Sport - page 3

La FRMF dément les fausses informations faisant état d’une suspension de Fouzi Lekjaa

in International/National/Sport

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) a démenti toutes les fausses informations faisant état mardi d’une suspension de son président, Fouzi Lekjaa, par la Commission de discipline de la Confédération africaine de football (CAF) en rapport avec la finale retour de la Coupe de la CAF entre Zamalek d’Egypte et la Renaissance Sportive de Berkane (RSB).


La Commission de discipline de la CAF tiendra une réunion consacrée à ce sujet en présence de M. Lekjaa lors des prochains jours, a indiqué la FRMF dans un communiqué.

La Fédération Royale marocaine de football avait adressé une lettre de contestation à la Confédération africaine de football sur l’arbitrage de l’Éthiopien Bamlak Tessema Weyesa qui a officié la finale retour de la CAF de Football entre le Zamalek et la RSB le dimanche 26 mai à Alexandrie, une rencontre qui s’est soldée par une victoire des Égyptiens aux tirs au but 5-3 (1-1 temps réglementaire).


À lire aussi:

Hervé Renard va démissionner

in International/National/Sport

Ce n’est qu’une question d’heures apparemment. Le sélectionneur de l’équipe du Maroc de football, Hervé Renard, doit présenter sa démission suite à son échec cuisant à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).


L’information est révélée par la chaîne Arryadia, qui cite une source proche de l’entraîneur français. Elle est donc à prendre avec précaution même si on se doute bien que les jours de Hervé Renard à la tête des Lions sont aujourd’hui comptés.

Le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaâ, avait rencontré la semaine dernière le coach pour discuter avec lui des raisons de l’échec de l’équipe nationale à la compétition africaine. Une autre réunion doit également avoir lieu cette semaine avec Hervé Renard et même si son contenu n’est pas dévoilé, on se doute bien que c’est pour évoquer son avenir.

Hervé Renard ne devrait a priori pas avoir de difficultés à retrouver un poste d’entraîneur, beaucoup de pays ayant déjà montré leur intérêt bien avant l’élimination des Lions. Il s’agit, entre autres, de l’Arabie Saoudite, de l’Egypte et même l’Iran, à moins qu’il fasse un retour dans le championnat français.


À lire aussi:

La Fédération royale marocaine de football va limoger Hervé Renard

in International/National/Sport
La Fédération royale marocaine de football va limoger Hervé Renard

La piètre performance des Lions de l’Atlas tombés en huitième de finale à la CAN en Egypte semble avoir scellé définitivement l’avenir d’Hervé Renard à la tête de sélection marocaine. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) aurait prévu une réunion cette semaine, pour officialiser son départ.


L’élimination précoce des Lions de l’Atlas à la CAN Egypte 2019, coûtera sans doute sa place au sélectionneur français Hervé Renard. À en croire le quotidien Al Massae de ce lundi, « suite à l’humiliation du Maroc face au Bénin et sa sortie prématurée de la CAN, le président de la FRMF s’est réuni au Caire avec le sélectionneur Hervé Renard pour tenter de comprendre les raisons de cette défaite », relaie Al Massae.

À en croire le même média, la rupture du contrat de Renard qui court jusqu’en 2022 interviendra certainement au cours d’une seconde réunion prévue en ce début de semaine. Le sélectionneur n’a pas atteint l’objectif de la FRMF qui est de conduire les Lions de l’Atlas jusqu’en finale de la CAN, alors que la fédération a mis à sa disposition tous les moyens nécessaires, regrette Fouzi Lekjaa, président de la FRMF.

Globalement, le bilan de Hervé Renard à la tête de la sélection marocaine est peu satisfaisant. En effet, si le Français a réussi à faire qualifier les Lions de l’Atlas pour la Coupe du monde de Russie, il aura échoué par deux fois à « mener le Maroc au sacre continental que représente la CAN », relève la même source.

