Richard morgan - page 2

Richard morgan has 34 articles published.

Le jugeant onéreux, l’Intérieur coupe les vivres au Festival de la Aïta

in Uncategorized
Festival de Safi
Par Khalil Ibrahimi le 30/07/2019 à 19h00

Festival de Safi

© Copyright : DR

Kiosque360. Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a mis son veto concernant la subvention annuelle réservée au Festival national de l’art de la Aïta de Safi.

Pour sa huitième édition, le festival national de l’art de la Aïta de Safi ne bénéficiera pas de la subvention du ministère de l’Intérieur, estimée à 1 million de dirhams, nous apprend le quotidien Al Akhbar dans son édition de ce mercredi 31 juillet 2019.

 

La décision du département d’Abdelouafi Laftit est justifiée. En effet, le ministère n’a toujours pas reçu le détails des dépenses de l’édition 2018.

“Le conseil régional de Safi n’a donc pas versé la subvention du ministère de l’Intérieur à l’association locale chargée de l’organisation du festival. Les inspecteurs des finances publiques avaient convoqué le président de ladite association pour qu’il présente son rapport financier, mais ce dernier ne s’est pas présenté”, rapporte le média casablancais. 

 

Le ministère a, entre autres, pointé du doigt la défaillance de la gouvernance de ce festival et les dépenses exorbitantes. Al Akhbar ajoute que des sommes colossales sont déboursées dans l’hébergement, la restauration et l’organisation de soirées privées. 

 

Le journal précise également que le maire PJDiste de la ville, Abdeljalil Labdaoui, a mobilisé tout le conseil de la ville pour assurer le bon déroulement du festival, rappelant que les organisateurs n’ont toujours pas versé les 170.000 dirhams de taxes au Bureau marocain du droit d’auteur.

Par Khalil Ibrahimi



lire la suite

Vidéo. Ziyech et l'Ajax réalisent le triplé

in Uncategorized
Ziyech vainqueur supercoupe
Par Le360sport le 27/07/2019 à 22h50

Ziyech vainqueur supercoupe

© Copyright : DR

Pour son premier match officiel de la saison, l’Ajax Amsterdam a remporté la Supercoupe des Pays-Bas contre le PSV Eindhoven (2-0). C’est le 3e trophée de l’année pour les coéquipiers d’Hakim Ziyech, qui avaient réalisé le double coupe-championnat.

Par Le360sport



lire la suite

Vidéo. Hervé Renard fait ses adieux à la FRMF

in Uncategorized
Hervé Renard
Par Le360sport le 25/07/2019 à 18h10

Hervé Renard

© Copyright : DR

Ce jeudi, Hervé Renard a assisté à la réunion du comité directeur de la Fédération royale marocaine de football. L’occasion pour le Français de faire ses adieux à tous les membres, avec qui il a collaboré pendant trois ans et demi.

Par Le360sport



lire la suite

Elargissement du réseau pour le développement de la Santé

in Uncategorized
Santé
Par Rachid Al Arbi le 23/07/2019 à 00h08

Santé

© Copyright : DR

Kiosque360: ODM s’agrandit. Il vient de se porter acquéreur de son 10e centre hospitalier. Le groupe poursuit son développement en s’alliant avec les principaux centres mondiaux de soins.

En matière de santé, les investissement sont assez lourds. Dans son édition du jour, L’Economiste rapporte que le groupe Oncologie et Diagnostic du Maroc (ODM) a misé la bagatelle de 500 millions de dirhams pour se constituer un réseau conséquent d’établissements hospitaliers. Le journal assure d’ailleurs qu’ODM vient de se porter acquéreur de la Clinique Badr de Casablanca pour totaliser 10 unités. Ceci étant, le quotidien relève «qu’il n’y a aucune mesure incitative pour ce secteur qui n’est même pas traité équitablement sur le plan économique». La même source assure qu’ODM a réussi à attirer des investissements étrangers. Le groupe s’est récemment allié avec le Centre Léon Bérard à Lyon, un des plus importants pôles de cancérologie d’Europe, qui lui permet l’accès à des consultations de deuxième avis et même des prises en charge prioritaires pour les patients qui le souhaitent. Selon L’Economiste, des discussion seraient en cours avec d’autres groupes au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

 

L’internationalisation est aussi un objectif pour ODM. Le groupe aurait, comme l’affirme le journal, des projets en cours en Afrique subsaharienne. Le marché égyptien l’intéresse aussi, mais pas les autres pays arabes où «la configuration différente».  

