International - page 21

Ryanair lance un nouveau vol vers le Maroc à partir du mois d’avril 2020

in International/National/Tourisme

La compagnie aérienne à bas coût Ryanair vient d’annoncer le lancement d’un nouveau vol vers le Maroc et, plus précisément, vers Agadir, à partir du mois d’avril 2020.


Dans un communiqué, la Compagnie fait part d’une nouvelle liaison aérienne entre les aéroports de Bordeaux et d’Agadir durant la saison estivale 2020, à raison de 2 vols par semaine.

Dans le détail et, selon une simulation réalisée sur le site Internet de « Ryanair », les vols auront lieu les mardi et samedi. Ainsi, l’avion décollera de l’aéroport de Bordeaux, le mardi à 17 heures, pour une arrivée programmée, à Agadir, à 18h30. Le retour aura lieu le même jour à 19h15, pour un atterrissage programmé, à Bordeaux, à 23h05. Les mêmes horaires sont proposés le samedi, aussi bien à l’aller qu’au retour.

Tous ces vols sont proposés jusqu’au mois d’octobre 2020 et, ils seront sans doute pérennisés si les clients sont au rendez-vous.


À lire aussi:

Immobilier: Un ministre sollicite les MRE

in International/MRE/National/Société
Immobilier: Un ministre sollicite les MRE

Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Abdelahad Fassi Fehri a appelé, vendredi à Paris, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) à s’impliquer davantage dans la relance du secteur de l’immobilier, eu égard à son importance sur les plans économique et social.


Cité dans un communiqué du ministère, M. Fassi Fehri a rappelé, dans une allocution à l’occasion de l’inauguration de la 16è édition du salon de l’immobilier « SMAP Immo » organisée cette année avec la région Rabat-Salé-Kénitra comme invitée d’honneur, que ce secteur emploie un million de personnes et contribue à hauteur de 7 % au PIB. Les MRE, mais également les étrangers qui veulent acquérir un logement au Maroc, sont de plus en plus exigeants notamment en matière de durabilité et de qualité, a fait observé M.

Fassi Fehri, rappelant que la région Rabat- Salé- Kénitra fait partie des 5 régions (Casa-Settat, Tanger- Tétouan – Al Hoceima, Rabat- Salé-Kénitra, Marrakech- Safi et Fés- Meknés) où la demande est la plus accentuée, avec plus de 78% du total de la demande en logements, diversifiée en termes de standing et de capacité de financement.

Le ministre a, par ailleurs, affirmé que le logement doit être accessible, de qualité et adapté aux capacités d’achat des ménages. « Ce sont les trois priorités, à garantir pour atteindre nos objectifs ».


Pour sa part, M. Abdessamad Seqal, président de la Région Rabat-Salé-Kénitra, a exposé la dynamique que connaît cette région sur tous les plans et sa contribution au développement économique et social du pays.

Ce salon constitue une occasion pour les résidents marocains en France et les visiteurs français et européens, de s’enquérir des nouveautés du marché immobilier national et de s’informer sur les projets immobiliers proposés par les exposants venus de toutes les régions du Maroc, indique le communiqué.

Cette 16ème édition, marquée par un cycle de conférences-débats avec des notaires du Maroc et des spécialistes de l’immobilier et du Conseil en investissement, réunie une centaine d’exposants de toutes les régions du Maroc, les spécialistes de l’immobilier et du conseil en investissement.


>> À lire aussi:

France: Le père de la petite martyre de l’A10 remis en liberté

in Faits divers/International/MRE
France: Le père de la petite martyre de l’A10 remis en liberté

Ahmed Touloub, 66 ans, père de la petite Inass dont le corps avait été retrouvé en août 1987 dans un fossé de l’autoroute A10, a été remis en liberté jeudi et placé sous contrôle judiciaire.


Cette décision a été prise à l’issue d’une audience qui s’est tenue à huis clos jeudi matin. Son ancienne épouse, Halima El Bakhti, reste incarcérée. Ahmed Touloub avait déposé une première demande qui avait été rejetée en décembre dernier, l’avocate générale ayant mis en avant le risque de concertation entre le père de l’enfant et des témoins ou complices éventuels.

Depuis son incarcération, il y a un an, Ahmed Touloub a été hospitalisé à plusieurs reprises. Selon son avocat Me Frank Berton, la mère de la fillette « seule est à l’origine des faits ».


Divorcé à la majorité du dernier enfant
Lors de sa garde à vue, Ahmed Touloub avait exprimé son soulagement d’être interpellé après avoir vécu « un enfer » auprès de son épouse qui était violente avec lui et avec leurs trois filles. Il avait attendu 2010, date de la majorité du dernier de leurs six enfants, pour demander le divorce. Les deux sœurs aînées et les quatre frères cadets de la petite Inass se sont constitués partie civile.