Par ailleurs, concernant l’avenir des joueurs, le journal entrevoit le départ de plusieurs cadres à l’instar de M’Barek Boussoufa. Des départs oui, mais qui pour les remplacer ?


À lire aussi:

Le Maroc vainqueur du 7ème championnat arabe d’athlétisme cadets et cadettes

in International/National/Sport

L’équipe marocaine d’athlétisme a été sacrée vainqueur du septième championnat arabe d’athlétisme cadets et cadettes (U16 et U17), disputé du 4 au 7 juillet courant au stade d’athlétisme de Radès, dans la banlieue de Tunis, avec un total de 23 médailles.


Le Maroc a remporté la 1ère place, pour la 3ème fois consécutive, après avoir remporté 10 médailles d’or, 8 médailles d’argent et 5 médailles de bronze, devant l’Égypte qui a obtenu 17 médailles (9 médailles d’or, 4 médailles d’argent et 4 médailles de bronze) et l’Algérie avec 24 médailles (8 or, 8 argent et 8 bronze).

L’équipe marocaine d’athlétisme cadets et cadettes a participé au 7ème championnat arabe avec 18 athlètes (10 femmes et 8 hommes) dans diverses disciplines d’athlétisme. Les coureurs marocains ont occupé la 1ère place lors des 2 derniers championnats, tandis que la Tunisie s’est classée 2ème.

Le premier jour du tournoi, les athlètes marocains ont remporté 7 médailles (2 or, 2 argent et 3 bronze) et 12 médailles le deuxième jour (4 or, 4 argent et 4 bronze).

Ont participé à cette édition environ 700 athlètes de 14 pays arabes: Maroc, Tunisie, Arabie Saoudite, Liban, Oman, Koweït, Égypte, Qatar, Algérie, Yémen, Somalie, Irak, Libye et Émirats Arabes Unis.

La Tunisie, pays hôte, s’est classée 4ème avec un total de 21 médailles (4 or, 9 argent et 8 bronze).

Ce 7ème championnat arabe est l’occasion de préparer les coureurs arabes au Championnat du monde de la jeunesse, prévu en 2020 au Kenya.


À lire aussi:

(Vidéo) Sofiane Boufal s’excuse auprès des Marocains et demande pardon

in International/National/Société/Sport

Soufiane Boufal gardera sans doute un goût amer de sa 1ère Coupe d’Afrique des Nations (CAN) avec les « Lions de l’Atlas ». Il est entré en deuxième mi-temps. Son jeu, basé sur la vitesse et les dribbles, n’a pas pu transpercer la défense béninoise. Et, il fait partie des 2 joueurs ayant raté le penalty, lors de la séance des tirs au but.


Conscient qu’il a une part de responsabilité dans l’échec de son équipe, il demande aujourd’hui pardon aux supporters marocains. « On est tous très déçus de sortir aujourd’hui, spécialement, pour les Marocains. Nous vous demandons pardon. Quand je suis rentré, j’ai essayé d’apporter le maximum.

Je pense que j’ai apporté ce que j’ai pu, mais voilà que je l’ai dit : les penaltys, c’est la loterie. Des fois, tu gagnes. Des fois, tu perds. On va revenir plus forts, inch’Allah ! ».

La réaction des joueurs marocains, ainsi que celle du sélectionneur national ont été plus ou moins similaires. Hier, Hervé Renard s’était dit honteux vis-à-vis des supporters dont beaucoup s’étaient sacrifiés pour assister aux matchs de l’équipe du Maroc.



À lire aussi:

CAN-2019: “J’endosse la responsabilité toute entière de l’élimination”

in International/National/Sport

Le sélectionneur national, Hervé Renard, a affirmé endosser toute la responsabilité de l’échec des Lions de l’Atlas à se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2019) de football, après leur défaite contre le Bénin en huitièmes vendredi soir au Caire (4-1 tirs aux buts, 1-1).


