National - page 21

MRE: Des changements à connaître dans l’admission temporaire de véhicules

in International/MRE/National/Société
MRE: Des changements à connaître dans l’admission temporaire de véhicules

Les MRE qui avaient pour habitude de remplir les longs feuillets verts (D16) à leur entrée au Maroc ne seront pas mécontents d’apprendre que cette formalité a été remplacée par une autre, beaucoup plus simple. Quoique l’administration marocaine aurait pu aller encore beaucoup plus loin.


Depuis le 1er janvier dernier, les Marocains du monde ne remplissent plus les feuillets verts de la douane, cette tâche étant dévolue aujourd’hui aux douaniers. Composés de trois feuilles, une était gardée à l’entrée par la douane, deux autres étaient rendus au propriétaire avec les informations précises de son véhicule. A la sortie du Maroc, le deuxième feuillet était rendu aux douaniers et le dernier était gardé par le propriétaire du véhicule. Celui-ci était cacheté en guise de preuve.

Cette procédure est finie depuis le début de l’année. A l’entrée sur le territoire marocain (Tanger-Med, Sebta, Nador…) les agents des douanes demandent le passeport ainsi que la carte grise de la voiture pour entrer les informations dans leur système. Il leur est ensuite fourni une petite carte au format « carte bancaire » sur laquelle on trouve toutes les informations sur le véhicule et son propriétaire :


Nom et prénom
Numéro d’immatriculation (pays)
Numéro de passeport (pays)
Durée de validité
Un code barre, sans doute pour les besoins internes de la douane marocaine
Date d’entrée sur le territoire marocain.
Cette carte est à mettre en lieu sûr et vu sa fragilité, il faudra donc faire attention à ne pas la chiffonner (conseil d’un douanier). Celle-ci est visée par un autre douanier, du moins en ce qui concerne Tanger-Med, qui s’assure que les informations sont bien correctes, notamment le numéro d’immatriculation.

A la sortie du Maroc, cette carte est à nouveau présentée à la douane marocaine et l’agent contrôle le véhicule et « le retire » du système. Pour éviter sans doute des erreurs et responsabiliser les douaniers, son nom est cacheté à l’arrière de cette carte avec sa signature (voir photo en dessous). Nous vous conseillons vivement de garder cette carte, un erreur est vite arrivée et les problèmes qui vont avec …


>> À lire aussi:

MRE: Des changements à connaître dans l’admission temporaire de véhicules

in International/MRE/National/Société
MRE: Des changements à connaître dans l’admission temporaire de véhicules

Les MRE qui avaient pour habitude de remplir les longs feuillets verts (D16) à leur entrée au Maroc ne seront pas mécontents d’apprendre que cette formalité a été remplacée par une autre, beaucoup plus simple. Quoique l’administration marocaine aurait pu aller encore beaucoup plus loin.


Depuis le 1er janvier dernier, les Marocains du monde ne remplissent plus les feuillets verts de la douane, cette tâche étant dévolue aujourd’hui aux douaniers. Composés de trois feuilles, une était gardée à l’entrée par la douane, deux autres étaient rendus au propriétaire avec les informations précises de son véhicule. A la sortie du Maroc, le deuxième feuillet était rendu aux douaniers et le dernier était gardé par le propriétaire du véhicule. Celui-ci était cacheté en guise de preuve.

Cette procédure est finie depuis le début de l’année. A l’entrée sur le territoire marocain (Tanger-Med, Sebta, Nador…) les agents des douanes demandent le passeport ainsi que la carte grise de la voiture pour entrer les informations dans leur système. Il leur est ensuite fourni une petite carte au format « carte bancaire » sur laquelle on trouve toutes les informations sur le véhicule et son propriétaire :


Nom et prénom
Numéro d’immatriculation (pays)
Numéro de passeport (pays)
Durée de validité
Un code barre, sans doute pour les besoins internes de la douane marocaine
Date d’entrée sur le territoire marocain.
Cette carte est à mettre en lieu sûr et vu sa fragilité, il faudra donc faire attention à ne pas la chiffonner (conseil d’un douanier). Celle-ci est visée par un autre douanier, du moins en ce qui concerne Tanger-Med, qui s’assure que les informations sont bien correctes, notamment le numéro d’immatriculation.