Après avoir appris la mort d’Inass, 4 ans, au soir du 10 août 1987, Ahmed Touloub aurait pris la décision d’abandonner le corps sur la route du Maroc, le lendemain, et de ne rien dire à la police pour ne pas priver ses enfants de leur mère. Faute de témoins et d’indices, avec juste un portrait posthume, d’intenses recherches avaient été menées dans toute la France jusqu’à ce que des analyses ADN prélevées sur un membre délinquant de la famille donnent une piste qui a abouti à l’arrestation des parents en juin 2018.


>> À lire aussi:

Tanger: Agression d‘une ressortissante allemande à l’arme blanche

in Faits divers/International/National
Tanger: Agression d‘une ressortissante allemande à l’arme blanche

Une enquête judiciaire a été ouverte, vendredi à Tanger, sous la supervision du parquet compétent, pour arrêter un individu ayant agressé une ressortissante allemande à l’aide d’une arme blanche.


Le mis en cause connaissait la victime, âgée d’environ 50 ans, avec laquelle il vivait pendant près d’un mois dans un appartement en compagnie d’une des connaissances du suspect, ont révélé les informations préliminaires de l’enquête et les propos d’un témoin sur la scène du crime, a fait savoir la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Par la suite, ajoute la même source, le mis en cause est entré en conflit avec la victime sur la voie publique en essayant de la délester de son sac à main et de l’agresser à l’arme blanche.

La victime a été placée sous surveillance médicale afin de recevoir les soins nécessaires.


>> À lire aussi:

(Vidéo) Voici ce que vous pouvez ramener avec vous au Maroc !

in International/MRE/National
(Vidéo) Voici ce que vous pouvez ramener avec vous au Maroc !

Comme chaque année, vous serez des centaines de milliers de MRE à rejoindre le Maroc pour les vacances estivales. Nombre d’entre vous s’interrogent sur ce qu’ils peuvent apporter avec eux au Maroc, sans craindre des pénalités des services des douanes.


De nombreux MRE seront surpris de voir au port Tanger-Med la présence d’un contrôle au scanner à l’entrée du territoire. Ainsi des voitures sélectionnées au hasard sont envoyées au scanner munies d’un document à remplir par l’agent ayant procédé au contrôle. Nous parlons bien sûr de l’entrée au Maroc et non de la sortie, celui-ci étant présent depuis de nombreuses années.

A noter également que « les feuilles vertes » n’existent plus et ont été remplacées par une carte au format d’une carte bancaire. Dorénavant c’est la douane qui s’occupe de la procédure, le MRE ne devant devant fournir que la carte grise de la voiture et son passeport.

Voici une vidéo explicative, publiée en 2018 (et toujours d’actualité) par les services des douanes détaillant tous les produits que vous pouvez apporter, que ce soit les cadeaux, les devises, les jet-skis et les quads…




>> À lire aussi:

https://new.lepetitjournalmarocain.com/2019/05/12/mre-lespagne-compte-durcir-le-controle-des-bagages/

(Vidéo) Voici ce que vous pouvez ramener avec vous au Maroc !

in International/MRE/National
(Vidéo) Voici ce que vous pouvez ramener avec vous au Maroc !

Comme chaque année, vous serez des centaines de milliers de MRE à rejoindre le Maroc pour les vacances estivales. Nombre d’entre vous s’interrogent sur ce qu’ils peuvent apporter avec eux au Maroc, sans craindre des pénalités des services des douanes.


De nombreux MRE seront surpris de voir au port Tanger-Med la présence d’un contrôle au scanner à l’entrée du territoire. Ainsi des voitures sélectionnées au hasard sont envoyées au scanner munies d’un document à remplir par l’agent ayant procédé au contrôle. Nous parlons bien sûr de l’entrée au Maroc et non de la sortie, celui-ci étant présent depuis de nombreuses années.

À noter également que « les feuilles vertes » n’existent plus et ont été remplacées par une carte au format d’une carte bancaire. Dorénavant c’est la douane qui s’occupe de la procédure, le MRE ne devant devant fournir que la carte grise de la voiture et son passeport.

Voici une vidéo explicative, publiée en 2018 (et toujours d’actualité) par les services des douanes détaillant tous les produits que vous pouvez apporter, que ce soit les cadeaux, les devises, les jet-skis et les quads…




>> À lire aussi:

https://lepetitjournalmarocain.com/2019/05/12/mre-lespagne-compte-durcir-le-controle-des-bagages/

Classement FIFA : Le Maroc perd deux places

in International/National/Sport

La sélection marocaine de football a perdu deux places dans le nouveau classement mensuel mondial de la FIFA, publié vendredi, pointant désormais à la 47è position avec un total de 1.429 points.

