Dernières nouveautés Choix de l'éditeur

Tunisie: enfin un nouveau gouvernement

in Uncategorized
Elyes Fakhfakh
Par Le360 (AFP) le 27/02/2020 à 09h11

Elyes Fakhfakh

© Copyright : DR

Le gouvernement de Elyes Fakhfakh a obtenu sans surprise la confiance du Parlement tunisien, un cabinet formé après quatre mois d’intenses négociations et qui doit se pencher sur de lourds dossiers socio-économiques en suspens.

Par Le360 (AFP)



lire la suite

Le mois de Rajab débute ce mardi 25 février 2020

in Uncategorized
1er Rajab
Par Le360 (avec MAP) le 24/02/2020 à 20h58

1er Rajab

© Copyright : DR

Le mois de Rajab de l’an 1441 de l’Hégire débutera ce mardi 25 février 2020, annonce lundi le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Dans un communiqué, le ministère indique avoir observé le croissant lunaire annonçant le début du mois de Rajab en début de soirée du lundi 29 Joumada II 1441 de l’Hégire, correspondant au 24 février 2020, et que l’apparition du croissant lunaire a été confirmée.

 

De ce fait, le 1er Rajab correspondra au mardi 25 février 2020, affirme le communiqué. 

Par Le360 (avec MAP)



lire la suite

Cameroun. Coronavirus: 50 millions de francs CFA pour porter assistance aux Camerounais en Chine

in Uncategorized
Coronavirus-Chine3
Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem le 22/02/2020 à 09h22

Coronavirus-Chine3

Du personnel médical en combinaison de protection arrivent à l’hôpital de la Croix-Rouge de Wuhan avec un patient, le 26 janvier 2020.

© Copyright : AFP

Le chef de l’Etat a ordonné, ce 20 février 2020, le déblocage d’un fonds d’urgence au profit de l’ambassade du Cameroun à Pékin, afin de venir en aide aux ressortissants camerounais confinés dans ce pays d’Asie aux prises avec le coronavirus.

Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem



lire la suite

Fuite des cerveaux: les Québécois lancent une nouvelle campagne de débauchage au Maroc

in Uncategorized
Fuite des cerveaux
Par Amyne Asmlal le 19/02/2020 à 21h18

Fuite des cerveaux

© Copyright : DR

Kiosque360. Les inscriptions ont déjà démarré. Les profils sélectionnés devront passer un test et des entretiens. Pour ce faire, les entreprises québécoises vont envoyer leurs DRH au Maroc. La signature des contrats d’embauche aura lieu fin mars, à Casablanca.

La chasse aux profils marocains hautement qualifiés vient d’être lancée par le Canada. Les entreprises québécoises comptent, en effet, envoyer dans le Royaume leurs directeurs des ressources humaines (DRH) en quête de profils prometteurs. Ils seront à Casablanca les 28 et 29 mars prochains. C’est une opération qui fait partie d’un large programme lancé récemment par le Canada et visant à accueillir un million d’émigrés en trois ans, précise le quotidien Assabah dans sa livraison du jeudi 20 février.

 

Le programme, poursuit le quotidien, vise à capter une main-d’œuvre étrangère importante pour compenser la tendance au vieillissement de la population locale. Le Maroc est devenu l’un des pays cibles, relève le quotidien. D’après Assabah, les entreprises canadiennes comptent y recruter des milliers de cadres hautement qualifiés et disposant d’une expérience probante dans leur domaine de compétences. Pour les séduire, les autorités canadiennes mettent en place un circuit simplifié d’immigration.

 

Selon Assabah, l’opération, qui prend généralement plusieurs mois pour la formule accélérée et des années pour la formule normale, durera désormais à peine six mois. De même, des promesses ont été données pour que la procédure d’immigration et d’installation au Canada soit facilitée, même pour les personnes ne disposant pas d’importantes sommes sur leurs comptes bancaires. Auparavant, il fallait disposer d’une somme d’au moins 80.000 dirhams pour obtenir le visa d’immigration, afin de faire face aux dépenses nécessaires durant les premiers mois d’installation de ce pays.