A la sortie du Maroc, cette carte est à nouveau présentée à la douane marocaine et l’agent contrôle le véhicule et « le retire » du système. Pour éviter sans doute des erreurs et responsabiliser les douaniers, son nom est cacheté à l’arrière de cette carte avec sa signature (voir photo en dessous). Nous vous conseillons vivement de garder cette carte, un erreur est vite arrivée et les problèmes qui vont avec …


>> À lire aussi:

Crises internationales: Rabat et Paris, des positions proches sur l’ensemble des dossiers

in International/National/Politique

Le Maroc et la France partagent la même vision au sujet de plusieurs question régionales et internationales, notamment la situation en Libye, en Afrique subsaharienne et en Méditerranée, ont souligné, samedi à Rabat, les ministres des Affaires étrangères des 2 pays, Nasser Bourita et Jean-Yves Le Drian.


Rabat et Paris ont des positions « extrêmement proches » et « avancent dans le même sens » dans la gestion des crises internationales, ont indiqué les 2 responsables lors d’un point de presse conjoint, tenu à l’issue de leurs entretiens.

Bourita a indiqué, dans ce cadre, qu’il a évoqué avec son homologue français la situation en Libye, en Afrique subsaharienne et en Méditerranée, précisant que « c’était l’occasion de constater que sur ces questions, nous avançons dans le même sens et nous poursuivons les mêmes objectifs ».

Il a réaffirmé, à cet égard, l’appui du Maroc à l’initiative française « importante » du Sommet des 2 rives, prévu les 23 et 24 juin à Marseille, une rencontre de nature à renforcer la pertinence de la Méditerranée et à créer un cadre de discussion autour de projets concrets des pays méditerranéens.

Le Sommet des 2 rives est un moment important pour réaffirmer que la Méditerranée peut être une zone de crise, mais peut demain être une zone de sérénité et de paix à condition que l’on est la volonté politique et qu’on y affecte les moyens nécessaires, a tenu à préciser le ministre français.

« Nos positions sont extrêmement proches sur l’ensemble des dossiers et nous agissons ensemble dans le multilatéralisme auquel nous sommes très attachés pour faire aboutir des solutions de paix sur l’ensemble des théâtres où il peut y avoir aujourd’hui des crises », a dit le chef de la diplomatie française.


À lire aussi:

Le nouveau chantier naval de Casablanca en cours d’achèvement

in Économie/National/Société
Le nouveau chantier naval de Casablanca en cours d’achèvement

La première phase de la construction du nouveau chantier naval de Casablanca est en cours d’achèvement, selon la Société maghrébine de génie civil (Somagec).


Faisant partie du projet Wessal Casa Port, ce nouveau chantier s’inscrit dans le cadre de la restructuration et la réhabilitation de la zone portuaire de la métropole en vue d’une reconfiguration d’une bonne partie du centre-ville, a souligné le président du directoire de la SOMAGEC, Roger Sahyoun, dans un entretien à la MAP, précisant que ce projet porte sur la réalisation de deux lots d’un coût total de près de deux milliards de dirhams (MMDH).

Le premier lot est constitué d’une cale sèche, destinée principalement aux navires plus grands de 180m à 240m, d’un quai de 460ml dont 350ml pour réparation à flot et 110ml de liaison, d’un portique à sangle de 450 tonnes, outre l’aménagement d’un terre-plein de 21 hectares.

Le second lot consiste à réaliser un élévateur à bateaux et un système de guidage des bateaux, des voies de garages sur 450ml de profondeur, des travaux de fourniture et pose des rails et des réseaux divers ainsi qu’à construire un poste de commande de l’élévateur, traiter le sol de la zone de transbordement des navires et mettre en service le chariot élévateur du chariot de transfert des bers d’attinage pour des navires de 150m de longueur.


>> À lire aussi:

La vidéo insoutenable d’une agression de supporters du KACM indigne la toile

in Faits divers/National/Société

Indignation générale sur Facebook suite aux terribles actes auxquels se sont adonnés des supporters de l’Olympique de Safi sur des supporters du Kawkab de Marrakech.














Sur sa page officielle,les Green Boys ont exprimé leur soutien aux supporters marrakchis et leur indignation: “Dans le contexte de la concurrence entre les groupes ultras, nous remarquons toujours certaines choses qui n’ont aucun rapport avec le mouvement et qui contribuent à la destruction de sa réputation et à son développement en tant que culture footballistique (…). La rivalité ne peut jamais nous priver de nos valeurs humaines, ni faire de nous des monstres impitoyables. Ce crime a violé tous les principes humanitaires et religieux.”



À lire aussi:

(Vidéo) Sidi Ahmed: ils utilisent le VAR dans un match d’équipes amateurs

in National/Société/Sport

Depuis la finale très controversée entre le Wydad et l’Espérance, le VAR fait jaser tous les férus de ballon rond. Cette nouvelle technologie a visiblement été adoptée dans un match d’équipes amateurs au village de Sidi Ahmed, dans la province de Youssoufia. Le VAR semble bien respecté par l’arbitre du match.








