lepetitjournal marocain - page 3

lepetitjournal marocain has 253 articles published.

Hervé Renard dément son départ de la sélection marocaine

in International/National/Sport

Les rumeurs liées au départ d’Hervé Renard de l’équipe marocaine de football sont infondées. Le sélectionneur français dément toutes les informations concernant son départ imminent du 11 marocain.


Hervé Renard reste au Maroc. Cette information démonte les récentes rumeurs sur le départ du Français de la tête de l’équipe nationale du Maroc. En réponse à l’interpellation d’un journaliste, le technicien français, loin de s’attarder sur le sujet, a juste notifié qu’il est toujours sous contrat avec le Maroc.

Le sélectionneur, qui reconnaît sa responsabilité dans l’échec cuisant du onze marocain, est annoncé à la tête de l’équipe des Emirats arabes unis, selon certains médias. D’autres rumeurs l’envoient vers l’Arabie Saoudite, l’Egypte ou encore l’Iran.

En attendant la confirmation de la Fédération bien trop occupée à régler une crise interne, plusieurs noms circulent, dont celui de Vahid Halilhodzic, en conflit avec le FC Nantes, annoncé par la presse bosniaque.


À lire aussi:

Voici la date du combat de Badr Hari VS Rico Verhoeven

in International/Sport
Voici la date du combat de Badr Hari VS Rico Verhoeven

Le moment tant attendu est enfin arrivé. Badr Hari et Rico Verhoeven vont se retrouver, après 3 longues années d’attente, pour un nouveau combat.


Glory a confirmé l’information dans un message sur Twitter. L’organisation de kickboxing a publié une image du chiffre romain « II », accompagné d’une toute petite phrase, « Unfinished business ». Cette revanche entre les deux poids lourds est prévue au Stade Gelredome, à Arnhem, aux Pays-Bas.

« Des millions de personnes dans le monde ont attendu ce moment. C’est le combat que les fans veulent voir, c’est le combat que souhaite Rico et c’est le combat que souhaite Badr. C’est le plus grand combat de l’histoire du sport », d’après une déclaration du Patron de Glory, Marshall Zélaznik.

Badr Hari avait été suspendu, il y a quelques semaines, pour dopage, lors de son dernier combat contre Hesdy Gerges. Il pourra remonter sur le ring à la fin de l’année.


Le champion marocain s’était déjà retrouvé face à Rico Verhoeven, en décembre 2016, mais avait été contraint d’abandonner, en raison d’une blessure au bras. Depuis, une revanche était attendue.

« Croyez-moi, je finis toujours ce que j’ai commencé. S’enfuir ne sera pas possible, cette fois-ci », a déclaré Rico Verhoeven, actuel Champion du monde, dans la Catégorie « Poids lourds », après l’annonce d’un nouveau combat face au champion marocain.

Badr Hari ne s’est pas laissé démonter : « Je sais exactement ce que je peux attendre de ce combat, mais lui n’a aucune idée de qui il aura devant lui. Il va faire connaissance avec le vrai Badr Hari … » Rendez-vous, donc, le 21 décembre 2019, pour le combat du siècle !


À lire aussi:

(Vidéo) Tanger: À la rencontre de Marocains du monde à leur arrivée

in International/National/Société/Tourisme

L’opération d’accueil des Marocains résidant à l’Etranger (MRE) se déroule normalement, notamment, au Port de Tanger-Ville. Cette année, plusieurs aménagements menés par les autorités ont permis de fluidifier les passages.


Interrogés par une équipe de la chaîne 2m, qui s’est rendue à Tanger, plusieurs MRE affirment avoir constaté une nette amélioration cette année, surtout concernant les prestations fournies et la fluidité du trafic.

« On passe ici, à l’aller comme au retour, et on voit que, maintenant, il y a vraiment de l’amélioration, que ce soit au niveau des autorités, de la fluidification des passages ; tout est vraiment facilité », déclare un voyageur à la chaîne.