 

Par ailleurs, note Assabah, il y a un mois, des inscriptions se sont ouvertes pour les Journées Québec à Casablanca. La première phase a pris fin le 16 février. Les Journées Québec, rappelle le quotidien, est un événement qui rassemble des entreprises québécoises qui cherchent à recruter des talents à l’international. C’est une phase préliminaire. Les candidats sélectionnés vont ensuite passer un test avant d’être invités à passer des entretiens. Les profils retenus pourront signer leurs contrats d’embauche lors de la visite, fin mars, des DRH canadiens dans le cadre d’une opération portes ouvertes organisée par les entreprises de cette province. Ils pourront ensuite entamer leurs démarches d’immigration.    

 

En outre, citant une étude récente du «Conference Board du Canada», le quotidien affirme que le Québec vieillit plus vite que la moyenne canadienne et que son taux de natalité est faible. A ce rythme, le Québec comptera plus de décès que de naissances d’ici 2028, selon la même étude. L’immigration demeure donc la meilleure solution pour assurer la croissance démographique et donc économique de cette province. Ainsi, le Québec devrait accueillir 80.000 immigrants par année à compter de cette année 2020, contre une moyenne actuelle avoisinant les 50.000 personnes.

Par Amyne Asmlal



lire la suite

Cameroun: 22 villageois dont 14 enfants tués en zone anglophone, selon l'ONU

in Uncategorized
Cameroun: 22 villageois dont 14 enfants tués en zone anglophone, selon l'ONU
Par Le360 (AFP) le 17/02/2020 à 08h52

Cameroun: 22 villageois dont 14 enfants tués en zone anglophone, selon l'ONU

© Copyright : DR

Des hommes armés ont tué vendredi 22 civils, dont 14 enfants et des femmes, dans un village d’une province peuplée par la minorité anglophone dans le nord-ouest du Cameroun, a annoncé dimanche l’ONU à l’AFP.

Par Le360 (AFP)



lire la suite

Portrait: Fatima-Zahra Mansouri, la conscience du PAM

in Uncategorized
Fatima-Zahra Mansouri
Par Hassan Benadad le 14/02/2020 à 21h27

Fatima-Zahra Mansouri

© Copyright : DR

Kiosque360. Si Abdellatif Ouahbi est devenu secrétaire général du PAM, Fatima-Zahra Mansouri a gagné en notoriété au-delà de sa réélection à la tête du Conseil national. La dame qui manie le fer et le velours a traversé la crise du parti sans heurts en faisant l’unanimité. Portrait.

Au-delà des péripéties parfois houleuses qu’a connues le quatrième congrès du PAM et l’élection d’Abdellatif Ouahbi, une femme à occupé les devants de l’actualité sans vraiment chercher à s’afficher. Les yeux tirés par la fatigue, elle était assise à côté de Ouahbi qui, de temps en temps, se tournait vers elle pour prononcer son nom « Fatima-Zahra, Fatima-Zahra ». La «conscience du PAM», comme aime à l’appeler le nouveau secrétaire général du parti, est restée silencieuse et aucunement attirée par les feux de la rampe, les caméras et les microphones. Ce dimanche 9 février vers 17 heures, le congrès a clôturé ses travaux et a mis fin à une longue période de conflits et d’incertitude. Quand le rideau est tombé sur la scène des congressistes, son collègue Mehdi Bensaid est venu la congratuler devant une meute de journalistes.

 

Fatima-Zahra Mansouri a répondu à leurs questions puis s’est éclipsée, assurément convaincue qu’elle a rempli sa mission avec succès ou presque. D’autant qu’elle été reconduite à la tête du Conseil national du parti sans avoir été confrontée à une véritable opposition. Encore faut-il préciser que durant les mois, Fatima-Zahra Mansouri a réussi à préserver la cohésion du parlement du parti. Pur produit du PAM, elle a investi la scène politique il y a onze ans quand elle a surpris aussi bien ses alliés que ses adversaires en devenant la première femme maire (Marrakech) dans l’histoire du Maroc.

