Uncategorized

LDC Afrique: TAS ou pas, le match Espérance de Tunis-Wydad sera rejoué, selon Ahmad Ahmad

in Uncategorized
Les patrons du WAC et de l'EST discutant sous l’œil d'Ahmad Ahmad
Par Ismail El Fassi le 17/07/2019 à 23h33

Les patrons du WAC et de l'EST discutant sous l’œil d'Ahmad Ahmad

© Copyright : DR

Kiosque360. Pour Ahmad Ahmad, le match entre le Wydad et l’EST doit être rejoué. Il est même prêt à aller défendre cette décision de la CAF devant le TAS.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

Nigéria: l’ancien président Obasanjo craint un «génocide de type rwandais» dans son pays

in Uncategorized
Obasanjo
Par Kofi Gabriel le 15/07/2019 à 18h51

Obasanjo

© Copyright : DR

La situation sécuritaire au Nigeria est telle qu’elle pourrait conduire à un génocide identique à celui du Rwanda. C’est l’avis de l’ancien président du pays, Olusegun Obasanjo. Une sortie qui intervient dans un contexte de tensions communautaires.

Par Kofi Gabriel



lire la suite

La débâche des Lions vue par 3 entraîneurs locaux

in Uncategorized
Maroc Bénin CAN 2019
Par Ismail El Fassi le 12/07/2019 à 23h50

Maroc Bénin CAN 2019

© Copyright : DR

Kiosque360. L’élimination des Lions de l’Atlas en huitième de finale de la CAN reste pour beaucoup d’observateurs une énigme. Mais certains entraineurs locaux ont leur petite idée sur les raisons de cette débâcle. Parmi eux les coaches de la Botola: El Amri, Lamrini et Najmi.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

Affaire Bouachrine. Comment Maâti Monjib a fait clandestinement émigrer Afaf Bernani

in Uncategorized
Affaire Bouachrine. Comment Maâti Monjib a fait clandestinement émigrer Afaf Bernani

Il se présente comme historien, chercheur et même journaliste d’investigation, mais il est devenu un passeur de personæ non grata en France. C’est ainsi que l’on peut résumer la nouvelle spécialité de Maâti Monjib. Bénéficiaire du jour, une certaine Afaf Bernani. Récit.

Au Maroc, Maâti Monjib est poursuivi dans le cadre du droit commun financier pour détournement de fonds et pour avoir donné le statut de Sarl (Société à responsabilité limitée) à une association, pour échapper au contrôle des financements étrangers par l’Etat. Mais en France et ailleurs, c’est une posture d’historien, chercheur et sauveur qu’il entend mettre en avant. En fait, Maâti Monjib devient peu à peu un passeur de clandestins en France.

 

C’est ainsi que Le360 a appris de source sûre que sur instigation de Maâti Monjib, Abdellatif Hmamouchi, membre du bureau central de l’AMDH, a accompagné Afaf Bernani, le 24 juin dernier, en Tunisie. Afaf Bernani n’est autre que la désormais célèbre standardiste du quotidien Akhbar Al Yaoum, qui faisait partie des plaignantes dans le cadre de l’affaire de viols, harcèlement sexuel et traite d’êtres humains dont est accusé Taoufik Bouachrine, le patron de cette parution. Afaf Bernani était témoin dans cet affaire, mais cela, c’était avant de retirer sa plainte, d’accuser la police d’avoir falsifié son PV et d’être à son tour poursuivie et condamnée à 6 mois de prison ferme.

 

Objectif de la manœuvre de Maâti Monjib: confier Afaf Bernani, désormais libre, au bureau régional de l’ONG Reporters sans frontières (RSF), qui devait la prendre en charge en vue de la faire émigrer en France, pays où elle a l’intention de s’installer définitivement. Et c’est Maâti Monjib lui-même qui a pris en charge les frais du voyage et du séjour d’Afaf Bernani en Tunisie. Afaf Bernani se trouve, depuis, hors du Maroc.

 

La crainte de Maâti Monjib, aujourd’hui, est que les responsables de RSF en France ne découvrent le pot-aux-roses, et se rendent compte de la véritable profession de Afaf Bernani. Présentée par l’historien comme étant une journaliste, elle n’est, en réalité, et il est important de le rappeler, que l’ancienne standardiste du siège du quotidien «Akhbar al Yaoum». N’ayant donc pas qualité de journaliste, elle échappe par conséquent aux prérogatives de RSF et risque fort d’être refoulée du sol français et d’être renvoyée au Maroc.