 

Le groupe ODM prend de l’ampleur avec ses 10 cliniques, ses 400 collaborateurs, ses 55 médecins dédiés et plus de 100 autres médecins partenaires. Pas moins de 60.000 patients ont été servis dans les centres ODM en 2018.

Par Rachid Al Arbi



lire la suite

Diapo. Laâyoune: comment les nervis séparatistes ont gâché la joie du sacre continental de l'Algérie

in Uncategorized
Attaque contre les forces de l
Par M’Hamed Hamrouch le 20/07/2019 à 18h53 (mise à jour le 20/07/2019 à 19h01)

Des dizaines d’éléments des forces publiques blessés, une agence bancaire incendiée, des biens publics et privés pillés et, au bout de la chaîne, une victime à la fleur de l’âge mortellement percutée! Les images choc de violences séparatistes perpétrées hier à Laâyoune, suite au sacre algérien.

Le front polisario a mis à profit les célébrations du sacre continental de l’Algérie à la CAN 2019, pour semer encore une fois le trouble dans le chef-lieu du Sahara marocain, Laâyoune. Ainsi, dès le coup de sifflet final du duel Algérie-Sénégal, un groupe d’activistes à la solde du front séparatiste a squatté les principaux boulevards de la ville, pour se livrer à des actes de saccage et de pillage de biens publics et privés. 

 

 

De tels dérapages ont évidemment nécessité l’intervention des forces publiques, pour rétablir l’ordre. Or, cette intervention n’a fait qu’enrager la meute des “frontistes” qui ont fait des dizaines de blessés dans les rangs des forces de l’ordre, dont certains ont été évacués dans un état critique vers l’Hôpital Hassan II, situé sur le boulevard Mohammed VI, à Laâyoune. 

 

 

Outre les blessés enregistrés parmi les éléments des forces publiques, l’on déplore le décès tragique d’une jeune fille qui a été mortellement percutée par un automobiliste. Le Parquet général a annoncé, ce samedi 20 juillet, avoir ordonné l’ouverture d’une enquête sur les circonstances de ce drame. 

Par M’Hamed Hamrouch



lire la suite

LDC Afrique: TAS ou pas, le match Espérance de Tunis-Wydad sera rejoué, selon Ahmad Ahmad

in Uncategorized
Les patrons du WAC et de l'EST discutant sous l’œil d'Ahmad Ahmad
Par Ismail El Fassi le 17/07/2019 à 23h33

Les patrons du WAC et de l'EST discutant sous l’œil d'Ahmad Ahmad

© Copyright : DR

Kiosque360. Pour Ahmad Ahmad, le match entre le Wydad et l’EST doit être rejoué. Il est même prêt à aller défendre cette décision de la CAF devant le TAS.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

Nigéria: l’ancien président Obasanjo craint un «génocide de type rwandais» dans son pays

in Uncategorized
Obasanjo
Par Kofi Gabriel le 15/07/2019 à 18h51

Obasanjo

© Copyright : DR

La situation sécuritaire au Nigeria est telle qu’elle pourrait conduire à un génocide identique à celui du Rwanda. C’est l’avis de l’ancien président du pays, Olusegun Obasanjo. Une sortie qui intervient dans un contexte de tensions communautaires.

Par Kofi Gabriel



lire la suite

La débâche des Lions vue par 3 entraîneurs locaux

in Uncategorized
Maroc Bénin CAN 2019
Par Ismail El Fassi le 12/07/2019 à 23h50

Maroc Bénin CAN 2019

© Copyright : DR

Kiosque360. L’élimination des Lions de l’Atlas en huitième de finale de la CAN reste pour beaucoup d’observateurs une énigme. Mais certains entraineurs locaux ont leur petite idée sur les raisons de cette débâcle. Parmi eux les coaches de la Botola: El Amri, Lamrini et Najmi.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

Affaire Bouachrine. Comment Maâti Monjib a fait clandestinement émigrer Afaf Bernani

in Uncategorized
Affaire Bouachrine. Comment Maâti Monjib a fait clandestinement émigrer Afaf Bernani

Il se présente comme historien, chercheur et même journaliste d’investigation, mais il est devenu un passeur de personæ non grata en France. C’est ainsi que l’on peut résumer la nouvelle spécialité de Maâti Monjib. Bénéficiaire du jour, une certaine Afaf Bernani. Récit.

Au Maroc, Maâti Monjib est poursuivi dans le cadre du droit commun financier pour détournement de fonds et pour avoir donné le statut de Sarl (Société à responsabilité limitée) à une association, pour échapper au contrôle des financements étrangers par l’Etat. Mais en France et ailleurs, c’est une posture d’historien, chercheur et sauveur qu’il entend mettre en avant. En fait, Maâti Monjib devient peu à peu un passeur de clandestins en France.