Depuis le début de l’Opération « Marhaba » (15 juin au 15 septembre), près de 260.000 MRE, ainsi que 16.000 véhicules, ont transité via le Port de Tanger-Ville. Cette saison, on s’attend à une augmentation de près de 15% des arrivées, par rapport à l’année dernière.



À lire aussi:

Le Marocain Anas Bekkali a 30 ans et déjà 9 records mondiaux en parachutisme

in International/Société/Sport

À à peine 30 ans, le jeune Anas Bekkali peut être fier d’avoir remporté 9 records mondiaux en saut en parachutisme. Parti aux Emirats Arabes Unis en 2010, le jeune marocain, originaire de Khénifra, a fait rêver les plus grandes célébrités du monde, en les aidant à faire leur 1er saut en parachute.


Devenu instructeur de parachutisme dans l’une des meilleurs dropzones de Dubaï, Skydrive Dubai, Anas Bekkali s’est embarqué dans des aventures qui l’ont conduit à travers le monde, battant 9 records dans plusieurs disciplines. Il demeure très reconnaissant à ses mentors et se déclare heureux d’avoir emprunté ce chemin.

Le jeune prodige a pu réaliser son rêve de rencontrer des célébrités internationales, en les initiant aux grands sauts. Il a fait voler Bella Hadid, Zinédine Zidane, Will Smith, Ronaldo, Michel Rodriguez, Patrice Evra, Karim Benzéma, Usher et d’autres.

“Au cours de ma carrière, j’ai eu la chance de rencontrer beaucoup de stars et c’est fou parce que j’étais fan de ces célébrités mais, désormais, après les avoir embarquées dans mon univers, elles sont devenues mes fans, spécialement après notre atterrissage”, a-t-il fait savoir.


Ses plus grands exploits sont les neuf records du monde établis, en si peu de temps. En 2011, il remporte le record mondial du plus grand saut depuis un ballon montgolfière.

2 ans plus tard, il pulvérise le record du monde en tunnel, avant de remporter, en 2015, le record de la plus grande formation de parachutistes à Chicago. En 2018, il obtient le record mondial de la plus grande formation verticale, dans la même ville américaine.

Anas Bekkali a saisi plusieurs occasions de rendre hommage à sa patrie, en hissant le drapeau marocain au dessus de la célèbre Palm Jumeirah, à Dubaï, et de l’Everest. “J’ai plusieurs projets et rêves que je souhaite réaliser et concrétiser, certains au Maroc et dans d’autres pays mais, principalement, des projets qui m’aideront à représenter le Maroc et à montrer au monde la beauté de notre drapeau”, lance t-il, avec fierté.


À lire aussi:

UA: La marocaine Jamila Sedqi prête serment en tant que magistrat au Tribunal administratif

in Afrique/International/National/Société

La juge marocaine Jamila Sedqi a prêté mercredi serment devant la Commission de l’Union africaine à Addis-Abeba, en tant que nouveau magistrat au Tribunal administratif de l’Union africaine.


Mme Jamila Sedqi a été nommée pour un mandat de quatre ans en tant que juge au tribunal administratif aux côtés de 2 autres magistrats, à savoir MM. Sylvester Mainga de la Namibie et Paulo Comoane du Mozambique. La candidature marocaine à ce poste avait été entérinée lors du 32ème sommet de l’Union africaine tenu en février dernier à Addis-Abeba.

Avocat Général près de la Cour de Cassation du Maroc et Magistrat de Liaison, Conseillère Juridique au sein de la Mission du Royaume auprès de l’Union Européenne, Mme Jamila Sedqi devient ainsi la 1ère femme marocaine à occuper le poste de juge au tribunal administratif de l’UA.

«Cette nomination illustre les progrès considérables accomplies par la femme marocaine dans tous les domaines, y compris la Justice», a déclaré à la MAP Mme Jamila Sedqi qui s’est dite honorée par cette nomination.