 

Maâti Monjib avait d’ailleurs déjà usé du même modus operandi dans les cas des «activistes» Samad Ayach (Ait Aicha) et Hicham Mansouri, qu’il avait également présentés comme journalistes.

 

Tout comme Maâti Monjib n’en est pas à son premier méfait.

 

Tout a commencé en 1990, quand il avait créé le Centre Ibn Rochd, une Sarl présentée comme une ONG. Si l’objectif affiché de cette structure était de défendre la liberté d’expression, sa forme juridique laisse pour le moins pantois. Et pour cause: le but de la création de cette ONG était de se soustraire à tout contrôle de l’Etat, via le Secrétariat général du gouvernement, qui a pour obligation de vérifier le sort réservé aux financements étrangers qui atterrissent dans l’escarcelle des ONG nationales.

La SARL Ibn Rochd avait comme seuls actionnaires l’historien et sa sœur. Les comptes bancaires de ce centre, eux, étaient répartis entre quatre personnes, toutes membres de la famille Monjib. L’entourloupe a fonctionné jusqu’en 2014, date à laquelle la Cour des comptes avait commencé à regarder d’un peu plus près les subventions accordées aux ONG nationales.

Alerté, le fondateur du Centre Ibn Rochd avait alors dissout sa Sarl. Les fonds, quant à eux, avaient été transférés sur les comptes de l’épouse et de la sœur de Maâti Monjib. Un joli pactole, qui se chiffre à plusieurs millions de dirhams.

 

Maâti Monjib aura eu beau s’en cacher, il est accusé d’avoir détourné des sommes dépassant 3 millions de dirhams du compte de la Sarl qui recevait de conséquentes subventions de l’étranger vers ses comptes personnels et ceux de ses proches.

 

Alors que le procès le concernant relève du strict droit commun (détournement de fonds, évasion fiscale, etc.) et qu’aucun délit d’opinion ne figure dans le dossier, Maâti Monjib a toujours tenu à politiser cette affaire, et se fait désormais passer pour la victime d’un acharnement judiciaire et d’une oppression.



lire la suite

Le divorce est presque consommé entre Renard et la FRMF

in Uncategorized
Hervé Renard
Par Ismail El Fassi le 08/07/2019 à 00h20 (mise à jour le 08/07/2019 à 02h54)

Hervé Renard

© Copyright : DR

Kiosque360. L’avenir d’Hervé Renard à la tête de la sélection marocaine est scellé. Une réunion décisive serait prévue ce début de semaine à Rabat pour officialiser, peut-être, la fin de son contrat avec la FRMF en raison de son échec patent en Égypte.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

Vidéo. Maroc-Bénin: prolongations au stade Al Salam

in Uncategorized
Lions de l'Atlas
Par Le360sport le 05/07/2019 à 18h59 (mise à jour le 05/07/2019 à 19h00)

Lions de l'Atlas

© Copyright : DR

Menés au score dès l’entame de la seconde période face au Bénin, les Lions de l’Atlas ont arraché un nul grâce à Youssef En-Nesyri pour forcer les prolongations en huitième de finale de la CAN. Ziyech a raté un penalty dans le temps additionnel.

Par Le360sport



lire la suite

Salé: victime d’un vol, un gouverneur perd 200.000 dirhams

in Uncategorized
Dessin vol voitures
Par Khalil Ibrahimi le 02/07/2019 à 23h51

Dessin vol voitures

© Copyright : Dessin Mohamed ELKHO

Kiosque360. La police judiciaire de Salé a lancé un avis de recherche à l’échelle nationale concernant de faux policiers ayant dérobé 200.000 dirhams à un gouverneur.

Un gouverneur a été victime de vol, nous apprend le quotidien arabophone Assabah dans sa livraison de ce mercredi 3 juillet.

Des individus se sont introduits dans sa voiture, à Bouknadel, et ont dérobé son contenu avant de prendre la fuite. Le journal casablancais parle d’une somme de 200.000 dirhams.

Averti par le gardien de nuit, le directeur de service au sein de l’annexe du ministère de l’Intérieur à Hay Riad de Rabat a aussitôt contacté les services de sécurité de Salé.

