Afrique du Sud : le pays ne séduit plus les investisseurs

Afrique du Sud : le pays ne séduit plus les investisseurs

in Uncategorized

Depuis deux ans, l’Afrique du Sud, traditionnellement connu pour être le pays africain qui attire le plus d’investisseurs étrangers, est désormais dans l’incertitude de pouvoir assurer le futur de son économie.

Au deuxième trimestre de l’année en cours, la confiance des investisseurs dans l’économie sud-africaine a régressé. Elle se situe à son plus faible niveau depuis deux ans.

L’indice trimestriel élaboré par la banque d’investissement, Rand Merchant Bank, et le bureau de la recherche économique de l’université Stellenbosch, a montré que la confiance des opérateurs économiques s’est installée à 28 % au deuxième trimestre.

Selon l’indice, sept opérateurs économiques sur dix se disent insatisfaits du climat des affaires dans le pays. A noter que ce sont 1.800 investisseurs qui ont pris part à cette étude.

Les législatives 2019 n’ont pas un rôle anodin dans ce recul

Ces dernières législatives ont quelque peu secoué l’échiquier politique sud-africain. Quelques jours après les élections générales, remportées le 8 mai dernier par le Congrès national africain (ANC), le pays s’est retrouvé face à de nouvelles divisions au sein de ce parti au pouvoir.

Le parti de Nelson Mandela est favorable à l’élargissement du rôle de la Banque centrale, une revendication rejetée par le gouvernement. L’exécutif argumente que tout changement du rôle de l’institution dans la conjoncture actuelle, pourrait déstabiliser l’économie déjà en détresse.

Ces développements interviennent dans une conjoncture difficile pour le pays. En effet, l’économie sud-africaine a reculé de 3,2 % au premier trimestre de 2019, marquant sa plus forte contraction depuis la crise économique et financière mondiale de 2008/2009.

Cette contraction, qui intervient suite à une croissance de 1,4 % du PIB au dernier trimestre de 2018, est le résultat de la contreperformance de secteurs clés notamment le secteur manufacturier qui a reculé de 8,8 %.

Pratiquement tous les secteurs de l’activité économique ont enregistré des résultats négatifs, selon les conclusions de l’agence des statistiques.

Ce n’est pas tout. En Afrique du Sud, plusieurs déficits sociaux font souffrir l’économie nationale dont un chômage affectant près de 28 % de la population active et une pauvreté touchant plus de la moitié de la population globale (environ 58 millions de personnes).

Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Uncategorized

Go to Top