 

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte, dans son édition du 15 février, qu’une source proche de la direction a affirmé que si Fatima-Zahra s’était présentée au poste de secrétaire général, Abdellatif Ouahbi n’aurait pas été élu. Et pour cause, ajoute la même source, la présidente du Conseil national fait l’unanimité au sein du parti grâce à sa capacité d’écoute et à son sens de la mesure. Elle est issue d’une famille aristocrate mais dans le fond, elle reste la «fille du peuple» qui se distingue par sa spontanéité et son sens de l’humour, précise le même intervenant. Ce qui n’étonne personne puisqu’elle est une marrakchie pur jus, de surcroit dotée d’une grande culture générale et d’un flair politique aiguisé. Des qualités qui lui ont permis de rester à la tête du parlement du parti depuis 2016 et de composer avec trois secrétaires généraux, en l’occurrence Ilyass El Omari, Hakim Benchamach et le nouveau venu Abdellatif Ouahbi. Certains ont essayé de la convaincre d’être candidate au poste de secrétaire général mais elle a refusé.

 

Elle ne voulait pas, non plus, rempiler à la tête du Conseil national mais elle a été poussée à se présenter sous la pression d’Abdellatif Ouahbi, Mehdi Bensaid et Salah Abou Ghali. Elle avait auparavant refusé de se présenter en tant que chef de file de la liste nationale lors des dernières élections législatives alors qu’elle était assurée de siéger au Parlement. Fatima-Zahra était alors maire de Marrakech et elle a préféré se représenter devant les électeurs de sa circonscription où elle a remporté haut la main son siège de député.

 

Le nouveau secrétaire général, Abdellatif Ouahbi, ne tarit pas d’éloges envers cette femme qui l’a soutenu: «Fatima-Zahra est la conscience du parti. Elle est toujours à la tâche, honnête, courageuse et ferme quand elle défend ses principes. C’est une dame de fer qui sait bien conjuguer la fermeté avec sa profonde fibre humaine. Sa vie est partagée entre l’éducation de ses enfants et son militantisme au sein du parti auquel elle se dédie corps et âme. Fatima-Zahra c’est le PAM et le PAM c’est Fatima-Zahra», conclut le patron du PAM. Il compte d’ailleurs beaucoup sur l’apport de la présidente pour redonner au parti son aura d’antan. De nombreux dirigeants et militants la respectent et lui sont gré d’avoir joué le rôle de pompier dans les moments les plus difficiles de la crise qui a failli faire imploser le PAM.

 

Par Hassan Benadad



lire la suite

CEDEAO. Buhari donne une nouvelle douche froide à la future monnaie unique, l'Eco

in Uncategorized
Eco
Par Mar bassine le 12/02/2020 à 09h17

Eco

© Copyright : DR

Alors que la réunion à huis clos de la CEDEAO, tenue ce week-end à Addis Abeba, avait une fois de plus salué les avancées de la zone CFA, le président nigérian, Muhammadu Buhari, demande de repousser la mise en place de l’Eco.

Par Mar bassine



lire la suite

Administration: le Médiateur appelle à l’ouverture d’un débat national

in Uncategorized
Administration: le Médiateur appelle à l’ouverture d’un débat national

Kiosque360. D’année en année, les citoyens perdent confiance en l’Administration. Le refus du gouvernement de réagir positivement à leurs plaintes et la dégradation du service public y sont pour beaucoup.

La confiance des citoyens en l’Administration s’est nettement dégradée ces derniers temps. Le niveau de qualité du service public a, lui aussi, reculé de manière perceptible. C’est le constat que fait, encore une fois, le Médiateur du Royaume, Mohamed Banalilou. Ce dernier n’a pas hésité à mettre en garde l’Administration pour avoir continué à faire fi des réclamations des usagers, rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition du lundi 10 février.