 

C’est ainsi que Le360 a appris de source sûre que sur instigation de Maâti Monjib, Abdellatif Hmamouchi, membre du bureau central de l’AMDH, a accompagné Afaf Bernani, le 24 juin dernier, en Tunisie. Afaf Bernani n’est autre que la désormais célèbre standardiste du quotidien Akhbar Al Yaoum, qui faisait partie des plaignantes dans le cadre de l’affaire de viols, harcèlement sexuel et traite d’êtres humains dont est accusé Taoufik Bouachrine, le patron de cette parution. Afaf Bernani était témoin dans cet affaire, mais cela, c’était avant de retirer sa plainte, d’accuser la police d’avoir falsifié son PV et d’être à son tour poursuivie et condamnée à 6 mois de prison ferme.

 

Objectif de la manœuvre de Maâti Monjib: confier Afaf Bernani, désormais libre, au bureau régional de l’ONG Reporters sans frontières (RSF), qui devait la prendre en charge en vue de la faire émigrer en France, pays où elle a l’intention de s’installer définitivement. Et c’est Maâti Monjib lui-même qui a pris en charge les frais du voyage et du séjour d’Afaf Bernani en Tunisie. Afaf Bernani se trouve, depuis, hors du Maroc.

 

La crainte de Maâti Monjib, aujourd’hui, est que les responsables de RSF en France ne découvrent le pot-aux-roses, et se rendent compte de la véritable profession de Afaf Bernani. Présentée par l’historien comme étant une journaliste, elle n’est, en réalité, et il est important de le rappeler, que l’ancienne standardiste du siège du quotidien «Akhbar al Yaoum». N’ayant donc pas qualité de journaliste, elle échappe par conséquent aux prérogatives de RSF et risque fort d’être refoulée du sol français et d’être renvoyée au Maroc.

 

Maâti Monjib avait d’ailleurs déjà usé du même modus operandi dans les cas des «activistes» Samad Ayach (Ait Aicha) et Hicham Mansouri, qu’il avait également présentés comme journalistes.

 

Tout comme Maâti Monjib n’en est pas à son premier méfait.

 

Tout a commencé en 1990, quand il avait créé le Centre Ibn Rochd, une Sarl présentée comme une ONG. Si l’objectif affiché de cette structure était de défendre la liberté d’expression, sa forme juridique laisse pour le moins pantois. Et pour cause: le but de la création de cette ONG était de se soustraire à tout contrôle de l’Etat, via le Secrétariat général du gouvernement, qui a pour obligation de vérifier le sort réservé aux financements étrangers qui atterrissent dans l’escarcelle des ONG nationales.

La SARL Ibn Rochd avait comme seuls actionnaires l’historien et sa sœur. Les comptes bancaires de ce centre, eux, étaient répartis entre quatre personnes, toutes membres de la famille Monjib. L’entourloupe a fonctionné jusqu’en 2014, date à laquelle la Cour des comptes avait commencé à regarder d’un peu plus près les subventions accordées aux ONG nationales.

Alerté, le fondateur du Centre Ibn Rochd avait alors dissout sa Sarl. Les fonds, quant à eux, avaient été transférés sur les comptes de l’épouse et de la sœur de Maâti Monjib. Un joli pactole, qui se chiffre à plusieurs millions de dirhams.

 

Maâti Monjib aura eu beau s’en cacher, il est accusé d’avoir détourné des sommes dépassant 3 millions de dirhams du compte de la Sarl qui recevait de conséquentes subventions de l’étranger vers ses comptes personnels et ceux de ses proches.

 

Alors que le procès le concernant relève du strict droit commun (détournement de fonds, évasion fiscale, etc.) et qu’aucun délit d’opinion ne figure dans le dossier, Maâti Monjib a toujours tenu à politiser cette affaire, et se fait désormais passer pour la victime d’un acharnement judiciaire et d’une oppression.



lire la suite

Le divorce est presque consommé entre Renard et la FRMF

in Uncategorized
Hervé Renard
Par Ismail El Fassi le 08/07/2019 à 00h20 (mise à jour le 08/07/2019 à 02h54)

Hervé Renard

© Copyright : DR

Kiosque360. L’avenir d’Hervé Renard à la tête de la sélection marocaine est scellé. Une réunion décisive serait prévue ce début de semaine à Rabat pour officialiser, peut-être, la fin de son contrat avec la FRMF en raison de son échec patent en Égypte.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

Go to Top
Aller à la barre d’outils