À lire aussi:

Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

in International/MRE/National/Politique
Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

Une semaine avant les dernières élections en Belgique, Nathalie Dewulf, candidate du parti Vlaams Belang (extrême droite), a créé une vive polémique qui refait surface sur les réseaux sociaux.


En cause, un visuel qu’elle a publié sur Facebook, le 19 mai dernier, en énumérant «quatre bonnes raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain. Il est venu seul, il avait déjà un vélo, il a appris notre langue et il voulait rentrer chez lui.» a posté Nathalie Dewulf.

Aujourd’hui élue à la Chambre après obtention du deuxième plus grand nombre de voix du VB en Flandre-Occidentale, elle présente ses excuses en évoquant une «blague stupide», rapporte HLN, citée par 7sur7.be. «Si j’ai blessé des gens avec ça, je veux m’excuser. Je ne voulais pas, c’est pour ça que j’ai enlevé l’image entre-temps», explique-t-elle, tandis que son parti n’y voit aucune malveillance.



>> À lire aussi:

Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

in International/MRE/National/Politique
Le post polémique d’une élue belge: «les raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain»

Une semaine avant les dernières élections en Belgique, Nathalie Dewulf, candidate du parti Vlaams Belang (extrême droite), a créé une vive polémique qui refait surface sur les réseaux sociaux.


En cause, un visuel qu’elle a publié sur Facebook, le 19 mai dernier, en énumérant «quatre bonnes raisons pour lesquelles E.T est mieux qu’un Marocain. Il est venu seul, il avait déjà un vélo, il a appris notre langue et il voulait rentrer chez lui.» a posté Nathalie Dewulf.

Aujourd’hui élue à la Chambre après obtention du deuxième plus grand nombre de voix du VB en Flandre-Occidentale, elle présente ses excuses en évoquant une «blague stupide», rapporte HLN, citée par 7sur7.be. «Si j’ai blessé des gens avec ça, je veux m’excuser. Je ne voulais pas, c’est pour ça que j’ai enlevé l’image entre-temps», explique-t-elle, tandis que son parti n’y voit aucune malveillance.



>> À lire aussi:

(Vidéo) Galice : Soufian Mraha, un jeune de 24 ans poignardé à mort

in Faits divers/International/National/Société
(Vidéo) Galice : Soufian Mraha, un jeune de 24 ans poignardé à mort

Originaire du Maroc, Soufian Mraha, un jeune homme de 24 ans a été tué dans les premières heures de ce samedi sur la Plaza Mayor dans la municipalité de Salceda de Caselas (Galice). Travaillant dans un bar de la ville, son corps ensanglanté a été trouvé à cinq heures du matin.


Dépêchés sur les lieux du crimes, les secours ont tenté de réanimer le jeune homme pendant plus d’une heure, sans pour autant réussir à lui éviter la mort, rapporte le média espagnol Atlantico.

Le meurtre serait survenu au milieu d’une discussion, avant que le Maroco-espagnol ne soit attaqué à coups de couteau par un individu décrit de manière concordante par les témoins, qui vient d’être identifié et arrêté par la garde civile.

L’assassinat a choqué habitants comme élus locaux de Salceda de Caselas. Dans une déclaration commune, ils expriment leur tristesse et dénoncent un drame «malheureux». Le voisinage affirme que la victime était connue pour son amabilité et sa sociabilité.





>> À lire aussi:


 

Sahara: La France souhaite la poursuite du travail accompli par Horst Köhler

in International/National/Politique
Sahara: La France souhaite la poursuite du travail accompli par Horst Köhler

La France apprécie le travail accompli par l’ancien envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler, et souhaite que le processus qu’il a initié dans ce dossier puisse se poursuivre pour trouver une solution définitive et négociée au différend sur le Sahara marocain.


Cette position de la France a été exprimée, samedi à Rabat, par le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, à l’issue de ses entretiens avec son homologue marocain, Nasser Bourita.

Lors d’un point de presse conjoint avec Bourita, le chef de la diplomatie française a qualifié de « bonne chose » le fait que l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU ait entamé un processus qui soit négocié au sujet de la question du Sahara.

Le Drian a réaffirmé également la position de son pays à l’égard du plan d’autonomie marocain, qu’il considère comme « une base sérieuse et crédible pour une solution négociée ».

Les Nations-Unies ont annoncé en mai dernier la démission de Horst Kohler pour des raisons de santé de son poste d’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.


À lire aussi:

Go to Top
Aller à la barre d’outils