« J’endosse toute la responsabilité de la défaite face au Bénin et de notre élimination précoce de la CAN », a déclaré le technicien français lors de la conférence de presse d’après match.

« Je savais que le match face au Bénin allait être très difficile, après avoir visionné leurs rencontres face au Cameroun et au Ghana », a-t-il dit, félicitant les Écureuils pour leur qualification.

« Nous avions des ambitions et de grands espoirs, mais nous n’avons pas pu trouver les solutions adéquates. Nous devons accepter le résultat tel qu’il est, c’est le football. Mais je ressens de la frustration face au public marocain », a-t-il dit.

Évoquant son avenir avec les Lions de l’Atlas, Hervé Renard a indiqué qu’il est lié à la sélection marocaine par un contrat qui court jusqu’en 2021 et qu’il « respecte » ce contrat.


À lire aussi:

Hervé Renard: l’équipe nationale peut gagner et passer en quarts de finale de la CAN

in International/National/Sport

Le match contre le Bénin, prévu ce vendredi au stade Al Salam au Caire dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019), sera difficile mais l’équipe nationale est capable de gagner et passer en quarts de la compétition, a déclaré le sélectionneur du Onze national, Hervé Renard.


« Le match contre le Bénin sera difficile mais on est capable de gagner et passer en quarts de finale pour concrétiser le rêve des millions de Marocains », a indiqué Hervé Renard, lors d’une conférence de presse, tenue au Caire la veille du match.

« La compétition est rude et je vois le match contre le Bénin comme une finale qu’on doit gagner pour passer au prochain tour », a-t-il ajouté, mettant l’accent sur l’importance de rester concentrer tout au long du match et d’éviter les erreurs face à cette équipe qui s’est qualifiée d’un groupe relevé.

« Les joueurs sont prêts et on est en mesure de réaliser un résultat positif », a souligné le technicien français, rappelant encore une fois l’importance de la concentration pour éviter toute surprise. Par ailleurs, il a salué la bonne performance de Mbarak Boussoufa, notant que l’international marocain est un bon leader et sa présence est nécessaire pour le groupe.

Concernant la participation de Khalid Boutaib à cet important match, il a affirmé qu’il sera prêt pour les quarts de finale en cas de qualification. En réponse à une question sur le match qui devra opposer l’Égypte et l’Afrique du Sud, Hervé Renard a indiqué que les Pharaons joueront face à une sélection disposant de bons joueurs et qui devront pas sous-estimer cette équipe.


À lire aussi:

Le sélectionneur Hervé Renard insatisfait de la prestation de ses joueurs

in International/National/Sport

Même si le Maroc s’est imposé 1 à 0 face à l’équipe de l’Afrique du Sud, le sélectionneur Hervé Renard n’est pas satisfait de la prestation de ses joueurs, estimant qu’ils n’ont pas fait un grand match.


« On a joué avec le feu. On n’a pas respecté cette équipe, il faudra s’en souvenir. On n’a pas bien joué la première mi-temps. On aurait pu être sanctionnés », a déclaré le coach français, ajoutant : « On n’a pas bien entamé la rencontre. On aurait pu faire mieux en première mi-temps. Nous devons jouer 90 minutes et non 45 minutes ».

Il faudra donc, lors de la prochaine rencontre, « être prudents » car « ce sont les meilleures équipes sur la scène africaine qui participent à ce championnat, ce qui va rendre très difficile le prochain tour ». Il faudra donc bien se préparer pour tenter d’aller le plus loin possible.

Pour Hervé Renard, plusieurs équipes ont réalisé de bons résultats, notamment, l’Egypte, l’Algérie, le Sénégal, le Nigeria mais, aussi, Madagascar. Et, la donne peut, bien sûr, changer, au prochain tour.

