Bab Darna

Affaire Bab Darna: la voiture de l’avocat des victimes saccagée par des inconnus

in Uncategorized
Par Wadie El Mouden le 07/12/2019 à 19h08 (mise à jour le 07/12/2019 à 19h19)

Bab Darna

© Copyright : DR

La voiture de Me Riad El Malih, avocat au barreau de Casablanca, figurant parmi les victimes du projet de Bab Darna, a été saccagée dans la nuit du 6 au 7 décembre devant sa résidence à Sidi Bernoussi. Une plainte a été déposée auprès de l’arrondissement de police «Al Amal».

Ce samedi matin, alors qu’il s’apprêtait à se rendre au tribunal correctionnel de Ain Sebaâ pour assurer le suivi de l’affaire Bab Darna, l’avocat affirme avoir été surpris de constater que sa voiture a été minutieusement saccagée. Les autres véhicules qui étaient garés dans le coin ont été bizarrement épargnés. «Tous les documents se trouvant à bord du véhicule ont été fouillés, y compris ceux correspondant à l’affaire Bab Darna», souligne l’avocat, joint au téléphone. Cet après-midi, des éléments de la police scientifique étaient sur place pour relever d’éventuelles empreintes, a-t-il ajouté.

 

 

 

véhisule avocat Bab Darna

© Copyright : DR

 

 

 

 

 

 

 

véhicule saccagé Bab Darna

© Copyright : DR

 

 

 

Les agresseurs ont-ils pu mettre la main sur des documents sensibles? Me El Malih dit avoir encore des doutes sur le sort de certains chèques sans provisions faisant l’objet de plaintes contre le président du groupe Bab Darna, Mohammed El Ouardi, aujourd’hui derrière les barreaux.

 

 

Tous les réservataires lésés dans le cadre de cette affaire d’escroquerie connaissent son nom. Me Riad El Malih n’est autre que l’auteur de la première plainte (pour chèque sans provision) à l’origine de l’arrestation du patron du groupe immobilier, Mohammed El Ouardi.

 

Désigné pour défendre les intérêts de certaines victimes, étant lui-même réservataire dans l’un des projets «fictifs» de Bab Darna, ce jeune avocat est visiblement décidé à faire tomber tous ceux qui seraient impliqués dans cette arnaque.

 

 

Cinq personnes ont été arrêtées jusqu’ici dans le cadre de l’enquête judiciaire. Outre le notaire Me Mawhoub, écroué ce samedi matin suite à sa comparution devant le procureur du roi près le tribunal correctionnel de Ain Sebaa, quatre responsables du groupe Bab Darna, sont poursuivis en état d’arrestation dans le cadre de la même affaire. Il s’agit de Mohammed El Ouardi (PDG), Hicham El Bouamrani (directeur commercial), Faila Othmane (directeur technique) et Mohamed Touré (comptable).

 

Le directeur général, Othman El Boukfaoui, fait quant à lui l’objet d’un avis de recherche au niveau national.

 

Environ douze projets immobiliers «fictifs», tous standings confondus, ont été commercialisés par le groupe «Bab Darna» ces deux dernières années. El Ouardi et ses multiples sociétés immobilières ne détiennent aucun des terrains sur lesquels devaient être bâtis ces projets, laissant ainsi sur le carreau plus de 1200 réservataires. Des projections estiment le montant des avances non restituées par le groupe «Bab Darna» à plus de 400 millions de dirhams.

Par Wadie El Mouden



lire la suite

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Uncategorized

Go to Top