 

Dans une intervention, samedi, à l’occasion de la 26ème édition du Salon international de l’édition et du livre de Casablanca (SIEL), le Médiateur a, également, appelé à l’ouverture d’un débat public, sérieux et serein, sur ce sentiment qui veut que «la confiance en l’administration ne cesse de se dégrader». C’est le moment de s’interroger sur les causes de cette situation, loin de toutes considérations étriquées, quitte à poser des questions qui gênent, a notamment souligné Mohamed Benalilou, cité par le quotidien. Il s’agit de questions, poursuit-il, qui portent notamment sur la relation entre la dégradation de la qualité du service public et le manque de confiance en l’Administration, ou encore la place du citoyen, ou de l’usager, dans la chaîne de prise de décision dans l’administration publique.

 

Le Médiateur pointe ainsi du doigt «la position négative» de l’Administration, qui contribue à la perte de confiance et renforce le sentiment d’injustice chez les plaignants. Il a, de même, rejeté l’argument avancé par certaines parties de l’Administration et selon lequel le citoyen a naturellement tendance à avoir une perception de plus en plus négative du service public. Cependant, relève-t-il, personne parmi ceux qui avancent cet argument ne veut reconnaître que la principale cause de cette tendance est la dégradation de la qualité de service au moment où les attentes des citoyens se font plus grandes.    

 

Le Médiateur a, par ailleurs, rappelé que son institution avait reçu un total de 75.188 doléances entre 2011 et 2018. Ce qui représente une moyenne de 9.398 plaintes par an, soit une augmentation moyenne de près de 3% du nombre de plaintes. Ces plaintes émanent de toutes les catégories, dont des personnes physiques (80%), des personnes morales (6%) et des groupes de personnes (14%). Ces plaintes ont également été déposées à hauteur de 22% par des femmes et 78% par des hommes. Elles ont concerné différents domaines, administratif (61,6%), financier (10%) et immobilier (17,3%). Près de 8,3% des plaintes sont liées à l’exécution des jugements rendus par la justice contre les administrations publiques. 

 

L’institution, affirme M. Benalilou, a émis à leur égard 1.941 recommandations, couvrant ainsi 11% des plaintes entrant dans le cadre de ses attributions, avec un taux moyen de 14,2%. Globalement, affirme-t-il, l’objet des plaintes des citoyens porte essentiellement sur les questions d’expropriation, de lois de l’urbanisme, d’agressions physiques et d’abus, ainsi que sur les problématiques liées aux logements insalubre, au recasement, à la déconcentration administrative et aux questions de retraite et de soins.



lire la suite

Vidéo. Mauritanie: interdiction du français au Parlement, le président de l'Assemblée démenti par les députés

in Uncategorized
Assemblée nationale
Par notre correspondant à Nouakchott: Cheikh Sidya le 07/02/2020 à 09h19

Assemblée nationale

© Copyright : DR

Un incident entre le président de l’assemblée nationale de Mauritanie, Cheikh ould Baya, et la députée Coumba Dada Kane, militante de l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), défraie la chronique à Nouakchott et fait les choux gras de la presse nationale et internationale.

Lire et visualiser la suite sur notre site: le360afrique.com

 

Par notre correspondant à Nouakchott: Cheikh Sidya



lire la suite

Voici combien pourrait coûter le divorce Fakhir-HUSA

in Uncategorized
Fakhir - HUSA
Par Ismail El Fassi le 04/02/2020 à 21h04

Fakhir - HUSA

© Copyright : DR

Kiosque360. Venu remplacer Miguel Angel Gamondi sur le banc du Hassania, Fakhir a rapidement été écarté à son tour. En plus de son conflit financier avec le Raja, il compte revenir à la justice pour obtenir son dû. Une action qui peut coûter très cher au club du Souss.

Par Ismail El Fassi



lire la suite

1 2 3 113
Go to Top