Revenant sur la prestation de ses joueurs, il a estimé qu’ils n’ont pas déployé les efforts nécessaires face à l’Afrique du Sud, en comparaison avec le très bon match face à l’équipe de la Côte d’Ivoire.


À lire aussi:

À 65 ans, le Marocain Karim Mosta fait Casablanca-La Mecque à vélo (8.000 km)

in International/National/Sport

Le double vainqueur de la Coupe d’Ultra-marathon s’est donné un nouveau défi. A 65 ans, Karim Mosta a entamé de traverser, depuis le mois d’avril, 12 pays, parcourant ainsi les 8000 km qui séparent Casablanca de la Mecque.


Ce nouveau défi de Karim Mosta paraît, pour bon nombre d’observateurs, complètement fou : parcourir 8.000 km à vélo, en quatre mois, en traversant 12 pays ! C’est le challenge que s’est donné ce spécialiste des longs efforts solitaires à travers le monde, qui voit converger vers lui les soutiens et les encouragements de ses proches, et de fans, à travers le monde.

L’aventure de Karim a démarré le samedi 4 mai 2019 à Casablanca. Le sexagénaire, qui est, par ailleurs, connu pour son engagement dans des actions humanitaires et des œuvres caritatives, a confié à la MAP s’être engagé dans ce challenge, pour « récolter des fonds et venir en aide à des enfants orphelins marocains ».

« Ce nouveau défi est l’aboutissement de ma carrière d’ultra-marathonien », a expliqué Karim, notant qu’après avoir traversé à pied « la route de la soie, la route des Incas, la route des rois en Égypte, le Mexique, la Martinique, la Réunion et la Nouvelle Calédonie », il fallait tenter une nouvelle aventure.

Au delà de l’épreuve difficile que pourrait représenter cette traversée, Karim l’envisage plutôt comme, « à la fois une épreuve sportive, un voyage culturel – de par la diversité des pays qu’on traverse – et une quête spirituelle dont le point d’orgue sera l’arrivée à la Mecque », confie le natif de Casablanca. En 30 ans de pratique, le « Marathon-Man » a participé à 165 raids à travers le monde, et pris part 29 fois au marathon des sables, fait savoir la même source.


À lire aussi:

 

CAN 2019: des supporters marocains escroqués

in Faits divers/International/Société/Sport

Des supporters des Lions de l’Atlas qui croyaient avoir tout prévu se sont rendus compte, arrivés en Egypte, et voulant assister aux matchs des Lions, qu’ils ne pouvaient assister à rien du tout. Ils auraient été dupés par des agences de voyage.


Beaucoup de supporters marocains n’ont pu accéder au stade pour assister aux matchs des Lions alors qu’ils ont payé pour cela auprès d’agences de voyage. Al Ahdath Al Maghribia titre son article à ce sujet « Des fans marocains trompés par des agences de voyage », et ça en dit long. Certains supporters avaient même des pass VIP. Et à la place ils n’ont eu droit qu’aux gradins de troisième catégorie.

Interdiction d’accéder aux loges. Il parait même que cela a été le lot de tous les supporters VIP. En effet, Al Ahdath Al Maghribia écrit : « l’ensemble des supporters VIP n’ont pas été admis dans les loges, mais dans les gradins de troisième catégorie ». Mais on doit bien évidemment quelque peu douter de la chose…

Le média donne l’exemple d’une Marocaine qui a déboursé 18.000 dirhams tout ronds, comptant le vol aller-retour entre Casablanca et Le Caire, une chambre dans un hôtel classé, et un ticket d’entrée VIP pour le match Maroc-Namibie. Un match qui s’est soldé, pour rappel, sur un score de 1 à 0 en faveur des Lions de l’Atlas.

Mais pas de loge finalement pour cette supportrice qui, donc, a décidé de porter plainte contre l’agence de voyage qui l’a, selon les termes de la même source, « grugée ».


À lire aussi:

Go to Top
Aller à la barre d’outils