En proposant une femme au poste de magistrat au tribunal administratif de l’Union africaine, le Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, met en avant les compétences de la femme marocaine, a ajouté Mme Sedqi qui a également occupé la fonction de Présidente de Chambre près la Cour d’appel de Rabat avec maintien comme Chef de poste à Bruxelles qui remplit la fonction du Magistrat de liaison auprès des Autorités Judiciaires Belges.

Entre 2008 et 2010, elle était membre Expert du Groupe de Travail Marocain sur le Statut Avancé Maroc-UE, et Conseillère au Cabinet du Ministre de la Justice (2006-2007).

De 2004 à 2007, elle a été nommée Magistrat Détaché au sein du Ministère de la Justice. En 2000, elle a été nommée au Poste du Vice-Présidente du Tribunal de 1ère Instance de Rabat puis Présidente de la Chambre Foncière au Tribunal de Première Instance de Rabat (2000 – 2005) et Magistrat Chargé des Marocains Résidant à l’étranger.


À lire aussi:

Suspension des échanges transfrontaliers entre Ceuta et le Royaume au mois d’août

in Économie/International/National/Société

Afin d’accélérer les passages et d’éviter les bouchons, les autorités espagnoles et marocaines ont décidé de la suspension « temporaire et mutuellement convenue » des échanges transfrontaliers à pied et dans des véhicules de tous types de marchandises, entre Ceuta et le Royaume, durant le mois d’août.


La décision de cette restriction à l’activité des porteurs est prise d’un commun accord par les autorités frontalières des 2 pays et entrera en vigueur le 29 juillet. Elle durera au moins jusqu’au 3 septembre, juste après la Journée de l’Autonomie, informe le média espagnol, La Vanguardia.

Il s’agit là, relève Europa Press, de l’arrêt de l’activité commerciale à laquelle des milliers de citoyens marocains sont voués et qui pèse entre 25 et 30% du Produit intérieur brut (PIB) de la ville espagnole.

Pour justifier cette décision, les autorités gouvernementales avancent qu’elle correspond à « la confluence d’une série de dates festives ». Il s’agit, entre autres, souligne le même média, des fêtes patronales en l’honneur de la Vierge de l’Afrique (du 30 juillet au 5 août) et de l’Aid El-Kébir, la célébration la plus importante du calendrier musulman, qui aura lieu à la mi-août.

Par ailleurs, détaille la même source, cette décision facilitera le transit des Marocains qui se rendent dans leur pays d’origine, en été, dans le cadre de l’Opération « Paso del Estrecho » (OPE ou « Marhaba » 2019, du côté marocain), dont les « journées les plus critiques » sont attendues pour la fin du mois d’août.


À lire aussi:

EasyJet relance un vol de France vers Agadir

in International/National/Tourisme
EasyJet relance un vol de France vers Agadir

La compagnie à bas coût, EasyJet, vient d’annoncer le lancement prochain d’une nouvelle liaison aérienne entre les villes de Toulouse et d’Agadir. Ce vol ne sera pas saisonnier et devrait être proposé toute l’année.


Ce n’est pas vraiment une nouveauté puisqu’EasyJet proposait déjà ce vol dans le passé, avant de l’abandonner. Dans le détail, la nouvelle route sera disponible à partir de fin octobre 2019, est-il indiqué dans un communiqué. Ainsi, 3 vols hebdomadaires seront proposés (mardi, jeudi et dimanche).

En ce qui concerne les prix, une brève consultation effectuée, ce jeudi 11 juillet 2019, montre que les billets sont proposés à partir de 38 euros, pour l’aller simple, au départ de Toulouse. A cela, il faudra bien sûr ajouter les frais auxquels les compagnies nous ont déjà habitués.

À noter qu’EasyJet a annoncé, il y a quelques jours, un nouveau vol entre l’Aéroport de Belfast et celui de Marrakech-Ménara.


À lire aussi:

Les Français, toujours les premiers touristes à Agadir

in International/National/Société/Tourisme

Les touristes français ont encore été, durant les 5 premiers mois de l’année et, de loin, les premiers, en termes d’arrivées d’étrangers à Agadir, selon les chiffres qui ont été diffusés par le Conseil régional du Tourisme d’Agadir Souss-Massa.