Au niveau continental, le Maroc occupe la 4è place derrière le Sénégal (1.515 pts), la Tunisie (1.501 pts) et le Nigeria (1.433 pts). Les Lions de l’Atlas devancent la République Démocratique du Congo (49è), le Ghana (50è), le Cameroun (51è) et l’Égypte (58è). Au sommet de la hiérarchie mondiale, les Diables Rouges de la Belgique (1.746 pts) conservent leur première place devant les Français (1.718 pts), alors que le Brésil (1.681 pts) complète le podium. Par rapport au dernier classement, le Portugal (5è) et l’Espagne (7è) gagnent deux places chacun au détriment de la Croatie (6è), de l’Uruguay (8è) et de la Suisse (9è).

Ci-après le classement mondial au 14 juin :

01. Belgique (1746 pts)

02. France (1718 pts)

03. Brésil (1681 pts)

04. Angleterre (1652 pts)

05. Portugal (1631 pts)

06. Croatie (1625 pts)

07. Espagne (1617 pts)

08. Uruguay (1615 pts)

09. Suisse (1605 pts)

10. Danemark (1589 pts)

Top-10 continental

01. Sénégal (1515 pts)

02. Tunisie (1501 pts)

03. Nigeria (1433 pts)

04. Maroc (1429 pts)

05. RD Congo (1424 pts)

06. Ghana (1423 pts)

07. Cameroun (1404 pts)

08. Égypte (1384 pts)

09. Burkina Faso (1381 pts)

10. Mali (1365 pts).


À lire aussi:

Akon à Marrakech pour tourner un clip au Maroc ?

in International/Musique/National

Akon, la star mondiale d’origine sénégalaise, serait actuellement à Marrakech, après être d’abord passé par Casablanca. Il a partagé des photos de lui, sur Instagram, dans la ville ocre.


Akon est-il à Marrakech pour préparer un clip ? Telle est la question que se posent plusieurs médias de la place. Le chanteur américain de R’n’b, d’origine sénégalaise, a partagé avec ses fans, sur Instagram, des photos récentes de lui où l’on le voit dans la capitale touristique du Royaume.

Le média « La Tribune de Marrakech » écrit : « L’auteur des tubes planétaires “Lonely” ou, encore, “Smack that”, séjourne en ce moment dans la ville ocre. La star d’origine sénégalaise, 5 fois nominée aux « Grammy awards », a partagé ces instants de détente avec les 6 millions d’abonnés de son compte Instagram ». La même source précise que le week-end dernier, Akon, 46 ans, était au Palais « Namaskar », pour une soirée privée.

À savoir que ce n’est pas la première fois qu’Akon vient au Maroc ou à Marrakech. Il a déjà été de la partie à « Mawazine », en 2015. Et, il a tourné un clip à Marrakech, toujours en 2015. En outre, il a participé à plusieurs soirées dans la ville ocre, dont une au Palais « Badii », en novembre 2016 et, une autre, au « Club 555 », en 2013. Un amoureux du Maroc ?


À lire aussi:

Le Maroc ratifie 3 conventions de l’Organisation internationale du travail

in International/National/Politique/Santé

Le ministre du travail et de l’insertion professionnelle, Mohamed Yatim, a procédé vendredi à Genève au dépôt des instruments de ratification par le Maroc de 3 conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT).


Le dépôt de ces documents qui viennent consolider l’interaction positive du Maroc avec le système normatif du travail instauré par l’Organisation internationale du travail, a eu lieu lors d’une cérémonie tenue au Palais des Nations, en marge de la 108ème conférence internationale du travail, en présence du directeur général de l’OIT, Guy Ryder.

Les documents déposés concernent la Convention n° 187 de l’OIT sur le cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail de 2006, la Convention internationale du travail n° 97 sur les travailleurs migrants et la « Convention internationale du travail n° 102 » sur la sécurité sociale.

S’exprimant à cette occasion, le directeur général de l’OIT s’est félicité de la ratification par le Maroc de ces conventions, notamment la convention n° 102 au regard « de sa pertinence et de sa valeur centrale dans l’élaboration et la mise en oeuvre de systèmes de sécurité sociale complets et fondés sur des principes et des niveaux reconnus au plan international ».

En ratifiant cette convention, le Maroc rejoint les 56 autres Etats membres ayant déjà signé cette convention phare en matière de sécurité sociale, a précisé M. Ryder.

Et d’ajouter : » En cette année où l’OIT célèbre son centenaire, cette ratification revêt une importance toute particulière et marque une nouvelle progression dans la campagne de ratification du centenaire de l’OIT lancé par le Bureau international du Travail BIT ».

