National - page 32

Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

in International/MRE/National/Politique
Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

Une semaine avant les dernières élections en Belgique, Nathalie Dewulf, candidate du parti Vlaams Belang (extrême droite), a créé une vive polémique qui refait surface sur les réseaux sociaux.


En cause, un visuel qu’elle a publié sur Facebook, le 19 mai dernier, en énumérant «quatre bonnes raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain. Il est venu seul, il avait déjà un vélo, il a appris notre langue et il voulait rentrer chez lui.» a posté Nathalie Dewulf.

Aujourd’hui élue à la Chambre après obtention du deuxième plus grand nombre de voix du VB en Flandre-Occidentale, elle présente ses excuses en évoquant une «blague stupide», rapporte HLN, citée par 7sur7.be. «Si j’ai blessé des gens avec ça, je veux m’excuser. Je ne voulais pas, c’est pour ça que j’ai enlevé l’image entre-temps», explique-t-elle, tandis que son parti n’y voit aucune malveillance.



>> À lire aussi:

Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

in International/MRE/National/Politique
Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

Une semaine avant les dernières élections en Belgique, Nathalie Dewulf, candidate du parti Vlaams Belang (extrême droite), a créé une vive polémique qui refait surface sur les réseaux sociaux.


En cause, un visuel qu’elle a publié sur Facebook, le 19 mai dernier, en énumérant «quatre bonnes raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain. Il est venu seul, il avait déjà un vélo, il a appris notre langue et il voulait rentrer chez lui.» a posté Nathalie Dewulf.

Aujourd’hui élue à la Chambre après obtention du deuxième plus grand nombre de voix du VB en Flandre-Occidentale, elle présente ses excuses en évoquant une «blague stupide», rapporte HLN, citée par 7sur7.be. «Si j’ai blessé des gens avec ça, je veux m’excuser. Je ne voulais pas, c’est pour ça que j’ai enlevé l’image entre-temps», explique-t-elle, tandis que son parti n’y voit aucune malveillance.



>> À lire aussi:

(Vidéo) Galice : Soufian Mraha, un jeune de 24 ans poignardé à mort

in Faits divers/International/National/Société
(Vidéo) Galice : Soufian Mraha, un jeune de 24 ans poignardé à mort

Originaire du Maroc, Soufian Mraha, un jeune homme de 24 ans a été tué dans les premières heures de ce samedi sur la Plaza Mayor dans la municipalité de Salceda de Caselas (Galice). Travaillant dans un bar de la ville, son corps ensanglanté a été trouvé à cinq heures du matin.


Dépêchés sur les lieux du crimes, les secours ont tenté de réanimer le jeune homme pendant plus d’une heure, sans pour autant réussir à lui éviter la mort, rapporte le média espagnol Atlantico.

Le meurtre serait survenu au milieu d’une discussion, avant que le Maroco-espagnol ne soit attaqué à coups de couteau par un individu décrit de manière concordante par les témoins, qui vient d’être identifié et arrêté par la garde civile.

L’assassinat a choqué habitants comme élus locaux de Salceda de Caselas. Dans une déclaration commune, ils expriment leur tristesse et dénoncent un drame «malheureux». Le voisinage affirme que la victime était connue pour son amabilité et sa sociabilité.





>> À lire aussi:


 

Sahara: La France souhaite la poursuite du travail accompli par Horst Köhler

in International/National/Politique
Sahara: La France souhaite la poursuite du travail accompli par Horst Köhler

La France apprécie le travail accompli par l’ancien envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler, et souhaite que le processus qu’il a initié dans ce dossier puisse se poursuivre pour trouver une solution définitive et négociée au différend sur le Sahara marocain.


Cette position de la France a été exprimée, samedi à Rabat, par le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, à l’issue de ses entretiens avec son homologue marocain, Nasser Bourita.

Lors d’un point de presse conjoint avec Bourita, le chef de la diplomatie française a qualifié de « bonne chose » le fait que l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU ait entamé un processus qui soit négocié au sujet de la question du Sahara.

Le Drian a réaffirmé également la position de son pays à l’égard du plan d’autonomie marocain, qu’il considère comme « une base sérieuse et crédible pour une solution négociée ».

Les Nations-Unies ont annoncé en mai dernier la démission de Horst Kohler pour des raisons de santé de son poste d’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.