Ils ont en effet passé quelque 497.367 nuitées dans la capitale du Souss, en progression de plus de 10%, par rapport aux mêmes chiffres de l’année dernière. Ils devancent les Allemands qui ont passé 366.574 nuitées à Agadir, en augmentation de 3,7%, entre les mois de janvier et de mai derniers.

Mais, la ville d’Agadir attire également les touristes locaux avec 289.674 nuitées, en augmentation de 11,37%, par rapport à l’année dernière. Comme dans les précédents rapports, il ressort que les touristes, qu’ils soient nationaux ou étrangers, ont une préférence pour les hôtels 4 étoiles (575.152 nuitées), puis pour les hôtels 5 étoiles (378.919 nuitées) et, enfin, pour les clubs touristiques.

Par ailleurs, le Conseil régional du Tourisme d’Agadir se félicite d’une augmentation du nombre de nuitées, qui est légèrement en hausse.


À lire aussi:

Le Maroc, un acteur clé dans l’intégration économique de l’Afrique

in Afrique/Économie/International/National

Le Maroc est devenu un acteur clé dans l’intégration économique du continent africain, a affirmé, mercredi à Kigali, Akinwumi Adesina, le président du groupe la Banque africaine de développement (BAD).


« Le Maroc affiche une détermination admirable pour investir sur le continent africain et faire avancer l’intégration économique de l’Afrique », a affirmé M. Adesina dans une déclaration à la MAP en marge de la 4ème assemblée générale annuelle des actionnaires de la plateforme panafricaine d’investissement Africa50 qui se tient dans la capitale rwandaise.

M. Adesina, par ailleurs président du conseil d’administration d’Africa50, a souligné que le Royaume a une importante expérience à partager avec les pays africains, notamment en matière d’énergies renouvelables qui constitue un levier de croissance inclusive et dans laquelle le Maroc s’impose en tant que « leader incontesté du contient ».

Admirateur des idées avant-gardistes du Royaume en matière d’énergies renouvelables, M. Adesina a salué à cet effet les actions entreprises par SM le Roi Mohammed VI pour l’intégration de l’économie marocaine en Afrique et le renforcement des investissements destinés à l’Afrique.

« En mettant en place l’une des plus grandes centrales solaires au monde et en favorisant les projets éoliens et solaires, le Maroc est en train de réaliser quelque chose de grand », a-t-il déclaré.

D’autre part, M. Adesina a indiqué que la BAD est en discussion avec le Maroc pour bénéficier de son appui technique pour son programme « Desert to Power » qui a pour objectif de fournir de l’énergie solaire à 250 millions de personnes dans la région du Sahel.

Se félicitant du partenariat « stratégique » liant le Maroc et la BAD, il a fait savoir que plusieurs projets sont en vue entre les deux partenaires, particulièrement en matière des infrastructures, de la gouvernance et de l’intégration du marché financier.


À lire aussi:

Nouveau vol de la compagnie Easyjet vers Marrakech

in International/National/Tourisme

La ville de Marrakech continue d’attirer les compagnies aériennes. En effet, EasyJet vient d’annoncer le lancement d’une nouvelle ligne entre les aéroports de Belfast et celui de la ville ocre.


Installée en Irlande du nord depuis 23 ans, la compagnie low cost lance cette nouvelle liaison durant la prochaine saison hivernale, c’est-à-dire du 31 octobre au mois de mars 2020. Ces liaisons auront lieu les mercredi et samedi.

Pour le directeur d’EasyJet au Royaume-Uni, la destination Marrakech a été sélectionnée au terme d’une étude approfondie. Le directeur espère également que cette nouvelle liaison séduira leurs clients d’Irlande du nord à la recherche d’un soleil d’hiver.

La chaleur et la culture marocaine attirent beaucoup plus la clientèle irlandaise, avance Neil Slaven, soutenu par son directeur commercial pour qui le Maroc est une destination prisée des vacanciers locaux.


À lire aussi:

Go to Top
Aller à la barre d’outils