Appel à la modernisation des systèmes de management du secteur public

Appel à la modernisation des systèmes de management du secteur public

in Uncategorized

Les participants à la 5ème édition du Congrès africain de la profession comptable « ACOA 2019 », dont les travaux ont pris fin vendredi, à Marrakech, ont appelé à la modernisation des systèmes de management du secteur public en Afrique en s’inspirant des méthodes de gestion du secteur privé.

Les participants à cette rencontre organisée durant trois jours sous le thème « Pour un secteur public performant en Afrique », ont souligné la nécessité de faire émerger un nouveau management du secteur public et des collectivités territoriales en Afrique en tenant en compte des spécificités économiques et des représentations culturelles et sociales des pays africains, insistant sur l’impératif de perfectionner en permanence le service public pour plus de performance.

Les participants ont noté une prise de conscience générale en Afrique de la nécessité de transformer les systèmes de management du secteur public pour évoluer vers plus d’efficacité et d’efficience, relevant par ailleurs, une volonté ferme des décideurs africains pour relever les défis relatifs au management public.

Une bonne gouvernance dans ce domaine implique une démarche participative tenant compte de l’avis de l’ensemble des acteurs afin qu’ils s’approprient les réformes et afin que les résistances aux changements se minimisent, ont-ils convenu d’ajouter, relevant que les méthodes de gestion devraient tenir compte de la nature des organisations : marchandes ou non marchandes, entreprises publiques ou collectivités territoriales.

Par ailleurs, les participants ont soulevé le problème de l’évaluation des politiques publiques, qui n’aboutit pas systématiquement à l’amélioration des politiques menées en raison de la multiplicité des objectifs et des acteurs.

Reconnaissant le rôle essentiel des comptables au sein des systèmes de gestion des secteurs publics, ils ont appelé à assister les gouvernements dans leurs projets de transition vers des normes comptables internationales, à mettre en place des systèmes de contrôle de qualité interne et externe sur les meilleures pratiques internationales et à développer des systèmes de formation appropriées.

L’Ordre des Experts-Comptables du Maroc en collaboration avec la Fédération Panafricaine des Professionnels de la Comptabilité (PAFA), cette conférence a connu la participation de plus de 1.200 comptables, économistes, professionnels de la finance, investisseurs, entrepreneurs et décideurs issus d’une cinquantaine de pays, dont 47 pays africains.

Les participants à cette rencontre ont débattu de thématiques se rapportant à « Des institutions fortes pour des politiques publiques et une gestion de la valeur publique réussies en Afrique », « La pensée intégrée, un choix pour gérer les ressources et la performance du secteur public dans l’intérêt de l’Afrique » et « Mesure de la performance, évaluation des impacts et impératif de redevabilité ».

Au menu figurent également des ateliers sur les bonnes pratiques en gestion des finances publiques.

Lors de ce congrès de trois jours, la Fédération internationale des comptables (IFAC) et l’Association des experts comptables agréés du Royaume-Uni (ACCA) ont présenté les résultats d’une étude portant sur l’ampleur du déficit en infrastructures en Afrique.

Le Maroc est membre de l’organisation PAFA créée en 2011 et siège au sein de son conseil d’administration.

Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Uncategorized

Go to Top
Aller à la barre d’outils