À lire aussi:

Sidi Slimane: il viole sa fille pendant des années

in Faits divers/National/Société
Sidi Slimane: il viole sa fille pendant des années

Un individu a été interpellé à Sidi Slimane ce vendredi matin. Le mis en cause est accusé de viol sur sa fille âgée de 18 ans, a rapporté le quotidien Al Ahdat Al Maghribiya.


Le quotidien relève aussi que c’est la victime qui a dénoncé son père et qui a fait la démarche de déposer plainte auprès de la gendarmerie royale au Douar Hjaoua, dans la Commune de Oulad Ben Hammadi.

La fille a également confié aux gendarmes que son père abusait d’elle régulièrement depuis quelques années déjà. L’homme en question est un agriculteur d’une quarantaine d’années; il a été interpellé et placé en garde à vue.

Une enquête a été ouverte sous la supervision du parquet général compétent.


>> À lire aussi:


 

Le Maroc premier fournisseur de l’Espagne en fruits et légumes

in Économie/International/National
Le Maroc premier fournisseur de l’Espagne en fruits et légumes

Le Maroc a consolidé sa position de premier fournisseur de l’Espagne en fruits et légumes frais au premier trimestre de 2019, avec des exportations d’une valeur de 264 millions d’euros entre janvier et mars, selon la Fédération espagnole des associations de producteurs exportateurs de fruits, légumes, fleurs et plantes vivantes (FEPEX).


Les importations de fruits et légumes depuis le Maroc se sont inscrites en hausse de 4% par rapport à la même période de 2018, a ajouté la FEPEX dans un communiqué, citant des données du département espagnol des douanes et des impôts spéciaux.

En outre, la fédération espagnole relève que les exportations du Maroc de fruits et légumes vers l’Espagne durant les trois premiers mois de l’année en cours représentent 33% du total des importations espagnoles de ces produits.

En termes de volume, les importations de l’Espagne depuis le Maroc s’inscrivent également dans une tendance ascendante, enregistrant une hausse de 11% au premier trimestre de 2019 pour se situer à 137.760 tonnes.

Les données du premier trimestre mettent en évidence l’importance du Maroc comme fournisseur du marché espagnol en fruits et légumes frais, relève la FEPEX, expliquant que les importations en provenance du Royaume durant cette période représentent 31% du total de celles de l’Espagne et 51% de celles en provenance des pays non communautaires.


La fédération espagnole a fait observer, en outre, que les importations de l’Espagne de fruits et légumes marocains durant le premier trimestre ont progressé durant cette période au cours des cinq dernières années, passant de 70.420 tonnes en 2015 à 137.670 tonnes en 2019, soit une hausse de 95,5%.

En termes de valeur, ces importations ont progressé aussi passant de 125,5 millions d’euros au premier trimestre de 2015 à 264 millions d’euros durant les trois premiers mois de 2019, soit une progression de 110%.

Concernant les importations de l’Espagne de fruits et légumes en provenance de pays de l’Union européenne (UE), la France a été le premier fournisseur du pays ibérique au premier trimestre 2019 avec 295.565 tonnes et 116 millions d’euros.



>> À lire aussi:

(Vidéo) Tickets Sadaka, un concept pour mettre fin à la mendicité professionnelle

in National/Société
(Vidéo) Tickets Sadaka, un concept pour mettre fin à la mendicité professionnelle

Son concept a beaucoup fait parler de lui depuis quelques semaines. Le Ticket Sadaka, cette autre façon de donner, a été pensée par le jeune entrepreneur Mehdi Essakalli.



Lancée en phase de test à l’occasion du mois de ramadan, cette initiative vise à restituer le vrai sens de l’aumône, à savoir donner aux nécessiteux de quoi se nourrir. Dans un contexte d’hyper sollicitation et de profusion de donations, les Tickets Sadaka aident à y voir un peu plus clair.

Permettant d’acheter uniquement des produits alimentaires, c’est d’abord contre la mendicité professionnelle que se dresse le projet.


>> À lire aussi:

CAN 2019 : Blessé, Abdelali Mhamdi remplacé par Anas Zniti

in International/National/Sport
CAN 2019 : Blessé, Abdelali Mhamdi remplacé par Anas Zniti

Le sélectionneur national, Hervé Renard, a fait appel au gardien de but du Raja Club Athletic (RCA), Anas Znaiti, pour prendre part au stage de préparation de l’équipe nationale « A », en prévision de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations, prévue du 21 juin au 19 juillet 2019 en Egypte.


