inévitables fraudes sont là, malgré l’Etat énervé et les tas de surveillants certes bienveillants mais souvent impuissants ; que peuvent-ils contre des jeunes qui usent des nouvelles technologies pour abuser de nouvelles méthodes de triche ? Et qui d’entre nous n’a pas eu maille à partir avec ces fous du volant, ou du guidon, tout juste sortis de l’adolescence ou qui refusent d’entrer en maturité, se jouant des règles, réglant leurs comptes à coups de queues de poisson et vous lançant à la figure des propos de corps de garde ?

Le point commun entre tous ? Et bien, ce n’est pas l’Etat – quoique… –, mais les parents ! Il faut en prendre conscience, le dire et au besoin le redire. On ne peut tout imputer à l’Etat, quand les éducateurs ne font pas le job. Depuis Victor Hugo, on sait que « l‘éducation, c’est la famille qui la donne ; l’instruction, c’est l’Etat qui la doit ». La loi n’est donc que l’expression écrite, en amont, d’une morale personnelle que l’on doit acquérir en aval. Si les parents montrent du laxisme et/ou, plus grave, montrent le mauvais exemple à leurs enfants, on ne peut reprocher à ces derniers d’être des marginaux de la loi, de la conscience et même du bon sens.

Plus prosaïquement, au Maroc, on dit « الله يلعن من رباك » ; quand on reproche à un jeune d’être « mal élevé », c’est en creux sa famille qu’on accable, car c’est elle qui « élève ». Mais pour autant, l’Etat a sa responsabilité, dans son laxisme à l’égard des jeunes abrutis fous du volant, fous au stade ou pas foutus de subir un examen sans kit high tech acheté à vil prix à Derb Ghallef.

Et pourtant, une fois en terres étrangères, ces jeunes filent droit, car en ces lieux, on ne badine pas avec le droit. Et c’est là que l’Etat doit intervenir ; les couplets patriotiques, c’est bien, mais parfois, sévir n’est pas toujours desservir.

Aziz Boucetta

 

L’Iran commence à quadrupler son stock d’uranium faiblement enrichi

in Uncategorized
L'Iran commence à quadrupler son stock d'uranium faiblement enrichi

International

L’Iran commence à quadrupler son stock d’uranium faiblement enrichi

Go to Top