Interrogé par la police, ledit gardien a expliqué qu’il s’était dirigé vers les voleurs en leur demandant pourquoi ils fouillaient le véhicule. L’un d’entre l’aurait prié de quitter les lieux en se présentant comme sécuritaire, expliquant que cette fouille entrait dans le cadre d’une enquête policière.

Assabah ajoute que les services de police ainsi que ceux de la gendarmerie royale se sont rués vers le lieu du crime pour élucider les circonstances de cet acte criminel.

Toujours selon le média, un avis de recherche à l’échelle nationale a été lancé.

Par Khalil Ibrahimi



lire la suite

Libye: la Turquie ripostera contre toute attaque de Hafter contre ses intérêts

in Uncategorized
Erdogan et Haftar
Par Le360 (AFP) le 30/06/2019 à 18h45 (mise à jour le 30/06/2019 à 18h48)

Erdogan et Haftar

© Copyright : DR

La Turquie ripostera à toute attaque venant des forces du maréchal Khalifa Haftar, qui a ordonné à ses hommes de s’en prendre aux intérêts turcs en Libye, a déclaré dimanche le ministre turc de la Défense Hulusi Akar.

Par Le360 (AFP)



lire la suite

Bourse: les publications trimestrielles des indicateurs financiers entrent en vigueur

in Uncategorized
Bourse de Casablanca
Par Rachid Al Arbi le 28/06/2019 à 00h19

Bourse de Casablanca

© Copyright : DR

Kiosque360. Le régulateur du marché des capitaux impose la publication des comptes trimestriels. Le risque est que les délais de publication soient resserrés avec celle des états de synthèse semestriels et annuels.

Le projet de publication des indicateurs d’activité pour les sociétés cotées va enfin aboutir. Dans son édition du jour, L’Economiste rapporte que le basculement vers une fréquence trimestrielle sur les comptes clos à fin juin aura un effet immédiat.

Le journal affirme que jusqu’à présent, seuls les banques, Maroc Telecom, Mutandis et quelques autres émetteurs étaient rodés à cet exercice. Pour le reste des sociétés cotées, cette obligation entraînera une réorganisation et quelques contraintes supplémentaires.
Pour le quotidien, la mesure permettrait de «limiter les mauvaises surprises liées aux profits warning tardifs». Elle impactera toutefois, selon la même source, les délais de publication des comptes semestriels et annuels. «Les états de synthèse trimestriels doivent être publiés dans les deux mois suivant la clôture alors que ce délai est de trois mois pour les comptes semestriels et annuels».

Ceci dit, le marché pourrait avoir les performances de la cote au plus tard fin août et fin février. A noter que l’obligation de publication trimestrielle des comptes ne sera pas appliquée aux entreprises inscrites sur le marché alternatif, en cours de création.
L’Economiste assure également que le régulateur aura son mot à dire sur le contenu des publications des entreprises cotées.

 

Désormais, «le gendarme de la Bourse fixe les informations minimum que doivent contenir les indicateurs trimestriels d’activité et financiers. «Ces éléments doivent être utilisés de manière continue pour assurer leur comparabilité dans le temps. Tout changement doit être justifié. Les informations communiquées au marché doivent être disponibles pendant au moins cinq ans sur le site internet de l’émetteur».

Sur un autre volet, le journal note que l’Autorité des marchés aura un droit de regard sur la nomination ou le renouvellement des mandats des commissaires aux comptes. Ceux-ci seront tenus de communiquer dans les délais notifiés toute information sollicitée par le gendarme de la Bourse. De plus, il leur est demandé de «faire preuve de plus de vigilance sur la situation de l’entreprise et d’alerter le régulateur sur tout fait ou élément pouvant affecter la situation financière de l’entreprise, remettre en cause la continuité d’exploitation ou entrainer une réserve ou un refus de certification des comptes».
 

Par Rachid Al Arbi



lire la suite

Exclusif : Aicha Amrani destituée de la présidence de l’Afem

in Uncategorized
Exclusif : Aicha Amrani destituée de la présidence de l'Afem

Maroc

Exclusif : Aicha Amrani destituée de la présidence de l’Afem

1 2 3 65
Go to Top
Aller à la barre d’outils