Znaiti, qui a rejoint le groupe mercredi soir, remplace Abdelali Mhamdi, gardien de but de la Renaissance Sportive de Berkane (RSB), blessé à l’épaule gauche mardi 4 juin lors de l’échauffement avant le coup d’envoi du match face au Fath Union Sport (FUS) de Rabat pour le compte de la 29ème journée de Botola Maroc Télécom D1, a indiqué la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) sur son site officiel.

Mhamdi avait rejoint, mercredi en matinée, le lieu de résidence de l’équipe nationale au Centre national de football de Maâmora (banlieue de Salé), afin de consulter le médecin des Lions de l’Atlas.

Après avoir effectué les examens médicaux nécessaires, le médecin a constaté que le portier de la RSB doit observer une période de repos et par conséquent ne peut pas participer au stage de préparation de la sélection nationale.

Ce stage des 27 joueurs, retenus par l’entraîneur Hervé Renard, sert de préparation à la CAN 2019 avec la programmation de deux matchs amicaux face à la Gambie (12 juin) et à la Zambie, quatre jours plus tard au Grand Stade de Marrakech.


À lire aussi:

WAC-EST: les Syndicats des journalistes Marocains et Tunisiens calment le jeu

in International/National/Sport
WAC-EST: les Syndicats des journalistes Marocains et Tunisiens calment le jeu

Le Syndicat des journalistes marocains et le Syndicat des journalistes tunisiens refusent “toute tentative de politiser un match de football régulier entre 2 clubs sportifs prestigieux des 2 pays frères”.


Le Syndicat national de la presse marocaine et le Syndicat national des journalistes tunisiens appellent les journalistes marocains et tunisien à la retenue, à faire prévaloir les nobles règles du professionnalisme qui exigent l’impartialité et le respect des relations fraternelles entre les 2 peuples frères, après les “surenchères médiatiques dangereuses sur certaines tribunes par des journalistes et activistes du réseau social en Tunisie et au Maroc”, suite à la décision de la CAF de faire rejouer la finale retour de la Ligue des champions entre le Wydad de Casablanca et l’Espérance Sportive de Tunis.

Dans un communiqué signé par Abdallah el-Bakali et Néji Bghouri, publié ce vendredi 7 juin 2019, les deux syndicats expriment leur désapprobation “de toute tentative de politiser un match de football régulier entre 2 clubs sportifs prestigieux des 2 pays frères”. Les 2 syndicats mettent en garde “contre l’extrême gravité des tentatives de porter des accusations réciproques gratuites et d’invective de part et d’autre”.

Les 2 syndicats demandent aux médias des 2 pays à œuvrer pour contrecarrer “ces déviations, comme le requiert la déontologie du journalisme et l’histoire et les relations communes de fraternité, d’unité et de solidarité entre les 2 peuples”.


À lire aussi:

Fès : Un policier contraint de faire usage de son arme

in Faits divers/National/Société
Fès : Un policier contraint de faire usage de son arme

Un brigadier, opérant dans l’unité mobile de police de secours à la préfecture de police de Fès, a été contraint de tirer une balle de sommation avec son arme de service jeudi matin, dans une intervention pour arrêter un individu aux antécédents judiciaires, après avoir montré une résistance farouche et essayé d’agresser les éléments de police, à l’aide d’une arme blanche.


Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les éléments de la police de secours sont intervenus sur orientation de la salle de commandement et de coordination, créée récemment dans la préfecture de police de Fès, dans le cadre du renforcement des services de la police de proximité et de la consolidation des interventions de prévention contre la criminalité.

Le communiqué fait part de l’arrestation d’un individu pris en flagrant délit de possession d’arme blanche dans des circonstances pouvant mettre en danger la sécurité des citoyens, alors que son acolyte a montré une résistance acharnée à l’aide d’un coutelas, contraignant un agent de police à tirer une balle de sommation pour neutraliser le danger et arrêter le deuxième suspect.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire ainsi que les mobiles de détention d’armes blanches et pour vérifier tous les actes criminels qui leur ont été attribués.


À lire aussi:

Go to Top
Aller à la barre d’outils