La ratification des trois conventions « traduit l’implication du Maroc dans la poursuite de l’édification démocratique, et de son engagement à renforcer le système des droits de l’Homme », a affirmé pour sa part M. Yatim, mettant en avant l’interaction positive du Royaume avec le système normatif du travail, instauré par l’OIT, sur la base de son expertise et de sa longue histoire de militantisme.

Conformément aux choix du Maroc dans le cadre de la nouvelle politique d’immigration lancée par SM le Roi Mohammed VI et du pacte mondial des migrations signé à Marrakech, le Maroc a décidé de déposer les instruments de ratification de la Convention internationale n° 97 sur les travailleurs migrants, une initiative qui s’aligne avec la politique d’immigration et d’asile au Maroc, qui repose sur une approche humaine et responsable, visant à régulariser le statut des migrants et des réfugiés, à garantir leurs droits et à améliorer leur intégration dans la société marocaine, dans la droite ligne des conventions et pactes internationaux dont le Maroc est partie, a-t-il poursuivi.


Le ministre a indiqué que le dépôt des instruments de ratification de la Convention 102 sur la sécurité sociale par le Maroc va dans le sens de ses efforts pour mettre en place un système de protection sociale globale et inclusive.

En outre, le dépôt des instruments de ratification de la Convention 187 sur le cadre promotionnel de la santé et de la sécurité reflète « notre conviction que l’une des exigences les plus importantes du travail décent est la promotion de la santé et de la sécurité au travail, comme en témoigne le travail que nous avons effectué avec les partenaires sociaux dans le cadre d’un comité tripartite sur la santé et la sécurité pour élaborer une politique nationale sur la santé et la sécurité au travail, et ce, parallèlement à la prédisposition du Maroc à accueillir la Conférence internationale sur la santé et la sécurité à Marrakech en 2024 », a-t-il expliqué.

Le ministre s’est félicité, par ailleurs, des relations dynamiques et diversifiées de coopération entre le Maroc et l’OIT, notamment dans les domaines de la promotion de l’emploi et du travail décent, de la lutte contre le travail des enfants et de la promotion du dialogue social.

La cérémonie de dépôt des instruments de ratification par le Maroc des 3 conventions de l’OIT s’est déroulée en présence de l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations Unis à Genève, Omar Zniber, ainsi que des responsables du département du Chef de gouvernement et du ministère du travail et de l’insertion professionnelle.

Une importante délégation tripartite marocaine prend part à la conférence internationale du travail (10-21 juin) qui coïncide avec le centenaire de l’OIT. La délégation est composée, outre les représentants du gouvernement, des représentants des 4 centrales syndicales les plus représentatives et des employeurs.


À lire aussi:

Le leadership spirituel de SM le Roi Mohammed VI salué par le Sénat fédéral du Brésil

in International/National

Le leadership spirituel de SM le Roi Mohammed VI a été hautement salué par le Sénat fédéral du Brésil, à l’occasion d’un entretien, jeudi à Brasilia, entre le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, et le président de cette institution législative, Davi Alcolumbre.


Lors de cette entrevue, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Maroc au Brésil, Nabil Adghoghi, les deux parties ont salué le rôle de leadership de SM le Roi Mohammed VI, Commandeur des Croyants, en tant que garant du libre exercice des cultes, de même qu’elles ont mis en relief les valeurs de coexistence entre les religions qui font la spécificité de l’identité marocaine, enrichie par ses affluents africains, andalous, hébraïques et méditerranéens.

Tout en se félicitant du fait que le Maroc fait partie des rares pays dont la Constitution consacre ces diverses composantes de l’identité marocaine, MM. Bourita et Alcolumbre ont souligné que la récente visite du Pape François au Royaume était, en fait, un témoignage et une reconnaissance de cette spécificité.

Les 2 parties se sont également félicitées du cheminement positif qu’ont connu les relations bilatérales dans leur ensemble, en rappelant, à cet égard, la signature en mars 2018, d’un mémorandum d’entente entre la Chambre des conseillers et le Sénat fédéral portant essentiellement sur l’institutionnalisation et le développement des activités de coopération entre les 2 institutions législatives.

Lors de cette rencontre, MM. Bourita et Alcolumbre ont souligné le rôle important des institutions législatives des 2 pays dans l’approfondissement de la coopération bilatérale, notamment à travers l’échange de visites et de points de vue sur les questions d’intérêt commun.

Les deux parties ont également exprimé le souhait que le partenariat entre le Maroc et le Brésil contribue davantage au développement et à l’approfondissement des relations d’amitié entre les 2 pays.

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale a effectué jeudi une visite au Brésil au cours de laquelle il a eu des entretiens avec plusieurs hauts responsables du pays sud-américain et signé sept accords de coopération couvrant divers domaines.


À lire aussi:

Go to Top